Susan Manoff .
Susan Manoff . © Radio France

Un lapin en peluche, de la lumière, un piano à queue, majestueux, des canapés moelleux, des tapis, un grand lit, des masques africains, des tableaux, un chat, Beethoven, Schubert, Brahms … c'est le monde de Susan Manoff.Sur la table ronde à côté de son piano, Susan a ressorti quelques photos, sa grand-mère allemande et lettone, assise devant un piano, il fallait lui faire boire un peu de vodka pour qu'elle accepte de jouer, le grand-père directeur de l'école musicale de Riga et chef d'orchestre, sa baguette légère, sculptée d'ivoire blanc, sa mère pianiste, sa tante pianiste aussi. C'est le roman familial de Susan Manoff, des musiciens aux carrières interrompues par le fil de l'histoire, par la fuite et l'exil. Riga, Poznan, Lubeck, New-York, Paris. Susan est la première de la lignée à avoir fait carrière. Susan Manoff est pianiste soliste.Vendredi dernier Susan parlait de silence, de musique, de la musique au plus près du silence, elle disait son corps comme le prolongement de son instrument, son piano vivant, le son qui sort du bout de ses doigts, elle disait sa recherche pour être au plus près de la vibration, au plus près des cordes de son piano, les notes qu'elle sculpte, et la chance de faire ce métier. Ce soir, c'est la suite de la rencontre avec Susan Manoff. Une heure de piano et de chant. Une heure dédiée aux duos. Parce que Susan est aussi la pianiste et l' accompagnatrice des plus grandes et des plus belles voix françaises d'aujourd'hui: Véronique Gens, Sandrine Piau et Patricia Petitbon.Jusqu'à 21h, une heure à sentir la respiration de l'autre, à entendre la pulsation dans le souffle de l'autre. Duo c'est un beau mot.

Les liens

Send in the clowns

Le site de Susan Manoff

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.