Gaston Bachelard
Gaston Bachelard © Radio France / Michel-georges bernard

Retour à la maison. 20H00 c'est l'heure des rêveurs. L'heure du repos.

« De la douceur avant toute chose » c'est ce que Gaston Bachelard appelait de ses voeux. De la douceur, du calme pour que la rêverie radiodiffusée opère.

Alors ce soir plus que jamais, laissez-vous emmener, transporter, devenez ce dormeur éveillé, laissez-vous aller à la dérive, un mot, en appelle en autre, et puis un autre, vous croyez entendre mais vous n'écoutez plus, vous êtes déjà ailleurs, la rêverie c'est un état d'âme, la rêverie nous met dans un état d'âme naissante, entre la poésie et le savoir. Et ce soir c'est exactement là que nous allons : entre la poésie et le savoir.

Gaston Bachelard, philosophe, poète, plume magnifique et grand penseur du 20 ème siècle a donné une conférence en 1949 sur la rêverie de la radio, c'est un document précieux, une archive singulière, la voix de Bachelard. Son ironie, sa malice et son plaisir de la dérive sont jubilatoires à entendre. En 1949 Gaston Bachelard proposait de guérir l'insomnie au moyen de la rêverie suscitée par la radio et il cherchait comment radiodiffuser les principes de la rêverie. Nos rêves sont d'eau, nos songes sont d'air, ce soir, choisissez où vous allez dormir, il ne s'agit plus de dormir sur terre mais dans le monde nocturne que vous choisirez.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.