Pas si sage-femme que ça

de Laurence Jyl

Fille de l'écrivain Yves Jamiaque, Laurence Jyl a été initiée très tôt au monde du spectacle. Impossible de ne pas attraper le virus ! Laurence commence par le cinéma en tant que comédienne mais comme tout l'intéresse, cette boulimique de travail se lance dans l'écriture. Une vingtaine de romans à son actif, des pièces à succès jouées par les locomotives du boulevard, certaines retransmises sur France 2, TF1 ou M6. Accro à la radio, elle nous concocte chaque année des Nuits Noires.

Cette nuit, c'est une histoire d'amour mais comme dans toutes les histoires d'amour, il y a plus souvent des histoires que de l'amour...

Avec les voix de :

Pauline Chevalier : Karine

Guilllaume Durieux : Éric

Pierre Puy : Pierre

Amandine Dewasmes : Sonia

Juliette Croizat : Magali

Samuel Churin :Le gynécologue

__

Et:

Bruitages: Jean-François Bernard-Sugy

Prise de son, montage, mixage: Jean-Louis Deloncle et Nicolas Slimani

Assistant à la réalisation: Vivien Demeyère

Une réalisation de Michel Sidoroff

--------------------------------------------------------------------------------------------

Exécution en ré mineur

de Stéphane Y. Braka

A quarante ans,Stéphane Y. Braka a succombé à sa passion, l'écriture théâtrale. Sa première pièce, Une jeunesse de passage a été créée par François Perrot et Géraldine Danon. Ont suivi Avis de vengeance , Cigale à Capella et Le compteur d'étage . Méditerranéen dans l'âme, cet homme élégant, passionné de bel canto, de jazz, et fan de Nougaro, cultive la discrétion... mais derrière ses lunettes bon teint, il observe et dissèque l'âme humaine comme personne.

Aucune névrose ne lui échappe, la preuve, cette nuit où il nous invite à rencontrer une cancatrice dont la vie bascule...

Avec les voix de :

Roland Timsit : Dionisi

Sophie Barjac : Gaby Lorentz

Olivier Peigné :Jacques Tardieu

Sarah Blamont : Alexandra

Luce Bekistan : Solange Robiscoul, la voisine

Philippe Beautier :Le docteur

Grégory Quidel : Le gardien de la paix

Et

Bruitages: Jean-François Bernard-Sugy

Prise de son, montage, mixage: Jean-Louis Deloncle et Nicolas Slimani

Assistant à la réalisation: Vivien Demeyère

Une réalisation de Michel Sidoroff

Mais cette fiction serait peu de chose sans la musique, en voici les références :

  • Titre : Rinaldo HWV 7 : La crudele lontananza (Air d'Almirena)
  • Album : Hidden Handel / Georg Friedrich Haendel : Airs et musique instrumentale (Naïve Records / V 5326)
  • Interprété par : Ann Hallenberg accompagnée de l'orchestre Il Complesso Barocco, dirigés par Allan Curtis

En compagnie d'Alan Curtis et de l'ensemble Il Compresso Barocco, la mezzo-sorprano suédoise Ann Hallenberg nous fait découvrir une face cachée de l'œuvre de Haendel : des arie aggiunte. Ces airs constituaient des variantes insérées à des opéras pour les besoins de nouvelles distributions. La plupart sont des inédits car ils furent retrouvés ou authentifiés tardivement.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.