Un fantasme, rencontrer celle ou celui qu'on a été plus jeune pour s'explorer et s'accepter. Une immense actrice Sandrine Kiberlain, pour incarner Margaux au 2ème âge de la vie. C'est dans "La belle et la belle" de Sophie Fillières en salles le 14 mars.

 Sandrine Kiberlain et Agathe Bonitzer Auteur
Sandrine Kiberlain et Agathe Bonitzer Auteur © Claire Nicol / Christmas In July

Margaux, 20 ans, fait la connaissance de Margaux, 45 ans : tout les unit, il s'avère qu'elles ne forment qu'une seule et même personne, à deux âges différents de leur vie…

"Le plus important est de se laisser porter par l’histoire", explique Sophie Fillières, la réalisatrice, "d’accepter ce postulat – aussi énorme soit-il – sans encombre et même avec jubilation, et en quelque sorte de « profiter ». C’est un véritable vertige bien sûr mais c’est aussi et avant tout pour moi un enchantement. Je pense néanmoins qu’il n’y a qu’une seule Margaux constituée de son passé, de son présent et de son futur. "

Le film assume leurs différences physiques car en réalité Sandrine et Agathe ne se ressemblent pas tant que ça, mais elles ont cette même singularité, elles ont en commun une présence singulière au monde.

Les sorties de la semaine 

  • Tesnota, une vie à l'étroit, de Kantemir Balagov BA
  • The disaster artist, de James Franco BA
  • Il figlio, Manuel, de Dario Albertini BA
  • La caméra de Claire, de Hong Sang Soo BA
  • Eva, de Benoit Jacquot BA
  • Féminin plurielles, de Sébastien Bailly BA
  • Le jour de mon retour, de James Marsh BA
  • L'ordre des choses, de Andrea Segre BA
  • La nuit a dévoré le monde, de Dominique Rocher BA
Les sorties de la semaine
Les sorties de la semaine

La programmation musicale 

HER Neighborhood

A noter

Le Fête du Court métrage, du 14 au 20 mars, c'est partout en France et le programme est ici

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.