Il ne suffit pas d'être un cinéphile et de voir beaucoup de films pour être critique. Il faut surtout une nécessité impérieuse et un talent pour faire circuler le désir, contaminer tous les autres, incarner un point de vue, une approche, si possible, unique du cinéma...

Les revues de cinéma
Les revues de cinéma © Getty / SEAN GLADWELL

Et ce talent appartient aux revues de cinéma. Nous en avons invité quatre ce matin :

Alors, par ordre d'apparition à l'écran !

La plus ancienne, créée en 1951, Les Cahiers du Cinéma, avec MARCOS UZAL Le jaune du lettrage est devenu bleu comme l'espoir d'une renaissance après tant de secousses dans son histoire

Le numéro un du cinéma de genre, c'est inscrit juste en dessous de son titre, Mad Movies avec FAUSTO FASULO. Mad movies, une approche spécialisée du genre fantastique

Raconter la société par le prisme du cinéma, c'est l'ambition de cette revue née en 2012, SO film avec Axel Cadieux

Enfin, la plus récente de ce club des quatre, La Septième Obsession pour redonner du souffle à la cinéphilie, invité : Thomas Aïdan

En quelque sorte tous concurrents et tous chercheurs d'un même trésor : le cinéma pour celles et ceux qui veulent aller plus loin que l'écran...

Au cœur du débat cette question :

Face à l'offre pléthorique d'internet comment résister avec une revue payante, forcément décalée en timing et pour une génération qui lit de moins en moins ?

Les cadeaux offerts aux invités: 

  • "24 Portraits" de Alain Cavalier (Un DVD distribué par TAMASA)
  • "Les Fleurs de Shanghaï" de Hou Hsiao-Hsien (Un DVD distribué par Carlotta Films)
  • "La Trilogie de la vie" de Pier Paolo Pasolini (Un coffret distribué par Carlotta Films)
  • "Beau joueur" de Delphine Gleize (Un DVD distribué par Condor Film)

La programmation musicale : 

  • James Blake - Are you even real ? - Republic Records
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.