Au lendemain de cette 46ème cérémonie des César nous revenons sur le palmarès, les moments forts, les interventions, les oubliés aussi, et bien sûr le contexte si particulier de cette année presque blanche qui a privé le cinéma de l'essentiel de ses sorties...

Les César
Les César © Getty

Pour commenter cette soirée à l'Olympia et refaire le match, une invitée : Michèle Halberstadt productrice et distributrice au sein de sa société ARP créée en 1990 avec Laurent Pétin. 

Nous prenons des films que nous aimons, qui nous inspirent des idées, sur lesquels nous sommes sûrs que notre travail peut faire la différence.

Dans leur palmarès de films citons des cinéastes tels que Jean-Paul Rappeneau, Alain Corneau, Benoît Jacquot, Noémie Lvovsky ou Luc Besson entre autres... Sans compter les films de cinéastes étrangers  qu'ils ont distribués et ou produit.

Cette émission sera aussi l'occasion de demander à celle qui parcourt les festivals du monde entier de nous délivrer sa liste de "jeunes" réalisateurs qui, selon elle, marqueront ce nouveau siècle de cinéma...

Michèle Halberstadt vient de publier "Née quelque part" aux Editions Albin Michel

 Michèle Halberstadt
Michèle Halberstadt © AFP

Extraits de l'entretien 

Michèle Halberstadt : "Les César à part le décor de l’Olympia  ils n’ont pas changé grand-chose. Le côté scatologique, ne m’a jamais fait rire. Si on a parle de refondation du cinéma qu’on le fasse franchement ! On n’est pas obligés de se limiter toujours au même dispositif. Il y avait beaucoup de colère, à raison, mais cette cérémonie a manqué d’enthousiasme pour notre art. Aux Etats-Unis, ils sont soudés, celui qui perd est le premier à se lever pour celui qui gagne, on ne sent pas cette cohésion en France."

Les espoirs de Michèle Halberstadt pour demain :

  • Gu Xiaogang
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Quand j’ai découvert son film c’était comme un châle en cachemire qui m’enveloppait, au bout de deux heures trente, je ne voulais plus en sortir. C’est le parrain en Chine… C’est la plus belle chose que l’on ait vu l’année dernière, c’est un film qui donne envie de crier « Arrêtez tout ! ». C’est un cinéaste à l’allure d’étudiant mais il sait tout à fait ce qu’il fait, c’est un grand metteur en scène. "

  • Enyedi Ildiko
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Oui c'est un film merveilleux et je trouvais intéressant de choisir quelqu'un qui n'est plus tout jeune comme espoir pour le cinéma de demain. Son prochain film mettra en scène Léa Seydoux."

  • Kantemir Balagov 

"C’est un homme au gout très sûr, un personnage très étrange, il est tatoué, très looké. Le film démarre et la vie s’arrête. C’est un immense cinéaste. Ses films sont disponibles en coffret dvd".    

  • Jeremy Clapin et son film d’animation J’ai perdu mon corps 
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"C’est une merveille, c’est une histoire d’amour, la plus tendre et la plus bouleversante que vous puissiez imaginer, c’est un bijou. J’envie ceux qui ne l’ont pas vu."       

  • Sam Levinson et son film Malcolm and Marie
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Il y a des gens que ce film énerve mais je ne sais pas pourquoi. Son cinéma est plein de références, ce type a un talent énorme. C’est tourné en 15 jours pendant le confinement et ça ne se voit pas. C’est sensible, intelligent mais pas intellectuel. "   

  • Jayro Bustamente 
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Voila l’exemple d’un grand réalisateur que le cinéma va perdre au profit des plateformes. C’est le CNC à lui tout seul. C’est quelqu’un qui a une très forte conscience politique mais qui n’assène pas, il trouve toujours le biais humain. Un coffret dvd regroupant ses trois films : Ixcanul, Tremblements, La llorona est disponible."   

  • Joanna Hogg et Le souvenir (2019) 
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Il y a à la fois un classicisme à la Brontë et une ironie mordante. C’est une cinéaste terriblement anglaise. Dans ce film elle met en scène la fille de Tilda Swinton. Dans son prochain long-métrage elle dirigera Pattinson, on en entendra parler je pense."

J’aime mieux le message sans style que le style sans message. 

La suite à écouter...

Le cadeau offert à l’invitée : 

L’actualité des livres : 

L’actualité DVD / BR :

La programmation musicale : 

  • Django Django - Waking up - Because Music
  • 10h45
    Image émission "Les sorties cinéma de la semaine"
    8 min
    On aura tout vu
    Les sorties cinéma de la semaine du samedi 13 mars 2021
    Exporter
L'équipe
Thèmes associés