Alexandra Bensaid reçoit Christian Eckert, secrétaire d'état au Budget. Débat sur la démondialisation. Et reportage de Louis-Valentin Lopez au Salon de l'Automobile.

Christian Eckert,  secrétaire d’État auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du Budget
Christian Eckert, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du Budget © Maxppp / L'Est Républicain

Le débat

Va-t-on vers la démondialisation ?
Les derniers chiffres remis par l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) pointent un abaissement du volume des échanges mondiaux : ils ne progresseront en 2017 "que" de 1,7 %. Un plus bas record, depuis la crise des subprimes de 2007-2008. Ces données traduisent-elles une tendance profonde ? Le reflux des échanges commerciaux est-il structurel, ou conjoncturel ? S'agit-il là d'un symptôme de ce que certains appellent la dé-mondialisation, ou que d'autres encore préfèrent nommer la re-régionalisation de l'économie ? L'actualité économique de la semaine vue par Christian Chavagneux (Alternatives économiques) et Cyrille Lachèvre (l'Opinion).

L'invité

Alors que le gouvernement a présenté mercredi 28 septembre son projet de loi de finances 2017, Alexandra Bensaid reçoit Christian Eckert, secrétaire d'Etat chargé du Budget et des Comptes publics. Prélèvement à la source, déficit et prévision de croissance.

Le reportage

Automobile 3.0 : à quand la révolution électrique ?

Au salon de l’automobile, une star silencieuse, mais omniprésente : la voiture électrique. Tesla, Renault, Nissan… Tous les constructeurs se lancent dans la course et misent sur ce marché en pleine expansion : le modèle 3 du géant américain Tesla sera dévoilé à la fin de l’année ; Renault promet de doubler l’autonomie de sa Zoé. En parallèle, le réseau de bornes s’étend :106 000 points de recharge sur tout le territoire français. Les constructeurs mettent donc les bouchées doubles, mais une question se pose : le Français est-il prêt à délaisser son véhicule thermique pour une voiture électrique? Les derniers chiffres vont a priori dans ce sens : selon un sondage Ipsos, 35% des conducteurs sont prêts à se convertir à l’électrique. C’est 7 point de plus qu’en 2014. Pourtant, trois obstacles freinent encore l'avancée du véhicule éléctrique : l’autonomie encore insuffisante, le prix toujours trop élevé, et le manque d’infrastructures. Alors la voiture électrique : décollage imminent? Ou retard à prévoir? C’est un reportage de Louis-Valentin Lopez.

Ça se passe comme ça là-bas

A un mois de l'élection présidentielle : comment va l'économie Américaine ? Avec Frédéric Carbonne, correspondant de France Inter à Washington.

Ma vie au boulot

Dis-moi où tu habites, je te dirai combien tu es payé, par Sandrine Foulon (Alternatives économiques)

Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.