Au programme ce samedi : un débat sur les douloureux chiffres de l'économie française, un reportage sur les compagnies d'assurance sous pression, un zoom sur le foot mis à l'arrêt. Et de nombreux invités, parmi lesquels le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou. Repartir au travail progressivement... oui, mais comment ?

Une jeune femme assise sur sa valise attend son train, à Paris, le 23 avril.
Une jeune femme assise sur sa valise attend son train, à Paris, le 23 avril. © AFP / Karine Pierre / Hans Lucas

Le débat

2 min

Chômage, croissance : que disent les mauvais chiffres de l'économie ?

Par Khoi Nguyen & Valentin Pérez

Le 27 avril, les chiffres du chômage sont tombés : il y a eu, au cours d’un mois de mars 2020 bouleversé par le Covid-19, une augmentation de 246 000 chômeurs supplémentaires, soit une hausse mensuelle de 7,1%, la plus forte depuis 1996. Il y a désormais en France 3 732 500 chômeurs.

De nouveaux chiffres inquiétants ont été publiés par l’Insee, le 30 avril : ceux de la croissance. Ceux-ci soulignent que le PIB de la France s’est réduit de 5,8% au premier trimestre. Une chute historique.

Que disent ces mauvais chiffres de la crise ? Le pire est-il déjà écrit ? Emmanuel Lechypre de BFM-Business et de Christian Chavagneux du magazine Alternatives Economiques ouvrent le débat.

Ça se passe là-bas

Avant la crise, Israël revendiquait un taux de plein emploi de 3,4%. Aujourd’hui, le nombre de chômeurs atteint pour le pays 27,6% : une multiplication par sept ! Deux semaines après le déconfinement, l’économie est à l’arrêt. Plus un seul touriste n’entre en Israël alors que le climat est déjà estival.

Quelle suite économique pour le pays ? Et peut-il y avoir des gagnants pour l’après-crise ? Frédéric Métézeau, correspondant de France Inter à Jérusalem, nous raconte.

L’Instant M

Jacques Demy, Françoise Dorléac et Catherine Deneuve lors de la promotion des "Demoiselles de Rochefort" en 1967.
Jacques Demy, Françoise Dorléac et Catherine Deneuve lors de la promotion des "Demoiselles de Rochefort" en 1967. © AFP / Bernard Allemane / INA

Le 20 avril, le producteur et distributeur français de films MK2 a annoncé avoir conclu un partenariat avec le géant Netflix. Plusieurs films de patrimoine de son catalogue sont ainsi disponibles au visionnage, depuis le 24 avril, sur la plateforme américaine, et d'autres suivront. Parmi les références que Netflix s'offre ainsi : des chefs d'œuvre signés Jacques Demy, François Truffaut, Charlie Chaplin, David Lynch ou encore Xavier Dolan.

Pour évoquer ce partenariat qui a surpris une partie du monde de l'audiovisuel, Sonia Devillers reçoit Nathanaël Karmitz, le directeur de MK2.

Le reportage

Depuis le début de la crise, des chefs d’entreprises, des artisans, des commerçants se sont tournés vers leurs assureurs. Zéro chiffre d’affaire, perte d’exploitation : il dit quoi mon contrat ? Réponse de la Fédération : en cas d'épidémie, comme pour les révolutions et les guerres, l'assurance n’intervient jamais. 

Mais alors, peut-on en rester là ? Peut-on voir ce nouveau risque, la catastrophe sanitaire, et ne pas penser à la prochaine fois ?

Julie Pietri est partie en reportage avec mesure de précautions pour voir de plus près ce secteur sous pression.

L’invité éco

Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF
Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF © AFP / Eric Piermont

Le 29 avril, le Premier ministre a annoncé le plan de déconfinement que le gouvernement envisage pour que le pays reprenne progressivement à partir du 11 mai. Parmi les enjeux majeurs : les transports.

La SNCF se retrouve ainsi à devoir conjuguer une exigence de déplacement et une exigence de sécurité. Comment cette remise en route va-t-elle se faire ? Dans quelles conditions ?

Ce samedi, Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF, répond aux questions d’Alexandra Bensaid.

Ma vie au boulot

Sandrine Foulon répond chaque samedi aux questions des auditeurs sur le droit du travail et les conditions professionnelles.

  • Fabrice : "A partir du 11 mai, les écoles et les collèges vont rouvrir mais selon des modalités différentes. L'employeur pourra-t-il exiger que les parents reviennent travailler ?"
  • Christian : "Je dois retourner au travail lundi mais n'ai pas de consignes claires de la part de mon employeur sur la sécurité. Qu'est-ce que je risque à ne pas y aller ?
  • Un auditeur anonyme : "Mon service impose à certains fonctionnaires de prendre des congés obligatoires de confinement sauf à ceux qui ont déjà pris des vacances depuis le 1er janvier. Est-ce bien équitable ?"
  • Victor : "Je travaille en temps que maître d'hôtel dans l'événmentiel  en CDD dit d’usage. Depuis le 10 février, je n'ai plus de boulot et touche mes allocations mais je vais bientôt épuiser ses droits. Seront-ils gelés comme pour les intermittents du spectacle ?"

Pour poser vos questions à Sandrine Foulon, écrire à l'e-mail onnarretepasleco@radiofrance.com

Zoom sur… le football

Bernard Caïazzo, en mai 2019, à Washington
Bernard Caïazzo, en mai 2019, à Washington © AFP / Mandel Ngan

L’annonce par Edouard Philippe de l’arrêt de la saison 2019-2020 dans les championnats de football a signé la fin de partie. Le 30 avril, la Ligue de football professionnel a figé le classement de Ligue 1, permettant au PSG de remporter le neuvième titre de son histoire. Marseille et Rennes terminent derrière Paris.

Maintenant qu’est sifflée la fin des matches, quelles conséquences économiques cette décision aura-t-elle ? La santé des clubs est-elle en danger ?

Coup de fil à Bernard Caïazzo, le président de Première Ligue, le syndicat des clubs de football de Ligue 1.

Une idée pour repenser le monde

L'économiste Daniel Cohen
L'économiste Daniel Cohen © AFP / Charles Platiau

Pour tenter de comprendre ce qui nous attend dans le monde d'après, Camille Crosnier s'entretient chaque semaine avec un penseur qui lui confie ce qu'il aimerait réimaginer pour l'avenir.

Ce samedi, l’économiste Daniel Cohen se prête au jeu.

Programmation musicale

  • Brooklyn bridge to chorus – The Strokes
  • Comment est ta peine ? – Benjamin Biolay
  • Married in a gold rush – Vampire Weekend feat. Danielle Haim
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.