Période de flottement pour les cadres, malmenés en ce moment par la réforme du chômage et par la suppression de leur caisse de retraite complémentaire en début d'année. Où en sont les cadres ? Alexandra Bensaid reçoit François Hommeril, le président de la CFE-CGC.

François Hommeril, à l'hôtel Matignon, le 6 septembre 2019.
François Hommeril, à l'hôtel Matignon, le 6 septembre 2019. © AFP / Thomas Samson

L'entretien

Ils sont près de 5 millions de salariés dans le privé. Comment vont-ils ? Est-ce que l'expression "le malaise des cadres" est toujours d'actualité ? Qu'en est-il de la grogne sociale en général et de celle des cadres en particulier ? 

Au programme ce matin : malaise des cadres et marmite sociale qui commence à bouillonner avec l'assurance chômage et la réforme des retraites. François Hommeril, président de la CFE-CGC, répond ce samedi aux questions d'Alexandra Bensaid.

Le débat

Quelques mois après l'échec du mariage entre Renault-Nissan et Fiat, c'est une autre union qui est au cœur des débats : celle entre le français PSA et l'italo-américain Fiat Chrysler, qui devraient devenir à eux deux le 4ème acteur du marché mondial. Ce mariage prendrait alors tout son sens dans un contexte où il semble désormais indispensable de grossir pour survivre, tant de gros investissements sont nécessaires dans ce secteur en intense mutation (moteur électrique, voiture autonome de demain...). Alors, assiste t-on à une marche nuptiale des deux constructeurs, ou à la marche funèbre de l'industrie automobile ?

Le mariage PSA et Fiat Chrysler : se marier, oui, mais pour quoi faire ? Emmanuel Lechypre de BFM-Business et Christian Chavagneux du magazine Alternatives Economiques ouvrent le débat.

Le reportage

Sur le papier, tout est rose pour les presque 5 millions de cadres français, soit 18% des salariés. Le marché de l’emploi des cadres est florissant (3,4% de chômage contre 8,8 pour le reste), leur moral est au beau fixe (70% se disent optimistes pour leur emploi, selon cadremploi). L'APEC prévoit même que le recrutement de cadres pourrait augmenter de 10% cette année. Mais sur le terrain, est-ce que le malaise dont on parle depuis des années a effectivement disparu ? Est-ce que tout va si bien pour eux ?

Direction le dernier Salon de l'APEC, à Toulouse, à la rencontre d'Emmanuelle. Elle a 36 ans, cette ancienne cadre rêve désormais avant tout d'un emploi avec du sens. Ce souhait, il n'est plus rare de l'entendre chez les cadres, ainsi que des doutes et parfois de la démotivation. Le statut de cadre fait-il encore rêver, notamment les jeunes en début de carrière ? Pas si sûr. C'est un reportage de Caroline Pomes.

Ça se passe là-bas

Que pensent les italiens du mariage automobile au centre de toutes les discussions ? Est-ce que l'Italie est confrontée aux mêmes inquiétudes qu'en France concernant la sauvegarde des usines et des emplois ? On en parle avec Olivier Tosseri, un correspondant de France Inter à Rome.

Ma vie au boulot

Cette semaine, Sandrine Foulon répond à la question de Mathilde à propos du préavis de départ. Mathilde est responsable marketing dans une PME et on lui propose un nouvel emploi à pourvoir rapidement. Doit-elle obligatoirement effectuer son préavis de deux mois ?

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.