Alexandra Bensaid reçoit Jean-Bernard Levy, PDG du groupe EDF. Débat sur les ordonnances de la Loi Travail. Et reportage sur les chat-bots : réinvention de la relation client ?

Jean-Bernard Levy au micro d'Alexandra Bensaid
Jean-Bernard Levy au micro d'Alexandra Bensaid © AFP / ERIC PIERMONT

L'invité

Alexandra Bensaid reçoit Jean-Bernard Levy, PDG de EDF. Prix à la consommation, emploi, santé du géant de l’énergie qui affronte de vaste défis (EPRs, rapprochement avec Areva, Hinkley Point, fermeture des vieilles centrales...) : autant de questions qui seront au programme de cet entretien.

Le débat

Le texte des ordonnances pour réformer le code du travail sont tombées ce jeudi midi. Après de long mois d'annonces, de fuites, et de concertations avec les syndicats, on connait enfin le contenu précis de ces fameuses ordonnances : référendum rendu possible dans les entreprises de moins de 20 salariés, délai de recours aux prud'hommes raccourci, et indemnisations pour licenciement abusif plafonnées, primauté de l'accord d'entreprise par rapport à la branche s'il y a accord majoritaire, fusion des instances représentatives, etc... On connaissait les grandes lignes, mais qu'en penser dans le détail ? C'est le thème de notre débat ce samedi, avec Christian Chavagneux (Alternatives économiques) et Philippe Mabille (La Tribune).

Le reportage : "Dis bonjour au robot"

Avez-vous déjà parlé à un chatbot ? Vous savez, ces petites fenêtres qui s'ouvrent en bas de certains sites, et qui vous proposent de répondre à vos questions, de vous accompagner dans vos démarches d'achat ou d'assurer pour vous le service après-vente ? Disponible à toute heure, simple à utiliser. En somme, l'intelligence artificielle au service de la relation client. Mais cette réinvention de la relation client : se fait-elle au profit du consommateur ? C'est un reportage de Maiwenn Bordron sur les "chat-bots", ou "agent conversationnel" en français.

Ça se passe comme ça là-bas

Avec Cyril Sauvageot, correspondant à Berlin de France Inter : on entend beaucoup que la baisse du chômage en Allemagne s'est faite au prix de l'augmentation de la précarité et du nombre de travailleurs pauvres : pourquoi alors continuent-ils d'élire Angela Merkel (large favorite des sondages pour les législatives du 24 septembre) ?

Ma vie au boulot

Chaque semaine, Sandrine Foulon répond à un courrier d'auditeur. Vous aussi, parlez-nous de vos conditions de travail en écrivant à Sandrine Foulon, qui se chargera de vous répondre à l'antenne. Pour lui écrire, suivez le formulaire contact ci-dessous !

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.