Des masques au Doliprane en passant par la farine, le virus aura mis en lumière nos dépendances, aussi bien sanitaire, industrielle qu'alimentaire ou encore numérique. Ce samedi, pour la dernière émission de la saison, quatre invités pour une table ronde spéciale sur une question qui revient en force : la souveraineté.

Le président Macron en visite dans une usine de Valeo, à Etaples, le 26 mai 2020.
Le président Macron en visite dans une usine de Valeo, à Etaples, le 26 mai 2020. © AFP / Ludovic Marin / Pool

Ce samedi, focus sur ce "nouveau chemin" , cette nouvelle étape dans le quinquennat. Un "nouvel élan", une "reconstruction", a dit le chef de l'Etat. Et dans ce qu'il faut rebâtir, un mot est revenu, souvent : souveraineté.

La nécessité de réduire notre dépendance est un sujet porté Emmanuel Macron depuis le 12 mars. Il sera l'un des ressorts de la relance. La question de la souveraineté a émergé en pleine lumière, cristallisée par le manque, le besoin vital : les masques, le paracétamol et la farine...

Mais dans un monde aussi intriqué, façonné par les mondialisations, comment faire ? Quels chemins pour satisfaire à la fois le citoyen, le consommateur et le travailleur ? Comment parvenir à la souveraineté économique ?

Pour en parler ce samedi, à l'occasion des Rencontres économiques d'Aix-en-Seine qui ont lieu à Radio France, Alexandra Bensaid accueille quatre invités pour un débat en direct :

  • Isabelle Méjean, professeure d'économie internationale à Polytechnique. Spécialiste de la mondialisation et de l'organisation des chaînes de valeur, elle est la lauréate du Prix du meilleure jeune économiste 2020. Ce prix, créé par le journal Le Monde et le Cercle des Économistes, fête ses vingt ans. Pour l'occasion, l'ensemble de ses lauréats figurent dans l'ouvrage collectif Agir face aux dérèglements du monde, qui vient de paraître chez Odile Jacob.
  • Jean-Hervé Lorenzi, président du Cercle des Économistes,
  • Eric Lombard, le directeur général de la Caisse des Dépôts, le bras financier de l'Etat,
  • Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo.
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.