Du prélèvement à la source au Brexit, 2019 commence avec un programme économique déjà chargé. Mais quelle place cette nouvelle année réservera-t-elle aux syndicats et au pouvoir d'achat ? Le secrétaire général de Force Ouvrière, Yves Veyrier, est l'invité d'Alexandra Bensaid.

Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière
Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière © Force Ouvrière

2018 s'est terminée, en France, par le mouvement des "gilets jaunes", hétéroclite et sans représentant prédéterminé, loin des partis et tout aussi loin des syndicats... Quelle place dès lors le syndicalisme peut-il encore occuper en 2019 dans le paysage social ?

Le secrétaire général de Force Ouvrière, Yves Veyrier, répond aux questions d'Alexandra Bensaid.

Le débat

Le 1er janvier 1999, il y a tout juste vingt ans, l'euro débarquait dans les banques avant de s'étendre, trois ans plus tard, aux particuliers. Que nous promettait-on alors et quel bilan en tirer aujourd'hui ? Nous serions-nous mieux portés sans cette monnaie commune ?

Christian Chavagneux du magazine Alternatives Economiques et Emmanuel Lechypre de BFM-Business en débattent.

Le reportage

Les "gilets jaunes" qui ont manifesté depuis le 17 novembre 2018 auraient-ils ringardisé les syndicats ? De FO à la CGT, en passant par la CFDT, aucune institution syndicale n'a paru en mesure d'incarner la révolte au fil des semaines. En 2019, ne craignent-ils pas d'être à leur tour victimes du "dégagisme" ?

Pour les sonder, Dillah Teibi est allé à la rencontre de plusieurs représentants syndicaux.

Ça se passe là-bas

Le 1er janvier 2019, le nouveau président Jair Bolsonaro a pris les commandes de la première puissance latino-américaine, le Brésil. Et ce pour le plus grand plaisir des investisseurs et des financiers qui applaudissent volontiers...

Olivier Poujade, envoyé spécial de France Inter à Rio de Janeiro, nous décrit les réactions sur place et évoque le rôle central joué par Paulo Guedes, le nouveau ministre de l'Economie, qui compte appliquer une politique ultra-libérale.

Ma vie au boulot

Cette semaine, Sandrine Foulon répond à la question d’Antonin : les heures supplémentaires défiscalisées et désocialisées comptent-elles pour le calcul de la retraite, du chômage et de la maladie ?

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.