Ce samedi, à quatre jours de la nouvelle étape du déconfinement, reportage sur l'avenir du télétravail et entretien avec le président de la CPME, François Asselin. Au programme également : un débat sur le projet d'impôt minimal sur les multinationales étudié au G7. Faut-il vraiment croire à la fin des paradis fiscaux ?

François Asselin, président de la CPME.
François Asselin, président de la CPME. © AFP / Bertrand Guay

L'entretien

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le 9 juin, une nouvelle étape du déconfinement, planifié par le gouvernement, se déclenchera : le couvre-feu sera repoussé à 23 heures, un nouveau protocole quant au télétravail entrera en vigueur. Comment se négociera cette étape ? Quelle place devrons-nous faire à l'avenir pour le télétravail ?

Et puis comment se passe la reprise pour les entreprises ? Activité, consommation, emploi... A la tête de la Confédération des petites et moyennes entreprises, François Asselin répond ce samedi aux questions d'Alexandra Bensaid.

Le débat

2 min

Impôt minimal sur les multinationales : la fin des paradis fiscaux ?

Par Juliette Goux & Valentin Pérez

Au G7 à Londres, les 4 et 5 juin, c'est l'un des sujets discutés les plus attendus : les 7 pays industrialisés les plus fortunés du monde seront-ils capables de se mettre d'accord sur un impôt minimal sur les multinationales ? L'idée permet de lutter contre la concurrence fiscale entre pays, d'anéantir les paradis fiscaux, tout en récupérant un peu d'argent... Si le G7 aboutit, le sujet pourrait être au programme du G20 en juillet prochain.

Depuis que l'administration américaine a suggéré un taux de 15%, les discussions vont bon train. Insuffisant, jugent certains économistes spécialistes des inégalités, comme Gabriel Zucman, qui propose un taux de 25%. Mais l'Irlande, par exemple, qui pratique aujourd'hui un taux de 12,5% ne voit pas cette réforme d'un très bon œil...

Que faut-il attendre de cette réforme ? Et peut-elle signer véritablement la fin des paradis fiscaux ? Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne et Christian Chavagneux, éditorialiste au magazine Alternatives Economiques ouvrent le débat.

Le reportage

10 min

Télétravail : plus rien ne sera jamais comme avant

Par Hélène Fily

Depuis mars 2020, des milliers de salariés ont changé de vie, basculant en télétravail. Parfois jusqu'à 100% du temps. Aujourd'hui, le télétravail s'assouplit. le retour en entreprise s'amorce. Il va falloir trouver l'équilibre entre le travail à domicile forcé et le travail à distance choisi.

Cette recherche devrait prendre du temps... Pour l'instant, toutes les nuances de télétravail cohabitent. Mais jusqu'où les entreprises vont-elles aller ?

Depuis une agence de location immobilière et jusqu'au 53ème étage de la Tour Montparnasse, Hélène Fily est partie en reportage.

Ça se passe là-bas

S'il y en a un à qui le projet d'un impôt minimal sur les multinationales déplaît, c'est bien le ministre des finances irlandais, le conservateur Pascal Donohou, par ailleurs actuel président de l’Eurogroupe.

Pourquoi et à quel point les Irlandais sont-ils inquiets de ce qui pourrait être une révolution fiscale internationale ? On en parle avec Emeline Vin, correspondante de France Inter à Dublin.

Ma vie au boulot

Ce samedi, Sandrine Foulon répond à deux questions d'auditeurs. Celle de Marion, d'abord, qui se demande si son employeur peut ou non exiger de lui indiquer si elle s'est faite vacciner ? Et celle de David qui s'interroge sur sa nounou : si cette dernière refuse de se faire vacciner alors que la fille de David est asthmatique, a-t-elle le droit de s'en séparer ?

Les invités
  • François AsselinPrésident de la Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises
L'équipe