Ce samedi, zoom sur l'industrie qui veut faire sa transition écologique, des PME aux grandes entreprises du CAC 40. Il sera aussi question de salaires et de temps de travail avec un retour sur une polémique inflammable : pour sauvegarder l'emploi de tous, jusqu'où peut-on aménager les conditions des salariés ?

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, à la sortie d'une réunion à l'Elysée, le 4 juin.
La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, à la sortie d'une réunion à l'Elysée, le 4 juin. © AFP / Yoan Valat / Pool

Le débat

Cette semaine, les suggestions par plusieurs entreprises, de Ryanair à Derichebourg Aéronautics, de baisse de salaires ou d'augmentation de temps de travail pour faire face à la crise ont créé la polémique. Le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) permet en effet, depuis 2017, d'aménager le temps de travail afin d'éviter que des licenciements ne soient prononcés.

Face à ces options avancées par les entreprises, les syndicats comme le patronat ont dénoncé un "chantage à l'emploi", tandis que le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a affirmé que "le chantage n'est jamais une voie".

Retour sur ce débat électrique avec Emmanuel Lechypre de BFM-Business et Christian Chavagneux du magazine Alternatives Economiques.

Ça se passe là-bas

Le Royaume-Uni prévoit que la crise actuelle entraîne la pire récession pour le pays depuis 300 ans. Un million et demi d'emplois pourrait disparaître.

Le Premier ministre, Boris Johnson, prépare son plan de relance. Avec quelles mesures ? On en parle avec Antoine Giniaux, correspondant de France Inter à Londres.

L'Instant M

L'OM affronte le PSG en championnat de Ligue 1, au Parc des Princes, le 27 octobre 2019.
L'OM affronte le PSG en championnat de Ligue 1, au Parc des Princes, le 27 octobre 2019. © AFP / Stéphane Valade / DPPI

Cette semaine, énorme surprise dans le paysage audiovisuel français. TF1, habituellement la chaîne des Bleus, de la Coupe du Monde et de l’Euro, fait une entrée remarquée dans le championnat de France de Ligue 1.

Fin août, une nouvelle chaine, baptisée Téléfoot va voir le jour. Elle portera le nom d’une mythique émission sportive du dimanche. Les PSG-OM, ce sera pour ses abonnés.

Pour parler de ce lancement, Sonia Devillers reçoit François Pellissier, le directeur des sports de TF1.

Le reportage

Emmanuel Druon, le PDG de Pocheco.
Emmanuel Druon, le PDG de Pocheco. © Radio France / Sandy Dauphin

Les appels se multiplient pour que la relance économique soit verte. Pour beaucoup, cette crise sanitaire du Covid n’est qu’un avant goût de ce qui nous attend si nous persistons avec ce modèle économique fondé sur la surexploitation des ressources naturelles, la mondialisation et la délocalisation. 

La France s’est fixée comme objectif la neutralité carbone en 2050. Elle a une feuille de route : la stratégie nationale bas carbone. Pour y parvenir, il faut diviser nos émissions de CO2 par six ou huit dans les trente prochaines années.

Alors, comment faire ce grand bond, cette transition écologique quand on est une petite ou moyenne entreprise française ? Sandy Dauphin nous emmène en reportage.

L'invité éco

Le PDG de Saint-Gobain, Pierre-André de Chalendar, à Paris en janvier 2020.
Le PDG de Saint-Gobain, Pierre-André de Chalendar, à Paris en janvier 2020. © AFP / Eric Piermont

Il dirige l'une des entreprises du CAC 40 les plus allantes sur la transition écologique et appelle de ses voeux une industrie qui passerait au vert.

Mais avec quelles actions et quelles mesures ?

Deux jours après l'assemblée générale des actionnaires de l'entreprise et au lendemain de la journée internationale de l'environnement, le PDG de Saint-Gobain, Pierre-André de Chalendar, répond aux questions d'Yves Decaens.

Ma vie au boulot

Sandrine Foulon répond chaque samedi aux questions des auditeurs sur le droit du travail et le monde professionnel.

  • Béatrice : "Mon employeur peut-il m'imposer une suppression de tous mes congés d’été ?"
  • Sophie : "Je m’inquiète pour mon fils qui ne trouve pas de place en entreprise pour sa formation en apprentissage. Les aides publiques annoncées cette semaine peuvent-elles vraiment inciter les employeurs à accueillir un jeune ?"
  • Alizée : "Mon employeur peut-il répondre à ma place sur ma boîte mail ?"
  • Pascale : "Comment valider mes trimestres pour toucher ma retraite alors qu’il n’y a plus trop d’activité ?"

Pour poser vos questions à Sandrine Foulon, voici l'adresse : onnarretepasleco@radiofrance.com

Zoom sur... le cinéma d'animation

Lors du festival du film d'animation d'Annecy, en juin 2019.
Lors du festival du film d'animation d'Annecy, en juin 2019. © AFP / Jean-Pierre Clatot

Le cinéma d'animation est un secteur dynamique pour la France. Mais comme tous les secteurs culturels, il a été frappé fortement par la crise du coronavirus.

Le festival international du film d'animation d'Annecy qui rassemble chaque mois de juin parmi les meilleures productions de l'année ne pourra pas se tenir physiquement, mesures de distanciation physique obligent. Pour ne pas avoir à annuler complètement les festivités, les organisateurs ont décidé d'imaginer un festival en ligne.

Pour évoquer cette décision, coup de fil à Mickaël Marin, le directeur du festival international de film d'animation d'Annecy.

Une idée pour repenser le monde

L'économiste Eloi Laurent
L'économiste Eloi Laurent © AFP / Leemage

Pour tenter de comprendre ce qui nous attend dans le monde d'après-crise, Camille Crosnier s'entretient chaque semaine avec un penseur qui lui confie une idée ce qu'il aimerait réimaginer pour l'avenir.

Ce samedi, l'économiste Eloi Laurent se prête au jeu. Il enseigne à Sciences Po et à l'université de Stanford et est notamment l'auteur de Sortir de la croissance : mode d'emploi, paru à l'automne 2019 aux éditions Les Liens Qui Libèrent.

Programmation musicale

  • Living in a ghost town — The Rolling Stones
  • Can't fight — Lianne La Havas
  • En surface — Dominique A & Etienne Daho
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.