Alexandra Bensaid reçoit le président des Restos du Coeur, Patrice Blanc. Débat sur le SMIC. Et reportage de Manuel Ruffez : le maquis des organismes de formation professionnelle.

Patrice Blanc, président des Restos du Coeur
Patrice Blanc, président des Restos du Coeur © AFP / patrice pierrot / Citizenside

L'invité : Patrice Blanc, président des Restos du Coeur

Alexandra Bensaid reçoit le président des Restos du Coeur Patrice Blanc. Les questions liées à la pauvreté sont-elles est suffisamment au cœur des réflexions économiques ? Les réponses apportées sont elles satisfaisantes, que ce soit en terme de logement ou d'accès au marché du travail ? Qu'imaginer pour sortir neuf millions de français de la pauvreté ? 

Le site des Restos du Coeur 

Le reportage : L'incroyable maquis des organismes de formation professionnelle 

Le gouvernement veut revoir de fond en comble le système actuel de formation professionnelle. Il demande aux partenaires sociaux, qui négocient depuis la fin du mois dernier cette vaste réforme, une véritable transformation pour en faire un outil plus simple, plus transparent, plus innovant, avec des circuits de financement plus clairs et de l’argent qui va directement à ceux qui en ont le plus besoin : les demandeurs d’emploi et les décrocheurs, pour les aider à retrouver un emploi, et les salariés, pour les aider à conserver le leur dans une société où la révolution numérique bouleverse tous les métiers.

La négociation doit s’achever le 16 février. Un projet de loi doit être présenté au printemps prochain pour une entrée en vigueur des réformes au 1er janvier 2018.

Aujourd’hui on compte des dizaines de milliers d’organismes de formation dont il est difficile de vérifier la qualité. Plongée dans le monde de la formation professionnelle que le gouvernement qualifie de complexe, opaque, inefficace et inégalitaire.

Un reportage de Manuel Ruffez

Ça se passe comme ça là-bas 

Avec Nathalie Versieux, correspondante à Berlin de France Inter : le premier syndicat allemand, IG Metall, réclame la semaine de 28h !

En savoir plus : En Allemagne, IG Metall défend la semaine de 28 heures

Ma vie au boulot 

Sandrine Foulon répond à un courrier sur les saisies sur salaire : un employeur peut-il être mis en demeure de procéder à une saisie sur salaire de l'une de ses employées pour rembourser le crédit à la consommation qu'elle ne parvient pas à payer ? 

Chaque semaine, Sandrine Foulon répond à un courrier d'auditeurs à propos de sa vie au boulot : vous aussi, parlez-nous de vos conditions de travail, écrivez à Sandrine Foulon en suivant le formulaire contact ci-dessous.  

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.