EDF vient d'avoir 75 ans mais, entre l'avenir des EPR, le projet de scission Hercule, la dette et les clients mécontents des augmentations de tarifs, l'électricien public sait-il où il va ? Reportage et entretien avec son PDG. Et au menu du débat : ENA, élitisme et économie. Peut-on faire repartir l'ascenseur social ?

Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF
Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF © AFP / Alain Jocard

L'entretien

Le 8 avril, EDF, dont l'Etat est aujourd'hui actionnaire à 84%, a fêté son soixante-quinzième anniversaire. Mais l'électricien vit pourtant une année compliquée, devant faire face à une dette de plus de 40 milliards d'euros, à des clients mécontents de constater que leur facture tend à augmenter, à des impayés, ainsi qu'à des questions non résolues sur l'avenir de ses EPR.

Surtout, un projet de scission de l'entreprise en différentes entités, baptisé Hercule, que Bruxelles verrait d'un bon œil et que le gouvernement cherche à encourager, rencontre l'opposition franche des syndicats qui craignent un éparpillement façon puzzle de l'énergéticien public...

Dans ce contexte, comment envisager l'avenir ? Ce samedi, le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, répond aux questions d'Alexandra Bensaid.

Le débat

2 min

Suppression de l'ENA : peut-on faire repartir l'ascenseur social ?

Par Juliette Goux & Valentin Pérez

Le 8 avril, Emmanuel Macron a annoncé la suppression de l'Ecole nationale d'administration. Et ce, à grand bruit : beaucoup de commentateurs, d'anciens élèves ou d'hommes politiques ont pris position, tantôt pour encourager une réforme afin de rendre cette école symbole de l'élite plus ouverte, tantôt pour dénoncer "un bouc-émissaire", une réforme cosmétique.

Est-ce que les énarques sont bons pour l'économie ? Est-ce que confier les rênes aux mêmes veut forcément dire obtenir toujours les mêmes recettes ? Quelle réalité pour le fameux ascenseur social français ?

Et peut-on le faire repartir ? Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne et Christian Chavagneux, éditorialiste au magazine Alternatives Economiques ouvrent le débat.

Le reportage

10 min

Ce qui se cache derrière l'augmentation de nos factures d'électricité

Par Delphine Simon

Vous avez le sentiment que les tarifs de l'électricité ne cessent d'augmenter ?

C'est aussi ce qu'on entend, beaucoup, chez le médiateur de l'énergie, un service public chargé de trouver des solutions quand le consommateur a un problème avec son fournisseur.

Mais pourquoi les prix s'envolent-ils exactement depuis une dizaine d'années ? Ne nous avait-on pas dit que la concurrence serait bon pour les tarifs ? C'est ce qu'a voulu savoir Delphine Simon qui est partie en reportage pour tenter de comprendre ce que s'y joue derrière nos factures.

Ça se passe là-bas

Le ministre de la santé allemand, Jens Spahn, a confirmé, le 8 avril, que son pays allait entreprendre des discussions bilatérales avec la Russie pour lui acheter son vaccin, le fameux Spoutnik V, ce que n'a pas fait jusqu'ici la Commission européenne dans ses achats de vaccins groupés.

Berlin a fixé une seule condition : elle entendra une validation de l'Agence européenne du médicament pour homologuer la qualité du vaccin russe avant d'en faire venir des doses jusqu'à ses citoyens. Mais cette initiative n'en reste pas controversée. Explications avec Ludovic Piedtenu, correspondant permanent de France Inter en Allemagne.

Ma vie au boulot

Sylvie travaille dans une très petite entreprise qui compte cinq personnes dans l’Oise. Elle a voté pour les élections professionnelles. Pourquoi personne n’en parle ? s'étonne-t-elle auprès de Sandrine Foulon cette semaine. Pourquoi les salariés se désintéressent-ils autant de ce scrutin alors qu'il peut compter ?

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.