Alexandra Bensaid reçoit Nicolas Théry, président de la confédération nationale du Crédit Mutuel. Reportage sur la fin de l'obsolescence programmée, par Louis-Valentin Lopez.

Nicolas Théry, président du Crédit Mutuel
Nicolas Théry, président du Crédit Mutuel © AFP / Eric Piermont

L'invité : Nicolas Théry, président de la confédération nationale du Crédit Mutuel

Alexandra Bensaid reçoit Nicolas Théry, le président du Crédit Mutuel.

Le reportage : l'obsolescence programmée sera-t-elle bientôt obsolète ? 

Depuis le début de l'année, les dirigeants d'Apple et d'Epson serrent les dents : les deux géants pourraient être condamnés pour avoir programmé la mort de leur produit. C'est ce qu'on appelle le délit d'obsolescence programmée, et depuis 2015, cela peut coûter cher : jusqu'à 5% du chiffre d'affaire moyen annuel. Le phénomène dépasse largement la France, avec des procédures similaires ouvertes en Italie, en Corée du Sud ou encore aux Etats-Unis.

Tribunaux mis à part, les initiatives fleurissent pour prolonger à tout prix la vie de nos produits : machines à café réparables en deux coups de clé à molette, machine à laver dite "increvable", modèles économiques alternatifs...  Qui prend aujourd'hui les armes contre l'obsolescence? Comment se battre contre le vieillissement de ses objets? Est-il possible de rendre nos objets immortels? Un reportage de Louis-Valentin Lopez.

Ça se passe là-bas 

A la veille de l'élection présidentielle en Russie, Claude Bruillot, le correspondant de France Inter à Moscou, fait le point sur la situation économique du pays. 

Ma vie au boulot

Cette semaine, Sandrine Foulon répond à une question de Marie-Laure : le compte personnel de formation en euro plutôt qu’en heure, c’est mieux ou pas ? Chaque semaine, Sandrine Foulon répond aux questions des auditeurs sur le monde du travail. Vous aussi, posez vos questions via le formulaire ci-dessous.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.