Ce samedi, débat sur la nouvelle PAC, la politique agricole commune réformée. Peut-on inventer une agriculture plus écolo ? Et zoom sur les plans sociaux qui se multiplient avec un reportage sur les PME et les sous-traitants particulièrement touchés et un entretien avec Roland Lescure.

Le député LREM Roland Lescure, président de la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale
Le député LREM Roland Lescure, président de la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale © AFP / Ludovic Marin

L'entretien

Le 22 octobre, Jean Castex a annoncé de nouvelles restrictions liées à la remontée de l'épidémie : le couvre-feu de 21h à 6h du matin concerne désormais 46 millions de Français. Pendant ce temps, les plans sociaux se multiplient, la situation économique se tend et le budget 2021, attendu comme l'un des remèdes, est en discussions à l'Assemblée nationale.

Avec quels équilibres et quels ajustements ? Quels montants et quelles contreparties ? Pour en discuter, Fabien Cazeaux reçoit ce samedi le président de la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, Roland Lescure, député LREM des Français de l'étranger et porte-parole de En Marche !

Le débat

2 min

Nouvelle PAC : plus verte sera l'agriculture ?

Par Juliette Médevielle & Valentin Pérez

Mercredi 21 octobre, les 27 Etats membres de l'Union Européenne se sont mis d'accord : les ministres de l'Agriculture sont parvenus à un accord pour mettre au point la PAC, la politique agricole commune pour la période 2023-2030.

L'accord qui doit encore être discuté par le Parlement européen stipule que des normes environnementales plus strictes que jusqu'à maintenant seront des conditions pour que les agriculteurs puissent toucher des aides européennes.

Que retenir de cette nouvelle PAC ? Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne et Christian Chavagneux, éditorialiste au magazine Alternatives Economiques, ouvrent le débat.

Le reportage

Auchan, Air France, Airbus, Bridgestone, General Electric, Boiron... Depuis la rentrée, les annonces de plans sociaux se multiplient, les entreprises de certains secteurs - aéronautique en tête - voyant leur activité paralysée par la crise sanitaire.

Mais au-delà de ces cas emblématiques qui font la une de la presse, il est aussi des plans sociaux silencieux : ceux de nombreuses PME et de sous-traitants qui se retrouvent, en cascade, touchés.

Anaëlle Verzaux est partie dans la Somme pour son reportage à la rencontre des salariés du sous-traitant aéronautique 3A, frappé de plein fouet.

Ça se passe là-bas

A l'étranger aussi, la reprise de l'épidémie inquiète : notamment en Allemagne où la barre des 10 000 contaminations quotidiennes a été franchie cette semaine pour la première fois. Au niveau fédéral comme au niveau des Länder, les autorités tirent la sonnette d'alarme.

Dans quelques jours, le pays annoncera ses nouvelles précisions de croissance qui risquent d'être particulièrement mauvaises. Mais dans quel état l'économie allemande se tient-elle pour l'instant ? On en parle avec Ludovic Piedtenu, correspondant de France Inter en Allemagne.

Ma vie au boulot

Ce samedi, focus sur le système d’indemnisation des arrêts maladie pour les professions libérales : notaires, huissiers, experts-comptables, dentistes, médecins et autres pharmaciens. Marianne, sage-femme, se réjouit que le nouveau système lui permette d'être indemnisée plus vite mais, demande-t-elle à Sandrine Foulon, cela veut-il dire qu'elle devra cotiser davantage ?

Les invités
  • Roland LescureDéputé LREM des Françaises et Français d'Amérique du Nord, président de la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.