Stéphane Leneuf reçoit Saïd Hammouche, "DRH des banlieues". Débat sur la mondialisation + reportage de Mathilde Imberty : les réformes Renzi créent-elles de l'emploi ?

Said Hammouche
Said Hammouche © AFP / ERIC PIERMONT

Le débat

La gauche dans la mondialisation

Et si la gauche opérait son repositionnement idéologique sur la mondialisation ? C'est ce que laisse à penser la tribune fleuve de Manuel Valls, parue cette semaine dans les Echos. L'actualité économique vue par Emmanuel Lechypre (BFM Business) et Christian Chavagneux (Alternatives économiques)

L'invité

Stéphane Leneuf reçoit Saïd Hammouche, fondateur du cabinet de recrutement Mozaik RH, chargé de rapprocher recruteurs et jeunes diplômés issus des quartiers pauvres. Le "DRH des cités", selon La Croix.

Le reportage

Italie : les réformes Renzi créent-elles vraiment de l'emploi ?

Dimanche prochain, le 4 décembre, les Italiens se prononceront lors d’un referendum sur la réforme de la Constitution. Le Président du Conseil italien Matteo Renzi, du Parti Démocrate, joue gros dans ce scrutin : il pourrait quitter le pouvoir en cas de défaite. L’enjeu de ce référendum dépasse la seule donnée constitutionnelle. Les Italiens vont évaluer globalement l’action du gouvernement Renzi, qui se présente depuis son arrivée au pouvoir (en février 2014) comme l’homme des réformes. Sa réforme du marché du travail, justement, dite "Jobs Act", est centrale à ce titre. Elle fait partie du « package » présenté par Matteo Renzi aux Italiens. Mais quel est le bilan du Jobs Act ? La libéralisation du marché du travail a-t-elle permis de créer des emplois ? Reportage de notre correspondante en Italie Mathilde IMBERTY.

Ça se passe comme ça là-bas

Quentin Dickinson nous racontait samedi dernier comment la Commission européenne, pourtant instigatrice de l'austérité sur le continent, préconisait maintenant aux Etats de relancer la dépense, quitte à ne pas tenir les budgets. Cette semaine Antoine Giniaux, correspondant à Londres de France Inter, nous décrit un mouvement parallèle dans le Royaume-Uni post-brexit : le gouvernement de Theresa May reconnait que son plan de relance creusera le déficit anglais ces prochaines années.

Ma vie au boulot

Par Sandrine Foulon (Alternatives économiques) : "débordés et contents de l'être ?"

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.