A partir du 1er novembre, de nouvelles mesures réformant l'assurance chômage entrent en vigueur. Quelles conséquences pour les demandeurs d'emploi ? Les débatteurs donnent leurs explications. Puis, en deuxième partie d'émission, Yves Decaens reçoit Martin Vial, le commissaire aux participations de l'Etat.

Martin Vial, commissaire aux participations de l'Etat
Martin Vial, commissaire aux participations de l'Etat © APE

L'entretien

A partir du 7 novembre, l'Etat doit lancer la privatisation de la Française des Jeux. Mais se départir des biens communs ne se fait pas sans heurt, comme l'a prouvé la polémique autour d'une éventuelle privatisation d'Aéroports de Paris...

Pour en parler, Martin Vial, le commissaire aux participations de l'Etat, répond ce samedi aux questions d'Yves Decaens.

Le débat

2 min

Assurance chômage : le gouvernement change les règles

Par Khoi Nguyen & Valentin Pérez

A compter du 1er novembre, les conditions de l'assurance chômage changent. Une réforme imaginée par le gouvernement après que les partenaires sociaux ont échoué à se mettre d'accord sur ses modalités.

Parmi les changements : les démissionnaires pourront désormais avoir accès à l'assurance chômage sous certaines conditions mais l'accès à l'indemnisation est durci. Pour avoir droit au chômage, il faudra désormais avoir travaillé 130 jours (doit 6 mois) sur les 24 derniers mois (et non plus 4 mois sur les 28 derniers mois, comme c'était le cas auparavant).

Quelles conséquences pour les demandeurs d'emploi ? Emmanuel Lechypre de BFM-Business et Vincent Grimault du magazine Alternatives Economiques ouvrent le débat.

Le reportage

Après des années de nationalisations dans l'après-guerre, la France a entamé une vague de privatisations à partir de 1986. France Télécom, Paribas, Renault... L'Etat s'est mis à se désengager, à différents degrés, d'entreprises où il était dominant. Un vrai changement de politique économique, entretenu par la gauche comme par la droite.

Aujourd'hui, d'Aéroports de Paris à la Française des Jeux, le phénomène continue. Mais quel bilan tirer après trente ans de privatisations en France ? Les économistes peinent à s'accorder.

Manuel Ruffez a tenté d'y voir plus clair dans son reportage.

Ça se passe là-bas

Depuis des jours, le Chili connaît des manifestations d'ampleur, notamment à Satiago. Au centre des contestations : une crise sociale, un coût de la vie trop élevé, un fort taux d'inégalités, et un système de de retraites vivement contesté datant de l'ère Pinochet. Celui-ci, privatisé et poussé dans une logique ultralibérale, n'offre à la majorité des Chiliens que des pensions très faibles, souvent inférieures au salaire minimum.

On en parle avec Justine Fontaine, correspondante de France Inter au Chili.

Ma vie au boulot

Cette semaine, Sandrine Foulon répond à la question de Nathalie à propos des aidants : comment faire si on veut obtenir rapidement un congé indemnisé pour aider un proche ?

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.