Ce samedi, zoom sur nos entreprises publiques. La SNCF a essuyé en 2020 une perte de 3 milliards d'euros : comment peut rebondir ce champion national bousculé ? Egalement au programme : le reportage de Manuel Ruffis sur la révolution du colis et un entretien avec le PDG du groupe La Poste, Philippe Wahl.

Le PDG du groupe La Poste, Philippe Wahl
Le PDG du groupe La Poste, Philippe Wahl © AFP / Joël Saget
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'entretien

Cette semaine, le groupe La Poste a annoncé un bénéfice net de 2,1 milliards d’euros l’an dernier. Mais c'est surtout l’intégration de CNP Assurances qui permet d'obtenir ce résultat. Sans son intégration, l'entreprise aurait essuyé une perte historique de 1,8 milliard d’euros.

Aujourd'hui, le courrier représente moins de 20% dans le chiffre d'affaires total du groupe, en pleine mutation.

Pour évoquer les résultats et la nouvelle stratégie du groupe, Philippe Wahl répond ce samedi aux questions d'Alexandra Bensaid.

Le débat

1 min

3 milliards d'euros de pertes pour la SNCF en 2020 : des soucis d'aiguillage ?

Par Juliette Goux & Valentin Pérez

Autre entreprise à avoir révélé cette semaine ses résultats annuels sur l'année 2020 : la SNCF. Après des mois de confinement et une montée en puissance du télétravail, l'entreprise déplore pas moins de 3 milliards d'euros de pertes.

Pas si mal, ont pourtant essayé de défendre les dirigeants du groupe, dont son PDG, Jean-Pierre Farandou, arguant que la perte redoutée était plus élevée et que des économies ont pu être réalisées. Le PDG défend aussi un repositionnement de l'offre TGV en insistant sur des prix plus accessibles et en mettant en avant les arguments environnementaux, le train étant moins polluant que l'avion...

La SNCF, entreprise patrimoniale, champion national, service public, est-elle proche du terminus, sur une voie de garage ou face à des gros soucis d'aiguillage ? Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne et Vincent Grimault, journaliste au magazine Alternatives Economiques ouvrent le débat.

Le reportage

Ce samedi, pleins feux sur le colis, un changement dans nos vies : du carton, quatre coins, un couvercle. Ca a l'air simple, ça se met vite dans le bac jaune une fois déballé.

Et pourtant : que d'innovations, de recherche et développement, pour transporter nos achats sur le web ! Le jeu en vaut la chandelle : 2020, c'est l'année de la pandémie, mais aussi celle de l'avènement du colis, livré à domicile. Les chiffres sont sans nuance : un bond de 32% pour les ventes en ligne entre 2019 et 2020.

De nouveaux consommateurs s'y sont mis, d'abord obligés et finalement conquis. Et pour les satisfaire, existe en coulisses tout un écosystème du colis qu'éclaire pour nous Manuel Ruffez que l'on suit notamment à Saint Just en Chaussée, dans le nord de l'Oise, ou au Bourget...

Ca se passe là-bas

Le 26 février, la Chambre des représentants devrait valider, sauf surprise, le plan de relance imaginé par le nouveau président des Etats-Unis, Joe Biden : une enveloppe de 1900 milliards de dollars.

Que contient ce giga-plan et en quoi concerne-t-il aussi les Européens et même nous, les Français ? On en parle avec Pierre-Yves Dugua, correspondant de France Inter aux Etats-Unis.

Ma vie au boulot

Cette semaine, Sandrine Foulon répond à la question de Sophie sur la confidentialité de la vaccination contre le Covid en entreprise. Celle-ci se demande si son employeur pourra mettre fin à son télétravail ou l’envoyer en clientèle, dans la mesure où elle sera vaccinée.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.