Passé le constat, déjà établi après les affaires LuxLeaks ou Panama Papers, des questions restent en suspens : comment se fait-il que ces pratiques soient encore légales ?

Dix-huit mois après l'opération "Panama Papers", de nouvelles révélations sur l'argent caché des paradis fiscaux...
Dix-huit mois après l'opération "Panama Papers", de nouvelles révélations sur l'argent caché des paradis fiscaux... © Getty / Daniel Diebel

Vous n'avez pas pu passer à côté cette semaine : une nouvelle affaire massive de contournement international de l’impôt a éclaté dimanche, les Paradise Papers, révélée par le consortium des journalistes d'investigation auquel participe Radio France. 

Cette fois les fuites proviennent d'un cabinet britannique, Appleby, basé aux Bermudes, et révèlent des pratiques d'optimisation légales mais hautement douteuses. Et elles éclaboussent nombre de grandes entreprises et de personnalités : Total, Whirlpool, Nike, Apple, Bernard Arnaud, la Reine d'Angleterre, Lewis Hamilton, Shakira ou Bono [etc]. Passé le constat, déjà établi après les affaires LuxLeaks ou Panama Papers, des questions restent en suspens : comment se fait-il que ces pratiques soient encore légales ? 

Que font les états pour lutter contre ce contournement de l’impôt ? 

Quid des pays de l'Union Européenne au cœur de ces schémas ? 

En deux mots : que faire pour sortir de l'indignation ? 

C'est le débat ce samedi entre Christian Chavagneux et Emmanuel Lechypre. 

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.