Chacun son heure d'antenne ! Le réalisateur Robin Campillo et la comédienne Marina Foïs sont en studio, l'un pour "120 battements par minute", l'autre pour "L'atelier".

Le réalisateur Robin Campillo alors qu'il venait de gagner le grand prix du festival de Cannes 2017 pour "120 battements par minute"
Le réalisateur Robin Campillo alors qu'il venait de gagner le grand prix du festival de Cannes 2017 pour "120 battements par minute" © AFP / Anne-Christine Poujoulat

Evénement cinéma de cette fin d'été, la sortie du dernier long-métrage de Robin Campillo 120 battements par minute n'aura échappé à personne. Récompensé par le Grand Prix au festival de Cannes, ce film n'a probablement pas fini de recevoir des prix.

Robin Campillo réussit avec 120 battements par minute une fiction proche du documentaire sur le militantisme d'Act Up au début des années 90. En salles le 23 août, le film met en scène les acteurs Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois, Adèle Haenel et Antoine Reinartz (réécouter l'émission du 16 août avec Arnaud Valois et Antoine Reinartz).

Le cinéaste revient également sur ses premières réalisations, Les Revenants en 2004 et surtout l'immanquable Eastern Boys en 2013. Il évoque aussi sa carrière de scénariste et de monteur, notamment pour Laurent Cantet (Entre les murs).

  • Le tube qui tache de Robin Campillo : "In-A-Gadda-Da-Vida" de Iron Butterfly.

Pas de Story, une deuxième partie !

Dernière semaine, on s'affranchit des règles ! Pas de Story ce soir, mais une deuxième invitée de choix : Marina Foïs.

A l'affiche de L'Atelier de Laurent Cantet à partir du 11 octobre, elle incarne une romancière qui prend des jeunes sous son aile en atelier d'écriture à La Ciotat.

Tour de la carrière d'une actrice complète, auxquels les rôles dramatiques vont aussi bien que les rôles humoristiques - ses premières amours. Alors que Irréprochable ou Polisse ont constitué des étapes décisives pour leurs personnages torturés, les deux volets de Papa ou Maman ont achevé de confirmer le potentiel comique de la comédienne.

  • Le tube qui tache de Marina Foïs : "Sarà perché ti amo" de Ricchi e Poveri.

Programmation musicale

  • "The power of love", Frankie goes to Hollywood, ZTT Records.
  • "Let a bitch know", Kiddy Smile, Defected Records.
  • "Vis à vie", Calypso Valois, Le Label/Pias.
  • "Réverbère", Laura Cahen, Bellevue Music.
  • "Close but not quite", Sampha/Curtis Mayfield/Everything is recorded, XL Recordings.
  • "Comme un boomerang", Etienne Daho/Dani, Virgin.

Retrouvez-nous aussi sur Facebook et Twitter (@OdicinoG) !

Crédits générique : "Have some pride" de People Like You (Pschent).

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.