De la vinification jusqu'à la dégustation, secrets et succès des vins rosés. Certes, ils ensoleillent nos verres pendant l'été mais on ne sait pas toujours d'où ça vient ni comment c'est fait...

Le vin rosé
Le vin rosé © Getty / Dulin

Rediffusion  - Emission initiale du 8 juillet 2018

Les vins rosés ensoleillent nos verres pendant l'été mais on ne sait pas toujours d 'où ça vient ni comment c 'est fait...

La France en est le premier producteur, le premier exportateur et le premier exportateur au monde. D’où les nombreuses questions qu’on se pose sur le rosé : comment le fabrique-t-on ? Quelle est la différence entre un rosé de supermarché à 2,75 euros et un rosé de vigneron artisan ? 

En chiffres

  • le vin rosé représente 8,5 % de la production mondiale de vins 
  • la consommation mondiale des vins rosés a crû de 31% au cours des 15 dernières années.

Un peu d’histoire

Yves Legrand, à la tête de la maison historique « le Chemin des Vignes » et président du syndicat des cavistes professionnels : « Le rosé aujourd’hui est une mode qui correspond à la demande du consommateur. Parce que depuis une quarantaine d’années, on fait du « vrai » rosé, à savoir de la vigne pour faire du rosé et non plus un surplus de vendanges.

Jusque dans les années 80, on buvait principalement du vin rouge. Mais le premier vin au monde était un rosé. Le rosé était principalement consommé jusqu’au 17ème siècle. A Bordeaux, on l'appelait ‘le clairette’. 

Le rosé revient avec ses lettres de noblesse grâce à la maîtrise des températures et à l’hygiène : on fait aujourd’hui des vins rosés au même niveau que les grands rouges et les grands blancs »

Avec Frédérique Vaquer et Yves Legrand.

► La recette d'Esterelle Payany : Cake à la fin de bouteille de rosé 

La programmation musicale :

  • Lana DEL REY - Doin' time    
  • MIOSSEC  - Nous sommes
Programmation musicale
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.