Le vrai prix du vin : débat et décryptage avec nos invités et notre expert Jérôme Gagnez.

Le juste prix du vin
Le juste prix du vin © Getty

Laure Gasparotto

Journaliste au Monde, Laure Gasparotto est spécialiste du vin depuis plus de vingt ans. Elle est aussi une dégustatrice reconnue et auteure de plusieurs ouvrages sur le vin. Son Atlas des vins de France, est l’ouvrage de référence sur les vignobles français. Chez Grasset, elle a publié, entre autres, Le jour où il n’y aura plus de vin, avec le pépiniériste Lilian Bérillon et La Mécanique des vins avec Olivier Jullien.

Son livre Livre : Vigneronne aux Editions Grasset 

Laure Gasparotto
Laure Gasparotto / Olivier Toussaint

« Je reviens d’un rêve, comme on tombe de son lit, le visage marqué par le pli des événements…. » Ce rêve de toujours, pour Laure Gasparotto, c’est la vigne. Ne plus seulement goûter et analyser les crus, légendaires, oubliés, novateurs, ni même les raconter dans ses livres mais tenter l’aventure, à son tour, les mains dans la terre : devenir vigneronne.

Mère de deux enfants et récemment séparée de leur père, la narratrice décide de tout changer. Epaulée par quelques amis, elle quitte Paris et achète un terrain dans les terrasses du Larzac. Ainsi naît son domaine, Les Gentillières. Au cœur de ces vallées pierreuses et secrètes, où la terre et le ciel luttent et échangent, l’enthousiasme l’emporte. La nature se donne, les jeunes enfants courent et arrachent le raisin rougissant, c’est déjà l’excitation des premières vendanges… Le monde de la vigne, pétri de légendes et de savoir-faire ancestral, est aussi un commerce, où il faut « faire son vin », le nommer, dessiner l’étiquette, le laisser prendre, le faire découvrir. Une aventure totale, entre chais, tracteurs, sécateurs et grêles….

Car le métier est rude, obsédant et dangereux. La vigneronne est seule dans ses champs, isolée face aux raideurs de l’administration et dans un univers masculin. La vigne réclame, la vigne vampirise. Ce n’est pas un métier mais une vie...

Dans ce récit de métamorphoses, Laure Gasparotto se raconte au fil des jours. Elle a changé de vie, et chaque instant fut le laboratoire de recherche et développement personnel, coûteux, passionné. Et si finalement, ce n’est pas notre vie, mais nous-mêmes que nous devions réinventer ?

  • Les coups de coeur de Laure Gasparotto

- Château de Ferrand, « Le Différent », Saint-Emilion grand cru, 2016 rouge, 19 euros.

- Le Chemin, Terrasses du Larzac, 2018 rouge,  19 euros

- Château de Santenay, Bourgogne Côte d’or, « Clos de la Chaise Dieu », 2019 blanc, 15 euros.

Pierre Vila Palleja

Sommelier / Restaurateur du Petit Sommelier de Paris - 49 avenue du Maine Paris 7501

Il a fait du restaurant de ses parents, Le Petit Sommelier, face à la gare Montparnasse, l’une des adresses du vin à Paris.  

Ambitieux et méthodique, passé par le Ritz, le Crillon et Lasserre, Pierre Vila Palleja a une solide connaissance des vins étrangers et aime aussi la Bourgogne, le Rhône et les Bordeaux qui sortent des sentiers battus.  -

Finaliste du concours du Meilleur Sommelier de France .

Membre du comité de la Revue du Vin de France, en charge du Beaujolais et des Vignobles du monde  -

Associé au Verre soufflé bouche Sydonios (le Zalto français)

Pierre Vila Palléja
Pierre Vila Palléja / PVP
  • Les coups de coeur de Pierre Vila Palleja

- Cotes du Rhône blanc le temps est venu 2019 - 10€ au domaine

- Bordeaux supérieur Cru Monplaisir 2019 Gonet Medevile - 12€

- Bourgogne Pinot Noir 2017 Nicolas Rossignol - 22€

Le coup de coeur de François-Régis Gaudry

  • L'OR NOIR / CITRON NOIR IRAN 

de la Maison BOTEH - Prix €12,50   - Ce Boteh est unique, riches en notes puissamment épicées, confectionné à partir de la fameuse lime noire « Limou Amani Sia » de Shiraz. Cette lime, est un petit citron récolté encore vert, avant maturité. Il est bouilli dans l’eau salée pendant 5 mn. Ceci lui évitera de fermenter et de s’abîmer au cours de la suite du process. Une fois bouilli, le limou est refroidi puis emmené dans le désert où il est enterré dans le sable et ce pendant 3 à 5 semaines. L’écorce de limou prend alors une couleur foncée de brune à noire, se durcit jusqu’à devenir cassante.  La pulpe se dessèche et prend des notes confites.  Ce Boteh restitue des notes presque fumées, épicées, acides, citronnées.  En bouche, l'acidité est incisive l'amertume élégante, avec des notes de cédrat confit et des touches presque réglissées.  

A déguster, comme un condiment, avec les escalopes de foie gras, les magrets, les Saint-Jacques, les langoustines, la hampe ou l’onglet de bœuf, les légumes racines, le maquereau, la sardine, le bar, sur une huître, sur un fromage à pâte persillée…  Ingrédients : Citron Noir, sucre de canne non raffiné.  150g

Pour commander  l'or noir, leurs confitures ou leurs épices contacter Aindiché Azadharf : 06.68.28.10.44 ou sur leur site 

Citron Noir d'Iran
Citron Noir d'Iran / Maison Boteh

La chronique vin de Jérôme Gagnez 

  • Les coups de coeur de Jérôme Gagnez

Domaine Thillardon - Les Brureaux - 69840 Chenas - aude.domainethillardon@gmail.com

Vins présentés :

- Chénas Chassignol  - 2019 environ 30 € chez les cavistes - 

- Beaujolais "Raisin libre" 2019 environ 17 € chez les cavistes.

- Sancerre blanc 2008, domaine François Crochet - 15 Rue Venoize, 18300 Bué  - 02 48 54 21 77

( à l'époque environ 13 euros - aujourd'hui 2019 -17 euros)

La chronique Mets & Musique de Matthieu et Marie Conquet

  • Le choix musical de Matthieu  : Red Red Wine" de Tony Tribe
  • Recette  de Marie « Les betteraves tressaillent » 
  • 1 botte de petites betteraves multicolores 
  • 1 barquette de fraises (250g) 
  • Vin blanc (domaine Les Bérioles, Tressaille – cépage tressallier)  
  • Vin rouge (250ml domaine Les Bérioles cuvée La Chabanne – cépage pinot noir) 
  • Crème crue 
  • Huile d'olive Poivre blanc 
  • Fleur de sel
  • Miel
Les betteraves trésaillent
Les betteraves trésaillent © Radio France / Mathieu Conquet

Faire cuire à l'eau les betteraves (au moins 30 minutes). La pointe du couteau doit pouvoir s’enfoncer facilement.
Mettre le vin rouge à réduire (30mn aussi). Une fois la réduction faite, ajouter deux cuillères à café de miel, une cuillère à soupe d’huile d’olive, fleur de sel, émulsionner. Goûter et rectifier si nécessaire.
Éplucher les betteraves une fois cuites.
Les faire revenir à la poêle avec un filet d'huile et déglacer au vin blanc, jusqu'à absorption du liquide.

Disposer dans une assiette : les betteraves avec les fraises coupées en petits morceaux, arroser d'un filet de réduction de vin rouge, une cuillère de crème crue apportera la rondeur gourmande. 

Mathieu Conquet
Mathieu Conquet © Radio France / MC

La programmation musicale

  • THE STROKES - The adults are talking
  • Mustang  "Le vin"
L'équipe