Journaliste, cuisinière et épicière Julia nous dévoile ses quartiers gourmands du Vieux Port au quartier Noailles.

Sur le port de Marseille
Sur le port de Marseille © Getty

Julia Sammut

Julia Sammut, ex-journaliste gastronomique, gérante dans le quartier Noailles de l'Epicerie L'Idéal

Epicerie l'Idéal - 11 Rue d'Aubagne, 13001 Marseille

Le site

Les recettes de Julia Sammut

Boulgour aux raisins frais
Montecao à la fleur de bigaradier

La sélection des produits de Julia

  • EAU DE FLEUR DE BIGARADIER de la Coopérative du Nerolium Le site

  • HUILE D’OLIVE FRUITÉE VERT ET NOIR Des Terres de Pierre de Mouriès

  • CARAMEL AU LAIT DE CHEVRE De La Chèvrerie Sorène en Lozère .Le site

  • CALISSONS D’ANGELE Confiserie dans le Var .Le site

  • LE BOULGOUR DU MOULIN DU MAS DAUDET à Fontvieille .Le site

  • SIROP D’ORGEAT de la Compagnie MERIDIONALE DE LA BOISSON.Le site

Les adresses de Julia Sammut

  • Noailles Power

Noailles c’est le ventre de Marseille, le quartier le plus vivant de la ville, le plus vrai, le plus sincère. Ici les yeux dans les yeux on te vend une brioche à la cardamome que tu n’oublieras jamais, de la menthe fraîche et des citrons, des pois chiches déjà trempés, des feuilles de brick faites maison, de la harissa, du pain pita tout chaud, du halumi à griller, du lait caillé.

  • Pâtisserie Orientale Journo - 28, rue Pavillon, 1er

Les Journo sont là depuis la nuit des temps, rue Pavillon, les rois des fricassés : petits sandwichs tunisiens frits et farcis de thon, de harissa et de légumes vinaigrés. Ils font aussi une citronnade à se damner, des gâteaux évidemment et le loukoum à la coupe que même mes copines de Tunis m’envient !

  • Chez Yassine - 8, rue d’Aubagne, 1er

Une vraie cuisine du marché central de Tunis, au menu keftaji (poivrons grillés, frites et œufs coupés à deux couteaux à la vitesse de la lumière), leblebi (soupe de pois chiches), brick à l’œuf et au thon et autres petits plaisirs de la cuisine populaire tunisienne à saucer avec du pain restaurant.

  • Le Carthage - 8, rue d’Aubagne, 1er

La porte d’à côté, pour le beignet du matin au miel ou au sucre, ambiance tunisienne oblige, on mange le beignet avant 10H du mat. Et sinon, les connaisseurs savent bien qu’il maîtrisent le casse-croûte tunisien et les feuilles de brick fraîches.

  • Sauveur- 10, rue d’Aubagne, 1er.

Fabrice Giacalone a repris la première pizzeria de Marseille, rencontré le mythique Sauveur di Paola qui lui a donné ses secrets. Pizza moitié tomate emmental, moitié tomate anchois, incontournable. Sèche. Huile aillée en prime qui fait la saveur de chez Sauveur !

  • Murat - 13, rue d’Aubagne, 1er

Madame et Monsieur Murat ont tout l’Orient dans leurs étals… tahina, fruits secs, yaourt grec, pâte filo au frais, pasterma… ils nous préparent une brioche arménienne à la cardamome d’un autre monde.

  • Le Père Blaize - 4/6 rue Meolan, 1er.

Herboristerie historique de la ville qui a fêté ses 200 ans, rien que ça. Tisanes inimitables. La dynamisante vous réveille bien mieux qu’un café !

  • Chez Jacques - 14 rue d’Aubagne, 1er

Le lait caillé, le lait cru, le lait fermenté, on le trouve Chez Jacques, une famille d’Italiens de Saint Antoine dans la partie depuis 50 ans et qui vend ses produits dans un estanco au coin de la rue d’Aubagne !

  • Au Grand Saint Antoine - 11, rue du Marché des Capucins

La famille Bossens déplace toute la ville pour ses magrets de canard fumés et ses caillettes. Incontournable dans le quartier.

  • Le Cèdre du Liban - 39, rue d’Aubagne. 1er

Chaque jour vers 11H, les pitas toutes chaudes tombent d’un toboggan en inox avant d’être empaquetées et les deux frères de la maison racontent leur Liban, leur rayon traiteur, leur pain pita avec amour…

  • L’Empereur - 4, rue des Récolettes, 1er

Il n’existe pas deux maisons comme celle-ci ! Quincaillerie immense, du rayon électrique au rayon ustensiles de cuisine, on trouve ici ce que l’on ne trouverait jamais ailleurs.

  • Tamky - 5 rue des Halles Delacroix, 1er

Il faut d’abord rencontrer les frères et sœurs Tamky pour comprendre. Ils sont 13. D’origine vietnamienne, avec un accent marseillais à couper au couteau. Et un magasin immense qui fait la part belle à l’Asie évidemment et à l’exotisme en tous genres.

Herbes fraîches pour les bouillons asiatiques à l’avant : de la cive au galanga. Rayon traiteur en montant l’escalier : saucisses vietnamiennes, rouleaux de printemps…

  • Saladin - 10 rue Longue des Capucins, 1er

Le roi des épices c’est lui. En vrac, par milliers. C’est aussi le roi des fruits secs, des fruits déshydratés, des olives à la louche. Difficile de ne pas être envouté par ce magasin de la rue Longue.

Boutique Jogging - Matthieu Roche et Camille Froment - 41 rue Montgrand, 6ème

  • Chez Otto

La 2e adresse de la Cantinetta… L’aubergine à l’arménienne de Pierre Antoine est inoubliable… la brandade de morue sourcée à Barcelone, la caponata à la sicilienne et la pasta tellement juste, al dente !

  • Les Buvards

Boire du vin nature sur des plats de bistrot. L’andouillette. La purée minute. Folle.

  • La Bonne Mère

Evidemment pour la pizza incontournable. Pour la joie de Maeva aussi !

  • Le Tiboulen de Maïre

Le fils a repris le travail du père avec la mère. Soupe de poissons de roche. La vraie. Pélamide. Quand il y en a. Crue. huile d’olive. Point barre. Et la pêche du jour dans ton assiette. Ici la pêche du jour ne touche pas la glace.

  • Chez Yassine

Le meilleur plan tunisien de la ville. La cuisine du marché central de Tunis. Leblebi (soupe de pois chiches), Keftaji (poivrons grillés, frites, oeufs frits, harissa, le tout coupé à la rapidité de la lumière à deux couteaux)

Coup de coeur de d'Estérelle Payany

Peligourmet -covoiturage de produits régionaux .Le site

Le reportage de Lénora Krief

Tour gastronomique de la cité phocéenne

Première halte chez Sauveur, une pizzeria vieille de 75 ans, devenue une véritable institution dans la ville. C’est sa fameuse pizza moitié fromage - moitié anchois vendue à la part depuis la cabane du restaurant qui l’a rendue célèbre. Situé au coeur du quartier de Noailles, le temple des produits frais, Fabrice, le nouveau responsable du restaurant, tente de maintenir sa position en perpétuant les traditions de « la vraie pizza marseillaise »…

Le site

Saupe de vendange
Saupe de vendange / Valeilles de Montmirail

Je pars ensuite faire mes courses au marché aux poissons du vieux port avec Valeilles de Montmirail. L’arrière petit-fils du fondateur de l’OM a quitté le monde des arts décoratifs pour se lancer dans la gastronomie. Petit à petit, Valeilles s’est découvert une vraie passion pour les poissons de Méditerranée et propose aujourd’hui à la Villa Marie Jeanne, une cuisine marine subtile inventive. Ce jour-là, c’est la saupe qui est à l’honneur sur le marché. Un poisson assez méconnu, « fada » comme disent les marseillais, au goût très fin. Le secret de la préparation ce poisson herbivore, selon Valeilles, est de l'éviscérer rapidement avant que les algues dont il se nourrit ne fermentent..

Carpaccio et tartare de saupe de vendange
Carpaccio et tartare de saupe de vendange / Valeilles de Montmirail

Le site

Toujours sur le port, je monte à bord d’une goélette en bois des années 30. Durant tout l’été, Christian Qui, le chef marseillais à la tête de Sushi Qui propose un menu sur l’eau 100% marin face au palais du pharo avec vue sur le large… Expérience brute au coeur de la mer.

Pélamide et ses petits poissons
Pélamide et ses petits poissons / Lenora Krief ( Christian Qui )

Son Facebook

La programmation musicale

Cold little heart - Michael KIWANUKA

Hands FUTURO PELO

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.