Produits frelatés, étiquetages confus, mortalité des abeilles…et si le miel artisanal devenait un élixir rare et cher ? Les délices et les dérives du miel : c’est le menu d’On Va Déguster.

Le miel
Le miel © Getty

Julien Henry

Après un furtif passage en grande distribution et un parcours dans le monde la gastronomie (Truffe, foie gras etc), Julien prend la direction de la Maison du Miel en 2012 et en est depuis cette année l’heureux propriétaire. 

Passionné et engagé pour les modes de production respectueux de la terre et du vivant, il source aujourd’hui des récoltes de miel partout dans le monde, sans oublier de mettre en valeur la richesse de notre patrimoine apicole Français.

Multipliant les collaborations avec le Monde la Gastronomie, on peut cette année, en plus des 70 récoltes de miels, retrouver à la Maison du Miel une gamme de produits complémentaires qui fait sens avec ses idées : une gamme de confitures au miel réalisée en partenariat avec Stephan Perrotte (Meilleur confiturier du Monde 2015), une gamme de biscuiterie au miel réalisée par Emmanuel Ryon (champion du monde de Pâtisserie, MOF glacier, co fondateur d’une Glace à Paris  ), des pains d’épices et chocolats au miel réalisés par Sébastien Gaudard et une dernière collaboration dont nous sommes très fier : un coffret pour réaliser sois même ses pains d’épices élaboré avec le célèbre chef Corsaire Olivier Roellinger qui livre une création d’épices réalisée pour l’occasion, ainsi que sa recette personnelle. 

Julien à également coécrit Les Merveilles du Miel (sorti en Octobre 2017 chez Tana) avec Camille Labro et fait parti des contributeurs du livre On Va déguster la France

L’adresse : 24, rue Vignon, 75009 PARIS

Le site

Béatrice Mathieu

Journaliste, essayiste et apicultrice. 

Elle est rédactrice en chef adjointe à L'Express où elle dirige le service économie. Elle contribue à la revue Cyclope, spécialisée dans les matières premières.    

Le livre : Le miel : enquête sur le nouvel or jaune  François Roche, Béatrice Mathieu Paru le 15 juin 2017  Editeur  Ed. Nouvelles François Bourin 

Nous entretenons un lien particulier avec le miel. Il est paré de toutes les vertus, il contribue à notre santé, il évoque les senteurs d’été, le soleil, les fleurs, les fruits. Nous aimerions qu’il demeure un produit de proximité, loin des lois impérieuses de l’économie, et qu’il reste authentique, naturel, une source de douceur dans un monde en bouleversement. Hélas, il n’en est rien. Le miel est devenu une « commodité », comme disent les économistes, c’est-à-dire une matière première comme une autre. Plus de 50 % du miel importé en Europe est d’origine chinoise. Cette matière n’a souvent qu’un lointain rapport avec ce produit naturel que nous aimons tant, incorporant parfois autant de sucres ajoutés que de miel authentique. Face à la baisse des populations d’abeilles, la pollinisation de certains arbres fruitiers prend des allures de procédé industriel, mobilisant en Chine des milliers de travailleurs agricoles. En Californie, qui produit 80 % des amandes vendues dans le monde, on importe des abeilles de la côte Est et même d’Australie pour polliniser les arbres. Ce sont ces nouvelles routes du miel qu’explore ce livre, qui révèle une réalité bien éloignée de l’image que nous avons de ce produit afin que le travail des authentiques apiculteurs soit préservé et valorisé.

► La  recette du Pain d'épices  par Olivier Roellinger

La programmation musicale

  • Angel fire  - Hollie COOK  
  • Toute lattitude - Dominique A
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.