Et si les Appellations d’Origine Protégée ne protégeaient plus nos fromages ? Menace sur le lait cru en danger, pression des industriels… On tire la sonnette d'alarme !!

Plateau de fromages
Plateau de fromages © Getty

Véronique Richez-Lerouge

Journaliste spécialisée en fromages et en produits laitiers depuis 17 ans, elle débute sa carrière dans la presse quotidienne régionale et en télévision . En 2001, elle crée l’Association Fromages de Terroirs, qui milite pour la défense des fromages de terroirs au lait cru et pour la sauvegarde des vrais produits laitiers respectueux du vivant. L’association organise chaque année, au printemps, la Journée nationale du fromage, dont l’objectif est de faire connaître le patrimoine fromager français.

En 2012, Véronique Richez-Lerouge publie France, ton fromage fout le camp ! (M.Lafon). Un document qui lance un cri d’alarme sur la lente disparition des fromages au lait cru et des fromages fermiers. Puis en 2016, elle met sur la place publique un pavé : la Vache qui pleure (Nouveau Monde éditions ), un essai riche en études scientifiques qui démontre les bienfaits du lait cru et bat en brèche les idées reçues.

Avec son dernier ouvrage : " Main basse sur les fromages AOP" (Erick Bonnier Éditions) , elle s’attaque aux multinationales qui envahissent les appellations d’origine et déciment les fabrications artisanales.

Une enquête percutante qui révèle la mainmise des grands groupes sur les fromages AOP en s’appropriant le savoir-faire et décimant les fabrications artisanales. Un sujet tabou !

Derrière des marques aux noms évocateurs d’un terroir soit disant préservé, se cachent des géants laitiers ; l’auteure révèle les noms des fromageries, des marques et des fabrications AOP qui appartiennent à Lactalis, Savencia Fromage & Dairy, Sodiaal, Eurial, Triballat… De quoi être surpris.

Spécialiste des produits laitiers et des questions agricoles, l’auteure décortique les cahiers des charges et démontre pourquoi les labels AOC/AOP ne sont plus des signes de qualité. Derrière ces labels, se cachent de grandes disparités. Les consommateurs sauront enfin la vérité sur ces fameuses appellations dont on nous vante les mérites, et auront les clés pour décrypter les étiquettes dans les linéaires et chez les fromagers.

Le livre révèle aussi le laxisme de la filière à tous les échelons de l’amont à l’aval, jusqu’aux fromagers qui vendent souvent des AOP industrielles au lieu de soutenir les dernières fabrications fermières en voie d’extinction.

C’est un tour de France au coeur des racines de notre terroir à la rencontre des principaux acteurs des filières labellisées en Normandie, Franche-Comté, Béarn, Savoie, Aveyron, Auvergne.

Une dégustation à l'aveugle avec de grands professionnels de la gastronomie française démontre démontre clairement les écarts de qualité au sein même des AOP.

Le reportage de Lénora Krief

Maxime Bajas et sa compagne Barbara Vineriez sont tous deux fermiers et producteurs de tomme de brebis en vallée d’Aspe, dans les Pyrénées Atlantiques. L’été ils transhument avec leur troupeau de brebis sur l’Estive de Banasse, à plus de 1700 mètres d’altitudes, et l’hiver ils le fabriquent dans leur atelier de fabrication, à Bordes de Berges.

Où trouver leurs fromages ?

  • En vente directe dans leur atelier de fabrication à Bordes de Bergez - 64 490 BEDOUS Le site

  • La ronde des fromages, une crémerie dans le centre historique de Châteauroux Le site

  • L’épicerie fine à Forcalquier Le site

  • A Paris leur tomme est servie à l’Inaro - Un bar à vin dans le 10 ème arrondissement de Paris Le site

La programmation musicale

  • Cry all day - WILCO
  • Grand dérèglement - FRANCOIS et THE ATLAS MOUNTAINS
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.