Comment reprendre en main notre alimentation quand nous sommes confinés ? Des recettes, des solutions pour mieux cuisiner, pour limiter notre gaspillage et pour renouer avec notre équilibre alimentaire. Vous pouvez intervenir en direct à l'émission par le 01 45 24 70 00

Cuisiner quand on est confinés
Cuisiner quand on est confinés © Getty

Stéphanie Biteau

Conseiller culinaire depuis plus de 15 ans (très nombreuses collaborations diverses avec des marques, des distributeurs, et des restaurateurs). Egalement écolo-militante et cuisinière engagée, elle prône la sobriété heureuse de Pierre Rabhi, et fait l’éloge de la lenteur.  

Son blog et les pages de ses réseaux sociaux ici. En parallèle, photographe entre autres, pour le Collège Culinaire de France ou encore l’association Ecotable.

C’est le moment de lâcher prise. C’est le moment d’oublier les horaires comme le regard des autres. C’est le moment de prendre le temps de tenter, sans avoir peur de l’échec. C’est le moment d’expérimenter, de se louper, de recommencer, de réussir, de savourer.

C’est aussi le moment de partager en famille, et de donner des signes amicaux à ses voisins. D’être tous ensemble, solidaires et chacun chez soi. C’est le moment de penser à soi et aux autres. C’est le moment de se faire plaisir et de faire plaisir.  

Qu’est-ce qui permet tout cela ? La cuisine !
- C’est le moment de faire des expériences ! Levain maison puis son pain maison ; graines germées ; bière de gingembre ; fermentation ; yaourts maison, etc.
- Cuisinons en famille ; apprenons les gestes et les recettes aux enfants ; créons des rituels autour de la cuisine / Préparons un plat en quantité un peu large et offrons-en une portion ou 2 à un voisin oublié, ou à un SDF
- préparons le meilleur fondant au chocolat du monde / cuisinons notre plat préféré / réfléchissons à ce qui nous fait terriblement plaisir
Confiné dans une France au ralenti, seuls les services indispensables sont assurés. Il faut limiter ses achats alimentaires, et ses déchets.  

Confiné dans une France hyper connectée, c’est aussi le moment de profiter du net et de sa richesse pour trouver des idées, des recettes, des conseils (et de l’optimisme).  

Il n’y a plus de pâtes? Youpi! Quelle aubaine pour découvrir les autres féculents et céréales. On se jette sur le quinoa, l’épeautre, l’orge, le sarrasin, et les très nombreuses variétés de riz qui rendront le confinement moins monotone.
On en profite pour cuisiner les légumes secs, qui ont, en plus, l’énorme avantage d’apporter un complément de protéines nécessaires à une démarche de réduction de sa consommation de protéines animales.
-> boulettes de boeuf et lentilles
Qui dit légumes secs dit autocuiseur ! Made in France. Ecolo et économique. En phase avec une stratégie de décroissance, fort utile en cette période d’incertitude.

Pour info détaillée : cuisson à l'auto-cuiseur
On peut (presque) tout faire dans un autocuiseur même des gâteaux ! Il est plus facile de dire ce qu’on ne peut pas faire : un poulet rôti comme au four… ou une gratinée au fromage… Mais avec son autocuiseur, on peut cuire comme dans une grande casserole (sans le couvercle et sans pression), mijoter, compoter, confire, confiturer, cuire à la vapeur (avec ou sans pression), cuire sous pression, etc.  

Cuisiner les déchets verts (chou-fleur / brocoli / romanesco… Pelures d’agrumes… cosses de petits pois… bouillon de peaux de légumes… Consommé de pelures d’asperge, gâteau à la peau de banane…)   

Puis se lancer dans le compostage/lombricompostage/bokashi.  

Cuisiner les restes tout simplement en les faisant disparaitre par magie dans d’autres plats :
- soupes moulinées
- tourte / tarte
- petits farcis
- hachis parmentier
- sauce bolonaise  

Ces conserves indispensables et faciles à sublimer :
- maïs en boîte : croquettes de maïs / Poutine canadienne / gratin de maïs façon brandade / velouté de maïs / Sauce au maïs et au piment doux, pour accompagner ici un rôti de porc, ou là, des légumes rôties entiers au four
- Foie de morue à l’huile : mon best of, sur une tartine de pain à l’ancienne,  avec beurre demi-sel et encore quelques grains de fleur de sel / en petits morceaux dans un risotto au bouillon fumé (avec thé fumé - sinon bouillon avec saucisse fumée ou tolu fumé)

Le chou-fleur - Rien ne se jette, tout se transforme !
Si on regarde l’anatomie du chou-fleur que l’on achète ,on peut, grosso-modo le séparer en 3 types d’ingrédients :
- Les sommités que nous connaissons et utilisons naturellement
- les feuilles
- et la grosse tige
que nous mettons habituellement à la poubelle (ou au compost dans le meilleur des cas).
Or, TOUT SE MANGE ! Les feuilles peuvent être sautées puis cuites avec un peu d’eau pour les attendrir tandis que la grosse tige sera épluchées pour être ensuite cuite comme une pomme de terre ou même savourée crue après avoir été taillée en petits dés et assaisonnée.
Il en est de même pour le brocoli, le chou romanesco, ou le chou kale dont les grosses cotes étaient appelées les asperges du pauvre par nos anciens.

Ariane Grumbach

Ariane Grumbach est diététicienne libérale à Paris. Elle a une approche globale des habitudes alimentaires et accompagne les personnes vers une relation apaisée avec la nourriture et leur juste poids sans privation.
Son Site  .

Quelques pistes :
Pendant cette période certes complexe et pour certains angoissante :
- on peut se reconnecter à ses vrais besoins alimentaires et sortir d'habitudes routinières.
- on a l'opportunité d'avoir une alimentation plus saine en cuisinant/mangeant chez soi.
- on ne doit pas s'inquiéter côté poids si on n'utilise pas la nourriture comme solution répétée face à un éventuel ennui ou stress.

La chronique livres de Déborah Dupont

  • Recettes spéciales confinement avec les ingrédients du placard.

On l’aura compris, le mot d’ordre est #RESTEZCHEZVOUS. Pour autant, bien se nourrir est aussi une préoccupation légitime, surtout qu’avec le confinement, nous disposons toutes et tous de longues heures à occuper.

Et je note depuis une dizaine de jours une montée en puissance sur les réseaux sociaux de chef(fe)s et de particuliers qui partagent leurs recettes, leurs bons plans cuisine…

Parmi ces partages, je note énormément de cookies. Cyril Lignac en a même fait un live sur instagram jeudi après-midi. Et beaucoup de contacts me signalent faire des cookies tirés de mon livre paru en novembre dernier. 

Tout simplement parce que ce petit gâteau qui se prépare avec des ingrédients de base peut se faire facilement avec des enfants, ne nécessite le plus souvent que quelques minutes de préparation et de cuisson, apporte du réconfort et un petit goût de l’enfance…

Je vous propose donc aujourd’hui la recette des Coucou de la Supersuperette en plus des recettes que j’avais partagées il y a quelques semaines  et qui sont déjà en ligne sur : On va déguster   .

Pourquoi ce choix ? Tout simplement parce que cette recette permet de s’approcher au plus près des cookies Granola de Lu. Ce gros cookie à la texture sablée, assez croustillant en surface.

Et si vous aimez ce genre de recettes qui permet de reproduire les classiques de la grande distribution sans sortir de chez vous ou du moins le moins possible, je vous conseiller d’aller sur le site internet de la Supersuperette 

Et sur la même thématique, je vous propose l’excellente "Petite Epicerie du Fait Maison" de ma voisine virtuelle de plateau Estérelle Payany, épuisé en version papier depuis des années mais que vous pourrez acheter en version numérique sur  Les libraires 

  • Plateformes de libraires indépendants qui proposent l' achat de livres numériques en ligne il existe environ 2000 ebook de cuisine disponibles.
  • Pour continuer à s’approvisionner en livres, on passe au numérique !

On l’aura compris, le mot d’ordre est #RESTEZCHEZVOUS et les librairies ont, à juste titre, fait partie des commerces touchés par l’obligation de fermeture dès le samedi 14 mars au soir. Si certains ont pu penser au début s’approvisionner sur les plateformes en ligne ou les libraires indépendants ayant fait le choix de maintenir une offre de livraison, il est vite apparu pour des raisons de sécurité sanitaire qu’il fallait aussi arrêter ce système pour ne pas mettre les manutentionnaires et livreurs en danger, pour que le peu de moyens de protection disponibles (masques, gels hydroalcooliques) puissent aller aux secteurs réellement indispensables que sont la santé et l’alimentation et pour répondre aux consignes sans ambiguïté des soignants qui nous exhortent à rester chez nous. 

Pour autant, pas question de se priver de livres. Il existe en effet des moyens dématérialisés d’avoir accès à la lecture, que ça soit par les livres audio ou par les livres numériques, communément appelés ebooks. 

Premier réflexe pour celles et ceux qui ont une librairie de quartier, regardez sur le site de votre librairie habituelle. Beaucoup proposent déjà une offre numérique et vous contribuerez ainsi à faire vivre les auteurs et votre libraire pendant cette période de fermeture.

A défaut du site de votre librairie (par exemple la librairie gourmande ne propose pas de livres numériques), je vous conseille d’aller sur les plateformes comme

Les libraires.fr, sur lesquels vous trouvez presque 2000 livres de cuisine.  

Place des libraires, avec presque 1000 titres   

Libraire En Seine.fr avec là aussi plus de 2000 titres  

Et n’oubliez pas les plateformes régionales comme ParisLibrairie.fr, chezmonlibraire.fr

Bref, ça n’est pas l’offre numérique qui manque en matière de livres de cuisine ! Et comme nous allons disposer de longues journées pourquoi ne pas adopter les bons gestes, maîtrises les techniques, et vous plonger dans la version numérique de la Cuisine de Référence aux Editions BPI,   ou dans leurs vidéos .

La chronique cuisine d'Estérelle Payany

Ecouter la chronique

  • Recette proposée par Stephane Solier

Pasta e fasoi [fasioi en dialecte de Belluno] (pâtes et haricots), recette de Rosina Bridda ou nonna Rosi pour l’ami Max Bustreo (Paiane, province de Belluno)

La programmation musicale

Si tu veux que je chante - Stephan Eicher

Nan Fon Bwa - Melissa Laveaux

Aller plus loin

  • (RÉ)ÉCOUTER | On va déguster : Les professionnels de bouche face à la crise sanitaire
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.