De l’Afrique à l’Amérique en passant par l’Asie, plongée dans la chicken Culture avec la chroniqueuse culinaire Mireille Sanchez et le volailler Pierre-Nicolas Grisel.

Un tour du monde du poulet
Un tour du monde du poulet © Getty

Mireille Sanchez 

Chroniqueuse culinaire dans un grand quotidien numérique régional, auteur de nombreux livres de cuisine récompensés en 2016 du Gourmand Award “Best Cookbook Series”, elle a consacré plus de 7 ans à sa passion pour… le poulet ! Refaisant la route du poulet via les cinq continents et + de 1000 recettes, son livre met en exergue l’évidence du poulet dans toutes les régions, dans toutes les cultures et toutes les cuisines du monde.

Son livre Le Poulet Voyageur - Chicken around the world - est lauréat du Gourmand Award International  "Best cookbook in the World" reçu à Macau en juillet 2019 aux Éditions BPI 

Pierre-Nicolas Grisel

Volailler à la ferme de l'Orée de Milly. A d'abord exercé durant une dizaine d'années en tant qu'ingénieur agronome dans la recherche puis l'accompagnement des agriculteurs avant de décider d'en faire son métier. A eu l'opportunité de reprendre une ancienne exploitation à Milly-la-Forêt, dans le sud de l'Ile-de-France et, avec le concours de la SAFER, le projet a pu aboutir fin 2016. 

La ferme de l'Orée de Milly couvre ainsi plus de cinq hectares de plaine à Milly-la-Forêt, dans le Gâtinais : une région de terroir fort située à moins d'une heure de Paris. Il y a développé un élevage de poulets, pintades et de poules pondeuses en agriculture biologique sur de grands prés-vergers. 

L'aliment est produit à la ferme, avec les céréales bio produites par ses voisins céréaliers. La quasi-totalité de la production est vendue en directe ou en circuit court, notamment dans des magasins bio à Paris et environs. Particularité de l'élevage, il travaille une race locale et ancienne, la "gâtinaise" très appréciée de sa clientèle et des restaurateurs. 

Ferme L'Orée de Milly   - 36 bis route de Fontainebleau - 91490 Milly-la-Forêt

Les recettes extraites du livre Le Poulet Voyageur aux éditions BPI :

  • TAVUK GÖGSÜ (Turquie). Pudding au blanc de poulet

4-6 personnes

Préparation 10 min 

Cuisson 40 min

  • 500 g de blancs de poulet
  • 1 l d'eau
  • 1,5 l de lait
  • 300 g de sucre
  • 120 g de farine de riz
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à café de cannelle

Faire cuire les blancs de poulet dans une casserole d'eau bouillante à petits frémissements, 20 minutes. Les égoutter et les déchiqueter. Dans une casserole, hors du feu, délayer la farine dans le lait, ajouter le sucre et la pincée de sel. Mettre sur feu doux et laisser prendre en crème sans cesser de remuer avec une cuillère de bois pendant 10 minutes environ. Préchauffer le four à 220°C. Ajouter le poulet, dans la crème, brasser vigoureusement pour écraser le poulet le plus possible. Verser ce pudding dans un plat large de 2 à 3 cm d'épaisseur, saupoudrer de sucre et faire caraméliser quelques minutes sous le gril du four. Laisser refroidir, découper en carrés et servir froid, saupoudré de cannelle.

  • TRADITIONNEL PÂTÉ DE FOIES DE POULET (Canada,  territoire du Nord-Ouest)

4-6 personnes 

Préparation 15 min + réfrigération 2 à 4 h 

Cuisson 10 min  

  • 500 g de foies de volaille  
  • 3 tranches de bacon hachées en petits dés 
  • 1 gros oignon coupé en dés 
  • 1 gousse d’ail hachée 
  • ¾ tasse de beurre 
  • 4 c. à soupe de persil haché 
  • 3 c. à soupe de sherry  
  • noix de muscade  
  • sel et poivre noir au goût

Chauffer une grande poêle et faire revenir le bacon à feu vif 2 minutes. Ajouter l’oignon, l’ail et ¼ de tasse de beurre et cuire encore 3 ou 4 minutes. Préparer les foies en découpant la partie blanche filandreuse. Ajouter les foies dans la poêle et cuire 7 à 10 minutes avec un peu plus de beurre. Ajouter alors le sherry et le persil ; râper la noix de muscade à convenance. Saler et poivrer au goût. Retirer du feu et verser le mélange dans un robot culinaire et mixer jusqu’à consistance lisse. Verser la préparation dans un plat de service, égaliser la surface. Faire fondre le beurre restant et le verser sur le pâté. Couvrir et mettre au réfrigérateur jusqu’à ce que la graisse se durcisse.

  • CHICKEN PIES WINDSOR (Angleterre). Pâtés au poulet à la Windsor

6 personnes 

Préparation 15 min 

Cuisson 35 min  

  • 500 g de poitrines de poulet coupées en petits dés  
  • 2 c. à soupe de champignons hachés finement 
  • 1 c. à soupe de persil haché finement 
  • 1 échalote hachée finement  
  • sel, poivre noir 
  • 20 cl de sauce brune (HP Brown sauce) 
  • pâte brisée pour 6 moules à petits pâtés 
  • 1 œuf battu avec 2 c. à soupe d'eau

Dans un bol, mélanger le poulet, les champignons, le persil et l'échalote. Saler et poivrer au goût, puis mélanger à la sauce brune. Étaler la pâte, en utiliser la moitié pour couvrir le fond et les côtés des moules individuels. Remplir avec le mélange de poulet, puis couvrir les pâtés avec le reste de la pâte. Pincer les bords pour bien fermer, faire une cheminée au centre des pâtés (pour la vapeur). Badigeonner avec l’œuf battu, mettre dans le four préchauffé et cuire 35 minutes à 180°C. À déguster chauds ou froids, en entrée, en pique-niques, ou en plat avec une belle salade verte.

Le coup de coeur de François-Régis Gaudry :

  • L'Atelier S - Le snaking cuisiné par la Maison Sibilia  49 Avenue Maréchal de Saxe 69003 Lyon

La chronique cuisine d'Estérelle Payany :

  • Cocorico ! Aux poulettes françaises, la cuisine reconnaissante.    

Si la gastronomie française fait la part belle aux recettes de poulet, de la poule au pot au poulet basquaise, les plus iconiques sont l’œuvre de cheffes, comme le montre l’exemple de la poularde demi-deuil de la Mère Filloux, transmise à la mère Brazier… qui forma Paul Bocuse. Rendons donc aux poulettes les recettes de poulet, loin des combats de coq.

Le coup de lame d'Arnaud Daguin :

  • Palme d'or

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs bonsoir !
 

Merci d’être venus si nombreux pour la remise du Grand Prix de la Verte Vertu Vertueuse
C’est un honneur pour moi de remettre cette année « L’Huile de Palme d’Or ».
« L’Huile de Palme d’Or », trophée qui récompense la plus verte lessive effectuée par une multinationale afin de se verdir le portrait.
Cette année donc, après moult débats houleux au sein du jury, l’huile de Palme d’Or est décernée à un formidable marchand d’aluminium… Avec un peu de café dedans !

Vous l’avez reconnu…… Nessss…. Nessspas ? 

Nesssss…traordinaire entreprise, qui a ripoliné le "petit noir " en technicolor. Un inesssssstimable progrès !
C’est quand même 40.000 tonnes de capsules en alu, l’équivalent de 4 tours Eiffel, que cette firme admirable arrive 

à fourguer chaque année.
Bien entendu, seulement une seule de ces tours est recyclée, et à un coût exorbitant, ce qui rend d’autant plus remarquable cette performance de greenwashing...  

What else ?.... Et bien…
 

Ce sont aussi des centaines de milliers de jolies petites machines qui sont mises sur le marché chaque année.
Et mises à la poubelle quelques mois plus tard car cassées ou simplement démodées.
Alors pourquoi, ô glorieux cafetier, est-ce à toi que je remets officiellement cette distinction ?

Parce que tu vas planter 500 000 arbres chaque année en Amérique du Sud !

500 000 arbres à 50 centimes pièce, soit un engagement sans précédent de 250 000€ pour sauver l’humanité ! 

Admirons ta générosité sans limite, toi qui a fait, rappelons-le, seulement 10 milliards d’euros de bénéfice en 2018.

0,025 % du bénéfice net ! Royal au bar nesssssspa ?

Il t’a fallu pour réussir une telle prouesse la complicité, désintéressée cela va de soi, de ce mouvement culinaire ludique et décoincé, authentique espace de liberté avec de vrais morceaux de sincérité dedans.

Comment il s’appelle déjà ? Le…Le" Bouffing".

Ahhh le Bouffing ! Dynamique bande de jeunes frétillants vivant dans le sillage des multinationales et se nourrissant des miettes de leurs festins.

Le Bouffing, capable de persuader des nuées de jeunes urbains chics qu’ils « sauvent la planète » en dégustant le nec plus ultra de la gastronomie moderne dans des écuelles compostables après l’avoir con... postée sur insta !

Une gastronomie « décarbonée » évidemment, car exempte de carbonade ou même de spaghetti carbonara 

HaHaHa ! quel esprit ce Bouffing… Ils sont impayables…. 

Impayables sauf avec l’appli Apple pay de l’iphone 12, bien sûr.

C’est donc avec un plaisir sans mélange et la conscience bien nette que je remets ce soir cette « Huile de palme d’or » nessspréssément méritée à toi, immortel fleuron de la croissance mondialisée.

Ecoutons solennellement l’hymne international du greenwashing : le trou vert… de Verdi

What else?

Bonus vidéo - Tout un plat : le Paris-Brest

La programmation musicale :

  • ROSEAUX/Blick BASSY -  Kaät
  • Claude NOUGARO - Le coq et la pendule
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.