C’est le papa de Pantagruel et de Gargantua et l’inventeur d’une certaine idée de la gastronomie française : François Rabelais, portrait gourmand d’un géant de la littérature avec le professeur de lettres Stéphane Solier et la cuisinière étoilée Marie Gricourt.

Gargantua, par Gustave Doré
Gargantua, par Gustave Doré © Getty

Marie Gricourt

Cheffe du restaurant "La Table d’à Côté" à Ardon

Le chef doublement étoilé de la Maison d’à Côté à Montlivault, Christophe Hay a confié les commandes des cuisines de son restaurant à Ardon à cette enfant du pays de Loire qui se voit revêtir la veste blanche de la Table d’à Côté, 1 étoile au Guide Michelin. 

Diplômée en 2013 du CFA Médéric, elle a fait ses premières classes d’apprentissage au restaurant Les Fables de la Fontaine (Paris 7e), avant de poursuivre son expérience parmi les plus belles cuisines parisiennes, Du Pré Catelan au Palais de l’Elysée, en passant par le restaurant Epicure de l’hôtel Le Bristol.

La Table d’à Côté  200 All. des 4 Vents, 45160 Ardon 

Marie Gricourt
Marie Gricourt / La table d'à côté

Producteurs conseillés par Marie Gricourt :

  • Farine : Famille Rochefort à Saint Hilaire saint Mesmin (45) 
  • Fromage de chèvre : Ferme Ranch des Roves  - Ligny le Ribault (45)       
  • Verjus : Laurent Rabier, vigneron Cléry Saint André (45) -          
  • Laitue et Miel : Jardin de Montlivault (41) -           
  • Raisin Chasselas : jardin de mon papa, Pithiviers (45)-           
  • Safran : Alain Gaillard, 114 RUE DE BRACIEUX - HUISSEAU-SUR-COSSON (41350)
  • Andouille de Jargeau : Boucherie A&C Manceau -2 Rue Porte Berry, 45150 Jargeau
  • Téléphone : 02 38 59 70 29
  • Moutarde d’Orléans : Martin Pouret ,  11 Rue Jeanne d'Arc, 45000 Orléans - 02 38 62 19 64

Stéphane Solier

Professeur agrégé de Lettres classiques, Stéphane Solier enseigne à Paris. Chercheur en culture et histoire de l’alimentation, au cours de ses études doctorales il a travaillé sur la cuisine romaine antique, ses représentations littéraires, iconographiques et le discours moral qui lui est associé et a participé à ce titre à différentes publications universitaires.

Fort de son tropisme littéraire, il se consacre à l’exploration des expressions de la gourmandise dans la littérature et les arts en général. Bibliophile culinaire amateur (passionné des éditions Morel et des vieux grimoires de cuisine), il se met volontiers à table avec les écrivains de la  littérature pour découvrir les secrets de leur tambouille, comme dans ses contributions à On va déguster la France (éd. Marabout-France Inter, 2017) : « Rabelais par le menu », « Balzac, le gourmand intermittent », « Ode au soufflé, le mets qui ne manque pas d’air » …  

Dix années en poste dans la diplomatie culturelle à Rome ont par ailleurs nourri sa connaissance des terroirs italiens et de la culture transalpine. Outre la direction artistique du festival de cinéma Primavera del cinema francese qu’il a fondé et dont il a assuré la direction artistique pendant 8 ans (de 2004 à 2011) dans le cadre de ses fonctions à l’Ambassade de France, il y a pris la direction de rencontres gastronomiques (en 2009, à Milan, « Cuisines d’Italie et de France : deux cultures en regard » avec les chefs Guy Savoy, Massimo Bottura, Petter Nilsson, Carlo Cracco ; en 2004, à Rome, rencontres littéraires et gastro-œnologiques « Littérature et gastronomie »). 

Stéphane Solier
Stéphane Solier © Radio France / Marielle Gaudry

Aujourd’hui, plus que jamais passeur culturel entre les deux pays, il participe régulièrement au jury de la sélection française du Championnat du monde de pesto de Gênes qui se déroule à Paris et fait partie du comité d’organisation du Championnat de France de panettone. Il a dernièrement participé à l’aventure d’On va déguster l’Italie (éd. Marabout-France Inter, 2020), qu’il a co-piloté avec François-Régis Gaudry, Alessandra Pierini, Ilaria Brunetti et Anna Maréchal.

On peut le suivre sur son compte Instagram bilingue (offrir ses coups de fourchette et de cœur sur ou hors des sentiers battus. )

Terreur Graphique

Auteur de bande dessinée, Il est parallèlement investi au sein de Vide Cocagne, maison d'édition nantaise pour laquelle il dirige la revue Alimentation générale.

Son livre Le Pouvoir de la satire a eu le prix bd boum 

Vous pouvez le lire dans sofilm, citizen jazz, mâtin… et retrouvez un strip dans Libération tous les samedis 

Les recettes de Marie Gricourt

La recette proposée par Stéphane Solier

La chronique cuisine d'Elvira Masson

  • Un livre datant de 2009 non traduit en français 

A Painter's Kitchen: Recipes from the Kitchen of Georgia O'Keeffe. 

Les recettes de l’artiste américaine compilées par Margaret Wood, un ouvrage préfacé par Deborah Madison, grande food writer américaine, à qui l’on doit notamment Vegetarian cooking for everyone.

La chronique vin de Dominique Hutin

  • « Blois sans soif », vie et mort du vin de labeur

Longtemps incarné par le vin de table, le vin du travailleur connait une histoire tourmentée. Le premier acte est un âge d’or. D’abord parce que le vin a longtemps profité d’un statut de boisson médicament (on dirait aujourd’hui « alicament »), une théorie qui trouve ses racines dans une prose médicale très ancienne. On considérait que la bonne digestion est consécutive de la cuisson des aliments dans l’estomac. Les boissons qui, comme l’eau, étaient considérées comme froides ne convenaient pas, contrairement au vin, présumé comme chaud et sensé permettre de se porter mieux.

La suite à lire ou écouter

La carnet de vigne - Indre-et-Loire & Loir-et-Cher

La programmation musicale

L'équipe
Thèmes associés