• Les chroniques d'Elisabeth Quin , Elodie Maillot et Stéphane Bou :

Elisabeth Quin reçoit Christophe Ernault , dit Alister , pour la revue Schnock . Le premier numéro est paru en mai 2011 et le second en janvier 2012.

La revue Schnock
La revue Schnock © Radio France / Alister

La revue Schnock s'adresse aux personnes ayant entre 27 et 87 ans. Elle a pour mission d’explorer la culture populaire, au sens le plus large et d’en faire revivre aussi bien les œuvres les plus respectables (mais parfois oubliées) que les personnages les plus iconoclastes.

Elodie Maillot reçoit Justin Adams et Juldeh Camara , dits JuJu , pour leur troisième album In transe, sorti en septembre 2011.

In transe
In transe © Radio France / JuJu

Vièles africaines et guitares électriques. Ornementations sinueuses et syncopes binaires. A la fois la mélancolie sahélienne et la frénésie urbaine.

Ils seront en concert :

Le 03 février 2012 à 20h30, à l'Alhambra à Paris

Le 29 mars à Saint-Gilles, le 30 à St-Pierre et le 31 mars à St-Leu à l’île-de-la-Réunion

Le 16 mai à Coutances

Le 27 mai à angoulême

Le 4 août à Sete

Le 5 août à Crozon

Le 7 août à Angers

Stéphane Bou s'intéresse à l'exposition Le sport européen à l'épreuve du nazisme qui se tient du 9 novembre 2011 au 29 avril 2012 au Mémorial de la Shoah, à Paris.

Affiche de l'exposition Le sport européen à l'épreuve du nazisme
Affiche de l'exposition Le sport européen à l'épreuve du nazisme © Radio France / Mémorial de la Shoah

Toute l’histoire du XXe siècle européen se lit dans le formidable développement des pratiques et des cultures sportives. En particulier, ses pages les plus sombres écrites entre les Jeux de Berlin organisés par le IIIe Reich et le renouveau de l’olympisme esquissé à Londres en 1948.__

Le nazisme, le fascisme et les régimes de collaboration ne vouent pas un simple culte au corps athlétique et guerrier, ils utilisent le sport pour contrôler les jeunesses et les masses, justifier leurs idéologies xénophobes et racistes, et même infliger des supplices particuliers aux champions juifs déportés.

Quant au monde sportif, comment s’est-il comporté face aux politiques d’exclusion, face à l’application des lois antijuives jusque dans les stades, les gymnases et les piscines ?

Pour les minorités opprimées, pour les résistants, et même pour certains prisonniers des camps, à l’inverse, le sport a pu servir de refuge, voire de réarmement moral et corporel. Cette exposition révèle, en contrepoint, comment les jeunesses juives de toute l’Europe se sont enthousiasmées pour les sports, investissant en particulier la lutte, la boxe, l’escrime et les sports de self-défense, et participant aux Maccabiades de Tel-Aviv en 1932 et 1935.

Relatant ces multiples facettes de l’histoire du sport en Europe entre 1936 et 1948 à travers de nombreux films, photographies, objets et documents d’archives, l’exposition retrace parallèlement l’itinéraire individuel d’une vingtaine de sportifs dont les carrières ont été bouleversées et les vies anéanties par la montée du nazisme.

  • L'invité de Tania de Montaigne :

Tania de Montaigne reçoit Philippe Quesne pour son spectacle L'effet de Serge qui sera joué au Théâtre de Vanves, du 3 au 4 février et au Quartz, à Brest, du 7 au 8 février 2012.

Parfois poignant sur la solitude, L’Effet de Serge n’est en rien une tragédie de la vie moderne. Serge, un être solitaire, a cependant des amis pour lesquels il organise chaque dimanche des spectacles d’une à trois minutes à partir d’effets spéciaux où il démontre, avec un humour à froid, l’étendue de son imaginaire poétique. Entre la solitude de l’inventeur mélancolique et l’amitié de son cercle de spectateurs patients, un territoire étrange se dessine ici, très contemporain en ce qu’il dit l’obsession d’un personnage absorbé par ses recherches, et émouvant car il témoigne d’un ardent désir de partage qui ne pourra être qu’une source de désillusion.

  • Les invités d'Alexandre Héraud :

Alexandre Héraud reçoit le journaliste Raphaël Krafft et le directeur des nouveaux médias de Radio FranceJoël Ronez pour le nouveau tour de France, en vélo, de Raphaël Krafft.

Pendant trois mois et jusqu’au 6 Mai 2012, date du 2ème tour de l’élection présidentielle, Raphaël Krafft et Alexis Monchovet sillonnent la France à vélo pour partir à la rencontre des Français qui vont voter.

À mesure que s’accumulent les kilomètres, les rencontres et les péripéties, ils établissent une relation presque charnelle avec le pays et ses habitants.

De cette épopée intime et décalée doit émerger une nouvelle forme d’écriture journalistique, sur le web, à la radio et à la télévision. L’histoire s’écrit en temps réel et par leurs remarques, leurs propositions ou leurs invitations, la communauté d’internautes, d’auditeurs, de téléspectateurs qui suit le projet peut changer le cours de leur voyage.

L’interactivité ne se limite pas à la possibilité de réagir à posteriori, mais bien de partager la création du projet en lui-même.

A partir du 6 Février 2012 et jusqu’au 6 Mai 2012 retrouvez Raphaël Kraft et Alexis Monchovet sur : Facebook.com/lacampagneaveloEt suivez les 2 journalistes sur Twitter : @AlexAvelo / @RafAvelo

Les liens

Myspace d'Alister

Site Internet d'Alister

Site Internet de la revue Schnock

Site consacré à l'Exposition : Le sport européen à l'épreuve du nazisme au Mémorial de la Shoah

Site Internet de la compagnie de théâtre Vivarium Studio

Myspace de Justin Adams

Myspace de Juldeh Camara

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.