• Les chroniques de Aurélie Sfez , Stéphane Bou et Baptiste Etchegaray

Elodie Maillot invite ce soir le groupe Arat Kilo à l'occasion de la sortie de leur album le 06 avril: A night in Abyssinia dont le style navigue entre des influences soul, jazz, orient, Afrique noire pour donner un groove qui rappelle la scène éthiopienne des années 1967-1974.

Arat Kilo - A night in Abyssinia
Arat Kilo - A night in Abyssinia © Radio France

Ecoutez-les en live au cours de l'émission!

Ou retrouvez-les en concert:

_12 avril 2012 L’Ampérage à Grenoble

_12 mai Arcane 17 Strasbourg

Stéphane Bou reçiot le philosophe Michael Foessel à propos du livre sorti par la revue Esprit chez Seuil: Où en sont les philosophes?

Michael Foessel - Où sont les philosophes
Michael Foessel - Où sont les philosophes © Radio France

Résumé:

La figure du philosophe est aujourd’hui des plus «publiques», sinon omniprésente. Mais c’est justement parce que «cette présence apparaît désormais évidente qu’elle mérite d’être interrogée» : non pas pour «déplorer la médiatisation de la philosophie ou sa valorisation symbolique sur le marché des idées», mais pour «comprendre ce qui se joue dans ce lien entre la société et la parole des philosophes» . Dans l’épais dossier coordonné par Michaël Foessel on trouvera l’état des lieux, les «friches et chantiers de la philosophie en France», le point sur la réception de la philosophie analytique, le renouveau de la philosophie sociale, la French Theory , le «retour de Dieu à l’ère postmétaphysique», la question de la folie, du sexe et du genre.

Baptiste Etchegaray nous parlera du documentaire Le Juif qui négocia avec les nazis réalisé par Gaylen Ross et qui était récemment en ouverture des pages du Monde.

Le Juif qui négocia avec les nazis
Le Juif qui négocia avec les nazis © Radio France

Synopsis:

Héros ou traître ? Le Juif qu’on accusa d’avoir collaboré avec les nazis.

Rezso Kasztner , considéré comme le Schindler juif, négocia face à face avec Adolf Eichmann et réussit à sauver 1700 Juifs, convoyés en train vers la Suisse. Ce fut probablement la plus grande opération de sauvetage de ce genre durant la Shoah. Pourtant, en Israël où il avait émigré, Kasztner fut considéré comme un traître, accusé de collaboration lors d’un procès dont le verdict divisa le pays et le marqua à jamais du sceau infamant de « l’homme qui vendit son âme au diable». Il fut finalement assassiné à Tel Aviv en 1957 par des militants d’extrême droite. La réalisatrice américaine Gaylen Ross raconte cette histoire de meurtre, d’intrigue et d’héroïsme au travers des efforts désespérés de la fille unique de Kasztner pour réhabiliter son père, et du témoignage de l’un des assassins, qui rompt pour la première fois le silence sur cette nuit où il appuya sur la détente et tua le Juif qui négocia avec les nazis.

  • L'invité de Tania de Montaigne

Tania de Montaigne reçois le journaliste Fabien Henrion qui signe son premier roman: Teenage lobotomy chez Flammarion.

Fabien Henrion - Teenage Lobotomy
Fabien Henrion - Teenage Lobotomy © Radio France

Résumé:

Alan Jones est photographe. Le jour de Noël, il est victime d'une attaque cardiaque. Parti en convalescence dans un hôtel au bord de la mer, il est le témoin d'un meurtre. Un enfant de 12 ans vient d'électrocuter ses parents dans la chambre voisine. Le père du jeune dément est l'inventeur d'une pilule dite de "l'obéissance". Débute alors une vague de crimes commis par des adolescents. Alan Jones décide de mener l'enquête. Il va découvrir un secret enfoui au plus profond de lui.

  • L'invité d'Alexandre Héraud

Ce soir, c'est vers les hauts sommets himalayiens que nous propose de partir Alexandre Héraud en compagnie deMarianne Chaud . Il sera question de son dernier documentaire: La nuit nomade (demain ils devront choisir) qui, après Himalaya, la terre des femmes et Himalaya, le Chemin du ciel , vient donner un nouvel éclairage sur le quotidien des habitants des hauts plateaux himalayens.

La nuit nomade - Marianne Chaud
La nuit nomade - Marianne Chaud © Radio France

Résumé:

C’est peut-être la dernière migration pour Tundup, la fin de sa vie nomade sur les hauts plateaux himalayens.

Quand les marchands arriveront, Tundup et les siens devront choisir : vendre leur troupeau, abandonner leurs terres et partir à la ville comme tant d’autres avant eux, ou rester au Karnak. Où seront-ils le plus heureux ?

A 4500 mètres d’altitude, dans un décor lunaire où le ciel se mêle à l’immensité minérale, la réalisatrice Marianne Chaud a filmé les déplacements de ces derniers nomades. Immergée de longs mois dans leur communauté, parlant leur langue, elle a placé sa caméra au plus près de leurs voix et de leurs gestes, offrant aux spectateurs des rencontres d’une rare intimité. Autant que la splendeur des paysages, l’extrême rudesse des conditions de vie ou l’émotion partagée avec ces nomades, c’est cette proximité qui crée la magie du film.

Les liens

Arat Kilo

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.