Première partie: Musique

Autour d'Aurélie Sfez ce soir

Zahia Ziaouni
Zahia Ziaouni © Zahia Ziaouni / Zahia Ziaouni

Zahia Zouani , chef d'orchestre

Concert le 11 septembre à 20h à la Cité de la Musique dans le cadre du cyle "Mémoires au présent: l'Algérie".

La réunion des deux orchestres que Zahia Ziouani dirige régulièrement a valeur de symbole : celui du dialogue entre la France et l'Algérie. Les oeuvres de ce programme prolongent cette idée. La Suite algérienne de Saint-Saëns témoigne d'un goût pour l'exotisme. À la même époque, Francisco Salvador Daniel (1831-1871) contribue, par ses collectes ethnomusicologiques et ses orchestrations, à faire connaître la musique arabe sous le Second Empire, avant d’être fusillé pour sa participation à la Commune de Paris. Les créations de deux jeunes compositeurs, l’un français (Olivier Pénard) et l’autre algérien (Salim Dada), s’inscrivent dans cette longue tradition symphonique.

On entendra un morceau de musique tradictionnelle algérienne (Bakhta), extrait du concert donné l'an passé à la Cité de la Musique.

> Mrs Good

L'EP "Visions" est disponible depuis le 27 août (label: Believe)

Fille de fantasme aux paroles déviantes dissimulées derrière des jolies mélodies, la mégalomanie de Mrs Good n’hésite jamais à assumer ses parts d’ombres et son humour grinçant. A l’instar d’une certaine mécanique chère au Lewis Carroll d’Alice Aux Pays des Merveilles, elle aime plus que tout charmer son audience pour mieux les prendre à contre pied avant de les guider vers des mondes oniriques étranges et personnels. En témoigne ce premier ep Woman Of Many Dreams où la maturité des textes et des compositions contraste avec la candeur d’une Mrs Good totalement décomplexée. Ou comment prendre un malin plaisir à brouiller les frontières entre pop classique et moderne sans jamais tomber dans les pièges d’un passéisme statique.

En live pour nous ce soir, 2 titres: "Absent mind" et "I don't know"

Mrs Good est en concert:

  • [le 20 Septembre]() à la Bellevilloise [à 19h](), à Paris quartier menilmontant dans le 20e - entrée libre- [le 23 Septembre]() 16h - Festival les Spectaculaires sur la Peniche L'Antipode - métro Stalingrad-Jaurès à Paris- entrée libre- le 20 oct. à la Clé de St Germain en laye (1ère partie de Rover)- le10 nov. Au tamanoir de Gennevilliers (1ère partie Slow Joe)- le 30 novembre, au Tamanoir, Concert acoustique ### La chronique de Daniel Fiévet
Cédric Villani - Théorème Vivant
Cédric Villani - Théorème Vivant © Cédric Villani - Théorème Vivant / Cédric Villani - Théorème Vivant

Avec Cédric Villani , mathématicien.

En août est paru le livre "Théorème vivant" de Cédric Villani.

Histoire romancée de la traque de l’énigme mathématique que l’auteur a cherché à résoudre pendant de longues années et qui lui a valu la médaille Fields en 2010, avec des portraits de grandes figures de l’histoire des maths et de vertigineuses équations.

L'agenda culturel d'Alexandre Héraud

Avec Jean-Claude Denis pour sa BD "Zone blanche" (éditions Futuropolis)

Grand Prix d’Angoulême 2012, et président de la prochaine édition, Jean-C. Denis propose un nouveau récit, dans la veine de L’Ombre aux tableaux et de Quelques mois à l’Amélie .

Zone blanche
Zone blanche © Futuropolis - Jean-Claude Denis / Futuropolis - Jean-Claude Denis

Dans une forêt, un coup de feu trouble les émois d’un couple d’amoureux. Les jeunes gens découvrent au pied d’un arbre un homme gisant dans son sang. Tué sur le coup, apparemment.Qui est cet homme ? Serge Guérin, un quinquagénaire vivant seul, à Paris, avec son chat Mikado. Il souffre d’un mal qui le dévore et lui rend sa vie quotidienne insupportable : troubles de la concentration, de la mémoire, insomnies, irritabilité, migraines, il est électro-sensible. Et le monde actuel est parcouru de champs électromagnétiques, produits par les téléphones portables, ordinateurs et autres antennes relais, télévisions...C’est un soir de panne générale d’électricité dans son quartier, que le destin de Serge Guérin bascule. Ne pouvant rentrer chez lui — le digicode ne fonctionne plus —, il trouve refuge dans un hôtel. Pour la première fois depuis une éternité, il se sent bien ! Sa tête fonctionne à nouveau normalement. Il fait la connaissance d’une jeune femme, Claire, une autre réfugiée de la panne d’électricité… Un enquêteur le dira : « J’ai déjà vu des meurtres maquillés en suicides, mais le contraire, alors là, c’est bien la première fois !

A noter dans votre agenda:"Anna Quinquaud, itinéraires africains dans les années 30" au musée de la Sénatorerie à Guéret jusqu'au 16 septembre.

Evénement(s) lié(s)

Participez à Ouvert la nuit !

Les liens

Le site de l'Orchestre Symphonique Divertimento direction musicale : Zahia Ziouani

Mrs Good

Cédric Villani

Les éditions Futuropolis

Institut Henri Poincaré

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.