• Les chroniques de Stéphane Roszewitch , Yasmina Benbekaï et Rachid Djaïdani

Yasmina Benbekaï invite le groupe danois Dafuniks pour une performance live dans les studios de France Inter. Formé d'un trio de base composé de JustMike (producteur), PrinceJuice (pianiste, producteur) et DJNyber (DJ), auquel s'agrègent Christian Jespersen (batterie), Thomas Cox (basse) et Tue Damskov (guitare), le groupe Dafuniks navigue entre funk, jazz, hip hop, electro et soul pour produire un groove plus qu'efficace! Le groupe a sorti un album en février dernier: Enter the sideshow groove

Dafuniks à la Maroquinerie
Dafuniks à la Maroquinerie © Radio France

Votre soirée de Samedi soir est toute trouvée si vous avez aimé Dafuniks:

Ils jouent en concert à La maroquinerie ce 7 avril.

Stéphane Roszewitch reçoit Thierry Dugeon à propos de l'émission qu'il présentera dimanche 10 avril sur France 4: Qui veut devenir président? Produite par Marc-Olivier Fogiel, cette émission politique insolite adaptée d'un format canadien mettra en lumière quatre jeunes gens souhaitant défendre leurs idées politiques. Tels de véritables tribuns, les quatre jeunes auront carte blanche pour exprimer leurs opinions.

Qui veut devenir président?
Qui veut devenir président? © Radio France

Le but de ce programme est de générer le débat entre les jeunes et d'établir un livre blanc avec des propositions concrètes. Ils seront jugés par un jury exceptionnel, qui fera aussi la force de l'émission : Jean-Pierre Elkabbach, Alain Duhamel, l'ancienne directrice de l'information de TF1 et ancienne directrice générale de France 2, Michèle Cotta, également journaliste politique et écrivain, ainsi que Catherine Nay, qui officie sur Europe 1.

Les quatre jurés seront chargés de déterminer le meilleur orateur, qui sera alors missionné pour remettre le livre de propositions au futur et nouveau président de la République.

Rachid Djaïdani nous parlera de la sortie du film A moi seule de Frédéric Videau.

A moi seule
A moi seule © Radio France

Synopsis :

Gaëlle est soudain libérée par Vincent, son ravisseur, après huit années d’enfermement, où chacun a été « tout » pour l’autre. Cette liberté gagnée jour après jour contre Vincent, Gaëlle doit à nouveau se l’approprier dehors, face à ses parents et au monde qu’elle découvre.

  • L'invité de Tania de Montaigne

En compagnie de l'actrice Sandra Hüller et du réalisateur Jan Schomburg , Tania de Montaigne nous parlera de la sortie du film L'amour et rien d'autre .

L'amour et rien d'autre
L'amour et rien d'autre © Radio France

Synopsis:

Est-il possible que quelqu’un vous manque si fort qu’on puisse le retrouver dans un autre ?Martha est une jeune femme épanouie et heureuse en amour. Lorsque son mari Paul disparait soudainement, elle découvre qu’elle ne connaissait rien de lui. Alors qu’elle tente de faire face, elle rencontre Alexander, qui tombe amoureux d’elle. Un geste suffit pour que Martha projette l’image de Paul sur ce nouvel homme... Alexander pourra-t-il combler le vide laissé par Paul ? A quoi peut ressembler une nouvelle histoire d’amour après la fin soudaine du grand amour ?...

  • L'invité d'Alexandre Héraud

Direction Cuba avec Alexandre Héraud qui reçoit l'écrivaine d'origine cubaine Karla Suarez à propos de la sortie de son livre La Havane année zéro aux éditions Métaillés.

la havane année zéro - Karla Suarez
la havane année zéro - Karla Suarez © Radio France

Résumé :

Cuba, 1993. C'est la crise, on ne trouve plus grand-chose à manger, et faute de carburant tout le monde roule à vélo. Julia, la narratrice, est une jeune prof de maths, qui enseigne dans un lycée technologique. Elle navigue entre trois hommes, trois histoires, toutes différentes, et qui vont se retrouver curieusement mêlées. Euclides, son ancien prof de faculté, ex-amant, est brisé par l'exil de ses enfants. Angel est un bel amoureux qui en outre dispose d'un appartement dans le quartier du Vedado, en plein centre-ville - un luxe rare à l'époque. Leonardo est un écrivain à lunettes, grand amateur de rhum et affabulateur de première.

Tous ces personnages sont fascinés par l'histoire d'un certain Antonio Meucci, un Italien émigré à La Havane qui aurait inventé le téléphone avant Graham Bell. Tous souhaitent récupérer le document original qui permettrait de prouver définitivement l'antériorité de l'invention de Meucci sur celle de Bell. Mais surtout, et c'est le plus important : tous mentent, par jeu, par intérêt, par ennui. Coincée entre les trois hommes, la narratrice cherche à démêler le vrai du faux, tout en pratiquant la survie active et quotidienne dans un pays au bord du gouffre.

Dans cette histoire racontée comme une énigme mathématique, Karla Suárez met en scène avec brio une société épuisée, à court de vivres et de rêves, où chacun s'efforce cependant de garder intact tout ce qui peut rendre la vie supportable - l'amour, l'amitié, l'avenir...

Les liens

Dafuniks sur myspace

Karla Suarez

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.