• Les chroniques de Stéphane Bou , Aurélie Sfez et Baptiste Etchegarray :

Stéphane Bou reçoit Alexandre Lacroix , rédacteur en chef de Philosophie Magazine pour le magazine de février (n°56) qui consacre un dossier aux marchés financiers.

Philosophie Magazine
Philosophie Magazine © Radio France / Alexandre Lacroix

Les marchés sont-ils bêtes et méchants ?

Les marchés financiers – avec leurs banquiers, leurs analystes surdiplômés – sont censés incarner le nec plus ultra de l'intelligence et de la prévoyance. L'argent, c'est eux qui savent comment l'investir, quand les élus de nos démocraties le gâchent… Mais la crise a brisé ce tableau idyllique : ceux-là mêmes qui exigent des États rigueur et économies serrées fonctionnent en réalité aux krachs, à la panique, se distribuent des bonus mirobolants tout en réclamant l'argent public en cas de pertes… Les marchés savent-ils où ils vont ? À y regarder de plus près, la théorie financière est parfaite, sauf qu'elle est biaisée – comme le rappelle le penseur norvégien Jon Elster – et que ses lacunes nous mènent potentiellement à la catastrophe. Le problème des traders est peut-être moins leur cupidité – réelle – que la limite de leurs croyances et un certain conformisme. La finance est donc un monstre rationnel, qu'il faut passer au crible d'une critique philosophique serrée si l'on veut avoir une chance de l'apprivoiser.

Aurélie Sfez reçoit l'artiste Gérald Kurdian , alias THISISTHEHELLOMONSTER . Il est à la fois performeur, songwriter et radio-artist. Elle lui tire le portrait et nous embarque pour une balade sonore à la découverte de ses oeuvres radiophoniques et musicales.

Gérald Kurdian sera en concert :

- le20 février auThéâtre de la cité internationale avecRodolphe Burger dans le 14ème arrondissement deParis

- le9 mars au Festival des embellies à Rennes

- le10 mars au Bar El Chicho à Bordeaux

- le3 avril au 104 dans le 19ème arrondissement de Paris, dans le cadre dessoirées Kloeb 104, à 20h30

Baptiste Etchegarray s'intéresse à l'exposition Doisneau, Paris les Halles qui se tient dans le salon d'accueil de la Mairie de Paris, du 8 janvier au 28 avril 2012 ainsi qu'au livre Doisneau, Paris les Halles et au web-documentaire Le destin des Halles de Vladimir Vasak.

Doisneau
Doisneau © Radio France / Vladimir Vasak
  • Les invités de Tania de Montaigne :

Tania de Montaigne reçoit le duo AM et Shawn Lee pour leur nouvel album Celestial Electric, sorti en 2011. Le duo jouera, en live, pour les auditeurs de France Inter : Dark into light.

Celestial Electric
Celestial Electric © Radio France / AM et Shawn Lee

Fruit d'une première collaboration, l'album "Celestial Electric " unit les talents de AM , auteur indie-pop de Los Angeles, et de Shawn Lee , groovemaster et expérimentateur basé à Londres. Il en résulte un son unique qui atteint la perfection, tout en explorant une gamme étonnamment large d'influences stylistiques. Un mélange de chaleureux savoir-faire et de paysages sonores inventifs soulignant le gout de ces 2 artistes pour toutes sortes de genres vintage, englobant pop, soul, funk, jazz, tropicalia, psychédélisme turc, soundtracks et musiques de stock des années 60 à 80.

Ils seront en concert à Paris :

- le 9 au Gilbert Instore

- le 10 au Nuits Zébrées à la Machine du Moulin Rouge

- le 27 avril au Nouveau Casino.

  • L'invité d'Alexandre Héraud :

Alexandre Héraud reçoit le pianiste-compositeurGustavo Beytelmann pour son album L'autre visage et son concert au Muséum d'Art d'Histoire du Judaïsme de Paris, le 9 février, à 20h.

Gustavo
Gustavo © Radio France / Gustavo Beytelmann

La musique de Gustavo Beytelmann est marquée par la langue de Borges : une langue limpide, parlée avec érudition et singularité. Certes, Gustavo Beytelmann parle sa « langue maternelle », le tango argentin, mais à l’instar de son français d’adoption, il la parle avec l’accent d’un exil averti (lucide, conscient de ses implications et de ses conséquences).« Liée au tango », sa musique prend dans ses racines porteñas les virtualités d’une langue nouvelle, soucieuse d’une modernité musicale hors de tout montage artificiel. C’est une langue issue de l’introspection et ouverte aux autres que parle Gustavo Beytelmann, profondément personnelle et qui rappelle, si besoin était, que le tango est une langue vivante.

Les liens

Site Internet de Philosophie Magazine

Site de Gérald Kurdian

Myspace de Gustavo Beytelmann

Site Internet de Gustavo Beytelmann

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.