DJ Mo Laudi et Benoît Rousseau pour Sharp Sharp Johannesburg à la Gaîté Lyrique du 12 octobre au 8 novembre.

Chaque année, la Gaîté lyrique part à la rencontre des singularités artistiques de grandesmétropoles, lieux de tous les flux, de tous les mouvements et de toutes les accélérations. Après Berlin, Istanbul et Portland, la Gaîté lyrique regarde dans les angles morts de Johannesburg,pour découvrir la vivacité de cette autre réalité urbaine.

De Polokwane, Afrique du Sud en passant par Londres, Mo Laudi est l’un des figures phares de la scène Nu World tech, House Sud-Africaine. « Hypeman » de The Very Best et Radioclit (les producteurs derrière les beats de The Very Best Santogold et MIA), il joue fréquemment en Europe avec les soirées mensuelles Globalisto et Secousse.

sharp sharp johannesburg
sharp sharp johannesburg © Radio France / DR

à la Gaîté Lyrique...

Et petit bonus, écoutez le mix exclusif que nous a concocté le DJ Mo Laudi pour découvrir la musique sud-africaine par-delà les clichés (en partenariat avec Kulte).

Tracklisting :

U Nawo - Amaswazi EmveloBurn out - Sipho MabuseVulindlela - Brenda fassieShibobo - TKZEEHappy Song - Tira Big NuZTerminator - CNDOTownship Funk - MujavaUnbreakable, Mo laudi remix - YadiBam Bam Bam - Avant Guard Club Music

La chorégraphe sud-africaine Mamela Nyamza en spectacle au quai Branly avec l'un des danseurs et co-chorégraphe Tomas Bongani Gumede, 26 ans, leader des "Kids de Soweto".

Les cinq Kids du Soweto’s Finest dansent le sbuja , une danse apparue en réaction au pantsula . Emprunt au français "bourgeois", le sbuja , en référence à une idée d’élégance, a pour caractéristique de mettre en jeu tout le corps, avec un visage très expressif, grimaçant comme un masque traditionnel.

Ils sont cinq danseurs virtuoses, influencés par les danses traditionnelles africaines zoulou et tsonja... Le plus jeune est encore lycéen, il a 18 ans. Le plus âgé, Tomas Bongani Gumede, a 26 ans, il est le leader du groupe. Ils ne se sont jamais produits hors d’Afrique du Sud.

Teaser du spectacle :

Ce projet est l’une des premières expériences en Afrique du Sud à réunir différentes conceptions de la danse en mêlant danse contemporaine, performance et nouvelles danses urbaines. Il montrera par ailleurs que ces danses, très populaires, sont les héritières de traditions tout en intégrant les formes d’art les plus contemporaines.

branly
branly © Radio France / DR
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.