Musique autour d'Aurélie Sfez

François-Xavier Roth dirige Debussy
François-Xavier Roth dirige Debussy © jpgilson.fr / Les Siècles Live - Musicales Actes Sud / jpgilson.fr

François-Xavier Roth

François-Xavier Roth est le fils de Daniel Roth, organiste titulaire des orgues de l'Église Saint-Sulpice à Paris. Depuis 2011 il est directeur musical de l’Orchestre symphonique de la SWR de Baden-Baden et Fribourg-en-Brisgau1 à compter de la saison 2011-2012 mais aussi Associated Guest Conductor du BBC National Orchestra of Wales. Il a en outre bâti des relations privilégiées avec l'Orchestre symphonique de Londres, l'Orchestre philharmonique de Radio-France et l’Ensemble InterContemporain, formations qu’il dirige régulièrement.

Le répertoire de François-Xavier Roth s'étend de la musique du XVIIe siècle aux créations contemporaines, du répertoire symphonique ou lyrique à la musique d’ensemble. En accord avec cette démarche, il crée en 2003 Les Siècles2, orchestre d’un genre nouveau, jouant tant sur instruments anciens que modernes et cela au sein d'un même concert. Avec cet orchestre il obtient un Diapason Découverte pour leur CD Bizet/Chabrier ainsi que 5 étoiles dans le magazine allemand FonoForum, paru chez Mirare et se produit en France, en Angleterre, au Portugal et au Japon. Depuis 2007, Les Siècles apparaissent chaque semaine sur France 2 dans l’émission Presto ! . Leur dernier disque Stravinsky a été élu Disc of the Year dans le Times, Editor’s choice dans le BBC music Magazine & Gramophone et a remporté le prix Edison Klassiek 2012 aux Pays-Bas ainsi que le Preis der Deutschen Schallplatten Kritik en Allemagne.

François-Xavier Roth a fait ses études au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, avec Alain Marion et Janos Fürst. En 2000, il remporte le 1er Prix du concours international de direction d'orchestre Donatella Flick à Londres et devient, pour deux saisons, chef-assistant de l'Orchestre symphonique de Londres.

Concerts :

dans le cadre du Festival de Radio France et Montpellier le vendredi 12 juillet.

ok Bonnie
ok Bonnie © radio-france

Ok Bonnie

c'est tout d'abord une rencontre entre Bonnie une jeune auteur, chanteuse-guitariste et Benjamin Rippert auteur-compositeur et producteur.Ils commencent leur collaboration en 2005 dans un petit village du sud de la France dans leur home studio (une cave). Ils passent des semaines entières à se nourrir d'expériences de sons folk , rock, musiques expérimentales…et très vite l'électro s'impose à eux comme une évidence.Ils abordent cette dernière avec un certain recul compte tenu de leurs situation géographique! Chez eux pas de clubs, pas de tendance, pas de courant particulier, leurs électro n'appartient à aucune famille. Même si Ben travaille sur plusieurs projets : musique de danse ( A.Preljocaj, MC.Pietragalla…) et le LBS crew (L.Garnier).En électron libre, Ok Bonnie commence à tourner dans leur région et très vite dans toute la France. Ils décident alors dans un souci d'indépendance de créer leur propre label (Greenwell) qui leurs sert de maison de disque mais aussi de pôle artistique; avec des rencontres réalisateur/musiciens où tout le monde travail en osmose.Ils choisissent pour le Live la formule trio avec Bruno Van Calster (guitare), Arthur Billiès (batterie) et bien sûr Bonnie (guitare, machines et chants). "Benjamin" lui s'occupe du label et des futures compositions dans leur studio.Ils nous proposent un premier album "ON" 9 titres qui nous emmènent dans un voyage musical aux multiples univers et réussissent le grand écart entre pop song électro et techno expérimentale d'un esthétisme rare!!! Un album doux, puis violent mais toujours sexy…enrobé par les sonorités vintage

La Chronique De Perrine Malinge

Cabaret Boris Vian
Cabaret Boris Vian © radio-france

Cabaret Boris Vian

Boris Vian, polygraphe prolifique, mort à 39 ans, a écrit plus de six cents chansons. Dans cesmicrohistoires de trois minutes, on retrouve tous les visages de l’auteur : le jazzman, lePataphysicien, le poète, le romancier, l’ingénieur, le mathématicien, le critique, l’amoureux, lepacifiste, le voyageur intérieur… Donner un cabaret autour de l’oeuvre de Boris Van, c’est essayerde rendre compte de cette diversité. De la Valse jaune jusqu’à Rock and rollmops, d’Une bonnepaire de claques à Quand j’aurai du vent dans mon crâne, nous déchiffrons de belles histoiresd’amitié, de compagnonnages joyeux, des moments de doute et de défaite, de refus du nihilisme.Faire ce chemin à ses côtés, c’est accepter de rentrer dans la théorie des contraires, dans leparadoxe de cet homme : Boris Vian, sérieux et trivial, tourmenté par la mort et féru d’humournoir, être infiniment libre, doucement léger, et, dans le même temps, lunaire et grave.Vian, qui se savait en sursis, a produit une oeuvre d’une densité rare, et ses chansons reflètentplus que l’humeur d’un temps, que la nostalgie des années 1950 à Saint-Germain : elles donnentà entendre l’urgence de vivre. De dire l’amour, de raconter les villes où il n’ira jamais, la soif derire et de faire la nique au destin. De regarder autrement une rue borgne, de mettre le feu à noscorps et de claquer des doigts. Il danse la java sur des bombes atomiques, et transforme unetourniquette en parade galante…Tout, tout maintenant !

Cabaret Boris Vian jusqu'au 30 juin 2013 - Comédie Francaise.

Coffret Boris Vian

L'agenda culturel d'Alexandre Héraud.

festival ta parole
festival ta parole © radio-france

Invités : Roxanne Joseph

Le Festival Ta Parole c’est des concerts durant cinq jours, un festival de découvertes, de rencontres et de chansons. Des repas à toute heure et une buvette sous les étoiles. Le tout local et bio !

"Chacun avait donné un coup de main, comme pour toutes les belles fêtes, les uns faisaient des quiches, les autres collaient des affiches, tandis que la programmation se confirmait Agnès Bihl a donné son accord ! tout est possible alors ! Finalement tous les artistes ont accepté cette invitation quelque peu fantasque : on partagera les recettes s’il y en a, il y aura sans doute une sono, des lumières ? Non… à manger ? Oui… et beaucoup à boire. Les affiches artisanales, l’aménagement à base de récup, les voisins qui s’activent et prêtent tout ce qu’ils ont, les bases de la communication avec chacun pour en parler autour de lui, Lylo quand même, ouf dans les temps ! Puis le premier concert eut lieu et ce fut magique ! Le public était là (guichet fermé dès le premier soir), l’émotion, la bonne humeur, la fête et la joie d’avoir réussi notre pari, au soir du premier soir cela ne faisait pas de doute qu’il y aurait d’autres éditions. L’enthousiasme ne s’est jamais perdu, l’énergie nous a porté et aujourd’hui le festival s’est fait une place parmi les autres festivals, il est attendu, soutenu, apprécié. Nous sommes très fiers du chemin parcouru, heureux pour les uns d’en avoir fait notre vie, ravis pour d’autres de se retrouver chaque année juste pour le plaisir de faire ensemble, de réussir collectivement quelque chose d’impossible pour un seul homme. Les étoiles dans les yeux du public, les sourires des artistes, la fraternité des bénévoles, tout cela permet au bout de dix ans de rêver des dix prochaines et des dix prochaines… Le festival TaParole a grandi, il poursuit son chemin, progressivement, à échelle humaine, essuyant les tempêtes et les revers, évitant les embûches, jouissant des victoires et de l’instant ! Partis de rien, nous pouvons tout ! Et faut que ça se sache ! Et merci pour la lune !"

Les liens

francois xavier

ok bonnie

Cabaret Boris Vian

Festival TA PAROLE

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.