Ce soir Baptiste Etchegaray remplace Alexandre Héraud.

Musique, autour d'Aurélie Sfez

Nathalie Stutzmann - D'après la pochette de disque :Jean-Sébastien Bach - Orfeo 55
Nathalie Stutzmann - D'après la pochette de disque :Jean-Sébastien Bach - Orfeo 55 © Deutsche Grammophon

Nathalie Stutzmann

Nathalie Stutzmann est considérée comme une des personnalités musicales les plus marquantes de notre époque, et comme une des rares authentiques voix de contralto.

Exemple même de la musicienne complète, dès son plus jeune âge, elle fait des études approfondies de piano, basson, musique de chambre et direction d’orchestre.

Nathalie Stutzmann travaille régulièrement avec les plus grands chefs : Seiji Ozawa, Sir Simon Rattle, Mariss Jansons, Sir John Eliot Gardiner, Christoph Eschenbach, Jukka Pekka Saraste, Marc Minkowski… et se produit avec les orchestres les plus prestigieux comme le Berliner Philharmoniker, le New York Philhamonic, le London Symphony Orchestra, le Wiener Philharmoniker, l’Orchestre National de Madrid, l’Orchestre de Paris…

Parallèlement à son intense activité de cantatrice, elle consacre une partie de sa carrière à ses engagements en tant que chef d’orchestre. Elle a deux maîtres d’exception qui l’ont prise sous leur aile pour la soutenir dans ses projets et travailler le répertoire symphonique : le célèbre Jorma Panula (légende de l’enseignement qui a formé entre autres Simon Rattle) et le merveilleux complice de toujours Seiji Ozawa.

En 2009, elle fonde son propre orchestre de chambre, Orfeo 55, ensemble jouant aussi bien sur instruments baroques que modernes, ce qui lui permet de s’aventurer en toute liberté dans les répertoires les plus divers.

Son expérience de musicienne romantique et sa connaissance des styles anciens lui permettent d’aborder aussi bien Vivaldi et Mozart que Beethoven, Wagner ou Brahms.

Concerts :

30 Mai, Metz, Arsenal

01 Juin, Auvers-Sur -Oise, Festival d'Auvers-Sur -Oise

03 Juin, Versailles, Château de Versailles

08 Juin, Paris, Cité de la Musique

wang-li
wang-li © radio-france

Wang Li

Étonnante histoire que celle de Wang Li… Né en Chine, il sort de l’université en 2001 et, refusant la vie que ses parents lui destinent, part seul pour la France. Après plusieurs mois d’errance, il est recueilli au séminaire Saint-Sulpice à Issy-les-Moulineaux où il mènera durant trois ans une vie d’ermite dans un dénuement quasi total…

Trois années qui lui permettront de trouver une paix intérieure et un sens à sa vie : il sera musicien, virtuose de la guimbarde et de la flûte à calebasse (ancêtre du sheng chinois composé d’un résonateur en calebasse et de tuyaux de bambou pour le jeu ou le bourdon).

Avec sa vaste collection de guimbardes de laiton et de bambou, ce prodigieux musicien insuffle la vie à une musique unique, nourrie d’expériences personnelles et de sensations.

Une musique qui ouvre sur un monde intérieur renvoyant chacun aux échos de sa propre enfance, des tempêtes de l’âme aux remous de la vie, au silence. Ici, tout n’est que souffle et vibrations, mémoires et visions.

Concerts:

le Vendredi 17 Mai 2013 à 20h30 à Bruxelles (Belgique) - Espace Senghor

Le 08 Juin , Sérilhac, Eglise Saint-Nicolas ,

La chronique de Yasmina Benbekai

Redouane
Redouane © radio-france

Invité :Redouanne Harjane

Comédien virtuose et singulier, Redouanne Harjane allie humour absurde et décalé pour dépeindre la vérité de l’homme.

Les questions de cet ancien élève du cours Simon et le l’école de Jazz de Nancy interloquent: "Je me demande si les enfants nés par césarienne, ils ont un bon sens de l’orientation", ou encore "un schizophrène qui se suicide, ça peut être considéré comme un meurtre non?"

Debout, micro à la main, assis au piano ou la guitare en bandoulière, Redouanne Harjane creuse dans nos failles pour y laisser s’engouffrer le rire. Drôle, surprenant, poétique, un spectacle qui ne laisse pas indifférent.

Après avoir sillonné la France aux côtés de Jamel Debbouze, Redouanne revient sur scène au Théâtre Marigny.

Durée du spectale: 1h10 . Dans la tête de Redouanne Harjane du 2 mai 2013 au 29 juin 2013

Tous les jeudis, vendredis et samedis à 20h30

L'agenda culturel de Baptiste Etchegaray

Le 15 février dernier, la galerie d’art contemporain bordelaise cortex athletico a ouvertun nouvel espace à Paris, dans un ancien atelier de photographe de 110 m2, à quelquespas du Centre Pompidou. Après avoir développé avec succès la structure depuis 2003 etdéfendu avec ferveur une jeune génération d’artistes aujourd’hui reconnue, sonfondateur et directeur Thomas Bernard est venu chercher, au sein de cette dynamiqueplateforme que représente Paris, de la vitesse, du frottement et de la circulation.

Benoît Maire, Le fruit est défendu - du 10 avril au 29 mai Première monographie de l’artiste à Paris, ce projet est pensé en résonance à Weapon, importanteexposition personnelle qui lui est consacrée à la David Roberts Art Foundation à Londres, depuis le 15 mars et jusqu’au 11 mai. Se développant sur différents médiums - de la peinture au collage, en passant par la sculpture, le film ou le livre - le travail de Benoît Maire (né en 1978) s’appréhende globalement comme une tentative de donner forme à des systèmes esthétiques singuliers. L’artiste manipule concepts, références artistiques ou littéraires pour finalement interroger la valeur affective d’une théorie. Son oeuvre, qui ne cesse de se réarticuler, se nourrit d’un dialogue permanent avec d’autres artistes, philosophes voire personnages fictifs.

De début juin à fin juillet, les galeries de Bordeaux et Paris présenteront simultanément une exposition exceptionnelle de l’artiste allemand Rolf Julius (1939-2011), pionnier dans le domaine de lasculpture sonore.

Les liens

Site officiel de Nathalie Stutzmann Site officiel de Nathalie Stutzmann

wang-li

Redouanne Harjane

galerie cortex athletico

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.