Musique, autour d'Aurélie Sfez

Omar Souleyman et Acid Arab

Acid Arab + Souleyman
Acid Arab + Souleyman © radio-france

Acid Arab est un projet mené par Hervé Carvalho et Guido Minisky, djs parisiens. Ils tentent de concilier la house des clubs occidentaux et la musique orientale par le biais de l’acid house, musique de ghettos aux sons saturés et à la richesse rythmique menant le danseur à la transe. qui répond à merveille aux enregistrements bruts et crus qu'on entend en Afrique du Nord, en Turquie, au Moyen-Orient. "Nous essayons d'apporter à la froideur apparente de l'acid et de la techno, la puissance émotionnelle et dramatique de l'orient".

Les deux Djs militent pour la découverte du clubbing à l’orientale et des producteurs installés de l’autre côté du Bosphore. Sans pour autant être le

s portes drapeaux d'une mixité quelconque, ce qui intéresse avant tout Acid Arab, c'est la modernité. Vouloir mélanger c'est déjà cliver, et la vision binaire d'un monde opposant orient et occident semble dépassée.

Acid Arab fête ce vendredi à la Gaîté Lyrique la sortie de leur album Collections EP01 prévu pour le mois de Juin. Ils invitent pour l’occasion Omar Souleyman pour un live exclusif, ainsi que Carkboy et Boyz In The Oud pour des djsets.

Omar Souleyman est un chanteur syrien spécialisé dans le dabke, genre musical festif qui mêle influences syriennes et kurdes sur des rythmes chaloupés et frénétiques.

Actif depuis près de vingt ans dans la scène musicale et avec plus de 500 cassettes et autres albums sortis dans sa Syrie natale, c'est grâce aux albums qu'il sort sur le label Sublime Frequencies à partir de 2006 qu'il connait la notoriété occidentale.

Très vite, le public est conquis de Brooklyn à Berlin. Les dates s'enchainent et le crooner est invité par des festivals comme la Villette Sonique, le Sonar de Barcelone et Glastonbury en Angleterre. On compte parmi ses fans et collaborateurs des personnalités comme Björk, Caribou et Damon Albarn.

Omar Souleyman en live:

12 Avril, Gaîté Lyrique, paris7 Mai, Fri Son, Fribourg25 Mai, Festival Primavera Sound, Barcelone

Kim Ki O
Kim Ki O © radio-france

Kim Ki O

Kim Ki O est un duo turc formé par Ekin Sanaç et Berna Göl. Les deux musiciennes mélangent new wave et électronique sur des titres chantés en turc. Elles sont très actives sur la scène musicale underground d’Istanbul et collaborent avec de nombreux artistes comme Jens Lenkman ou The Radio Dept.

Leur premier album Ground fait suite à plusieurs maxis auto-produits, il est sorti le 25 février sur le label Lentonia.

Concerts:

12 Avril, le Lieu Unique, Nantes14 Avril, Show Cas Gals Rock et mix au Calamity Jane, Paris18 Avril, la Compilothèque, Bruxelles23 Avril, Point Ephémère, Paris

La chronique d'Eva Bester

Jonathan Wable
Jonathan Wable © radio-france

Invité: Jonathan Wable

Jonathan Wable est un écrivain contemporain français. Son premier roman Six photos noircies est paru en mars 2013 aux éditions Attila.

« Six photos noircies est un roman-nouvelles, une succession de tableaux construits autour des deux personnages de Valente Pacciatore et Tirenzio Perrochiosa, respectivement un biologiste et un médecin, ayant consacré leurs vies à l’étude des zones les plus obscures de la nature humaine et animale, dans les endroits les plus reculés de notre planète, au cours – on le devine – de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle. Pour laisser une trace, Valente Pacciatore prend toujours six photos de ses découvertes, uniquement six. Sens caché ou contrainte d‘écriture ? De nombreuses questions restent en suspens, laissant le lecteur dans une brume de mystères. »

L'agenda culturel d'Alexandre Héraud

Festival International du Jazz au Cinema
Festival International du Jazz au Cinema © radio-france

Invité: Bertrand Tavernier

Bertrand Tavernier est un réalisateur, scénariste, producteur et écrivain français né en 1941.

Cinéaste sensible et engagé, inspiré autant par l’efficacité du récit hollywoodien que par la tradition du réalisme français, Bertrand Tavernier a abordé à peu près tous les genres au cinéma. La réflexion critique traverse toute son œuvre, qu’elle porte sur la société, les injustices, les mœurs, la guerre ou l’histoire de notre pays.

Bertrand Tavernier est l’un des parrains de la première édition du Festival International du Jazz au Cinéma . Plus de soixante projections, vingt concerts et huit cycles thématiques explorent les liens entre jazz et cinéma. Un hommage sera rendu à Quincy Jones et des cartes blanches à Bertrand Tavernier et Ibrahim Maalouf sont organisées au MK2 bibliothèque. Sans oublier un ciné concerts avec Serge Bromberg et Bruno Regnier ainsi un cycle dédié aux enfants.

« Woody Allen, Clint Eastwood, Spike Lee, Martin Scorsese, Francis Ford Coppola, Nanni Moretti, ou encore Jean-Luc Godard, Jean-Pierre Melville, Louis Malle, Bertrand Tavernier : nombre de réalisateurs ont fait appel au jazz pour raconter aux spectateurs « ce que les personnages ne disent pas ». Du « Hallelujah ! » de King Vidor (1929) à « L’Écume des Jours » de Michel Gondry (sortie en avril), on ne compte plus les hommages du 7ème art au jazz, allant de la bande originale au biopic. »

Le festival ouvre ce soir avec une programmation de concerts dans les clubs de jazz de la rue des Lombards puis se poursuit jusqu’au au 14 Avril dans tous les cinémas MK2 .

Evénement(s) lié(s)

Participez à Ouvert la nuit !

Festival International du Jazz au cinéma

Les liens

Omar Souleyman

Acid Arab

Kim Ki O

Festival International du Jazz au Cinema

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.