Musique, autour d'Aurélie Sfez

Vitalic
Vitalic © radio-france

Vitalic

Pascal Arbez-Nicolas, alias Vitalic est un musicien français né en 1976.

Il étudie la musique classique, notamment le trombone et s'intéresse à la musique électronique après vu Daft Punk en concert à 18 ans. Il décide de composer des morceaux autoproduits sous plusieurs avatars, comme Dima, Vital & Al Ferox avec Alessandro Farace. Il rencontre Michel Amato (alias The Hacker) qui le met en contact avec DJ Hell fondateur du label Deejay Gigolo Records. En 2001, il sortPoney EP , maxi composé de 4 titres. Dans la même année, il décide de créer son propre label de musique électronique : la Citizen Records. En 2005, Vitalic sort son 1er album Ok Cowboy qui est entièrement réalisé avec des synthétiseurs. Il acquiert une notoriété qui lui permet d'aller aux Etats-Unis en 2006. Sans se soucier des modes et des tendances, Vitalic persiste dans une techno dansante et rend hommage à l'esprit libre de l'electro. Son cinquième album Rave Age est sorti le 5 novembre 2012.

Concerts:

26 Avril, Festival Artefacts, Strasbourg27 Avril, Printemps de Bourges, Bourges 11 Mai, Les Nuits Sonores, Lyon24 Mai, Festival EuropaVox, Clermont-Ferran31 mai, Festi’Neuch, Neuchâtel1er Juin, Festival Jardin du Michel, Bulligny 28 Juin, Festival Garorock, Marmande12 Juillet, Festival Pont du Live, Pont du Gard16 Juillet, Francofolies, La Rochelle24 Août, Rock en Seine, Paris

Jî Mob
Jî Mob © radio-france

Jî Mob

Jérôme « Jî » Dru est un flûtiste et vocaliste tout terrain, il est l’expression même d’une jeune génération de musiciens décompléxée, loin des clivages classiques. Il a posé sa flûte et sa voix dans un registre soul, jazz, hip hop, electro ou encore world. Sur la route ces dernières années avec Sandra Nkaké, Push Up, Troublemakers, Doctor L, Toma Sidibé, Jeff Sharel, Chateau flight, en compagnie de Julien Lourau, Omar Sosa, Mike Ladd, Stephane Belmondo…

En 2006, il s’affirme en tant qu’artiste « lead » avec le premier album du projet « Jî Mob », Director’s cut (Comet Records – Son’art), suivi en mai 2007 de Director’s Cut Revisited, collection de 10 remixes. Soutenu par les médias et le public, la tournée de l’album voit le groupe Jî Mob se transcender au fil des concerts, aux frontières du jazz et de la musique soul. Le second album, Power to the people ! paraît en 2008, produit par Comet Records et co-produit par La Maison.

Le troisième album de Jî Mob, Bankrobber est paru le 11 février sur le label La Maison, annoncé comme « La BO idéale du film que Tarantino n’a pas encore tourné… »

Jî mob joue ce soir en live les titres "Give me the Cash" et " Can Believe In".

La chronique d'Alexandre Héraud

La Cage Dorée
La Cage Dorée © radio-france

Invités: Ruben Alves et Jacqueline Corado Da Silva

Ruben Alves est un acteur et réalisateur franco-portugais. Le 24 Avril sort La Cage Dorée , son premier long-métrage. Jacqueline Corado Da Silva y tient le rôle de Lourdes.

Le film a obtenu le prix du public et le prix d’interprétation féminine pour Chantal Lauby au festival de comédie de l’Alpe d’Huez.

« Dans les beaux quartiers de Paris, Maria et José Ribeiro vivent depuis bientôt trente ans au rez-de-chaussée d’un bel immeuble haussmannien, dans leur chère petite loge. Ce couple d’immigrés portugais fait l’unanimité dans le quartier : Maria, excellente concierge, et José, chef de chantier hors pair, sont devenus au fil du temps indispensables à la vie quotidienne de tous ceux qui les entourent. Tant appréciés et si bien intégrés que, le jour où on leur offre leur rêve, rentrer au Portugal dans les meilleures conditions, personne ne veut laisser partir les Ribeiro, si dévoués et si discrets. Jusqu’où seront capables d’aller leur famille, les voisins, et leurs patrons pour les retenir ? Et après tout, Maria et José ont-ils vraiment envie de quitter la France et d’abandonner leur si précieuse cage dorée ? »

L'agenda culturel d'Alexandre Héraud

Invitée: Marion Daniel

Marion Daniel est commissaire de l’exposition « Poétique d’objets » au LAAC de Dunkerque jusqu’au 15 septembre dans le cadre de Dunkerque 2013, capitale régionale de la culture.

Aboutissement d'un projet amorcé il y a trois ans, « Poétique d'objets » invite le public à se questionner sur la place de l'objet, comme ont pu le faire des générations d'artistes tout au long du XXe siècle. Le titre est un hommage à un texte de Francis Ponge, « L'objet, c'est la poétique », révélant le fil conducteur choisi par le musée : la poésie. Conçue en étroite collaboration entre Marion Daniel et les équipes du musée, l’exposition s'articule autour de six séquences, avec pour point d'ancrage les années 1960 et 1970. Ready-made, surréalisme, Nouveau Réalisme, Art orienté objet, Fluxus, tous les courants ayant fait de l'objet leur matière, ont droit de citation dans ce panorama enjoué et poétique.

Les liens

Vitalic

Jî Mob

"Poétique d'Objets"

Un Week-end singulier

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.