Liz Green

liz green
liz green © Radio France

La chanteuse americaine Liz Green sera en direct dans Ouvert La Nuit pour parler de Haul Away ! son deuxième disque sorti le 17 avril chez PIAS.

«Haul Away! parle de communication. De langage. De l’insuffisance des mots. Du foyer. De comment trouver sa place. D’évasion. De la mer. Des forces élémentaires. Du début de quelque chose. De voyager. De la fin de quelque chose. De mythologie. D’amour perdu. Et de mort. Bien évidemment, il fallait que je parle de la mort. Je ne veux pas qu’on pense que j’ai trop changé. En réalité, je crois qu’il n’y a qu’une seule personne qui meurt sur l’album. Pour le reste, le débat est ouvert. Je leur ai sûrement montré le chemin de la sortie. S’ils ne peuvent pas le trouver, c’est de leur faute!»

Concerts

19 avril au Point Ephémère, Paris – Disquaire Day

5 mai à la Flèche d’Or, Paris - [PIAS] Nites

6 juin Festival Europavox à Clermont-Ferrand

Micaël

Micaël
Micaël © Radio France

Micaël, auteur de bande dessinée argentin, croque les traits et les manies des parisiens mieux que personne.Son nouvel album "L'air du temps" est sorti en mars 2014 (les cahiers dessinés).

"Après Un Argentin à Paris , publié aux Cahiers dessinés en 2010, Micaël revient avec ce nouvel album. Son trait s’est accentué ; il se soucie davantage des détails, fouille dans le décor, restitue au plus près les attitudes de ses personnages : il ne craint plus la foule. Il descend dans la rue, s’introduit dans les lieux publics, dans les musées, dans les bars, sur la plage, puis il plonge dans les appartements, dans les salons et les chambres à coucher. Il s’arrête un instant sur un téléjournal, s’amuse d’un président de la République, d’un porte-parole. Tout un monde se construit, se dispute, se ridiculise, s’attendrit, et ce monde, bien sûr, c’est le nôtre. Micaël nous invite à le voir de plus près et à en rire. Et c’est par ce rire subtil, très intérieur, que ce qui nous paraissait opaque et confus devient tout à coup d’une grande évidence. C’est bien là la singularité et le pouvoir du dessin d’humour, cet art désespéré, lucide et indulgent."

La carnet de bal de Pom Pom Boy

Frankie Knuckles
Frankie Knuckles © Radio France

Pom Pom Boy rend hommage à Frankie Knuckles, père fondateur de la house music. En compagnie du DJ français Agoria il évoque la carrière du dj légendaire du Warehouse.

De 1977 à 1982 Frankie Knuckles est le DJ résident du Warehouse, ce club de Chicago, fréquenté par les communautés gay et black. C’est sous ses doigts aux platines du Warehouse, que le disco et la soul se sont mélangés pour donner naissance à cette nouvelle musique qui n’avait pas de nom à l’époque et qu’on a donc très vite appelé « warehouse music », puis « house music » tout court. C’est lui qui sera vraiment l’étincelle qui va faire de Chicago la place forte de la house.

Francis Warren Nichols est né en 1955 à New York dans le Bronx et c’est à l’âge de 16 ans qu’il mixera dans ses 1ères soirées. En 1995 il déclarait au journal Libération : « A cette époque on ne produisait pas de musique pour les pistes de danse. C’est apparu après 1975 avec le disco. Je viens de la génération précédente, quand les DJ passaient des chansons tout simplement. »

En 2004, celui qui n'était encore que le sénateur de l'Illinois, a pesé de tout son poids pour que l'avenue où se trouvait le Warehouse soit rebaptisée "Frankie Knuckles Way".

Agoria sera en Dj Set toute la nuit , vendredi 18 avrilau Showcase à Paris.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.