Benjamin Rassat

Stéphane Roszewitch invite le réalisteur de documentaires Benjamin Rassat pour parler des documentaires sportifs qui n'ont plus le droit de cité à la télévision depuis 10 ans. Benjamin Rassat est signataire d'un manifeste qui sera publié d'ici 15 jours dans le journal Libération .


Jocelyn Mienniel (Live)

Tania de Montaigne sera avec le flûtiste saxophoniste, compositeur, orchestrateur, arrangeur

Jocelyn Mienniel pour la sortie de son album Paris, short stories sorti le 5 juin dernier.

Joce Minniel - paris short stories
Joce Minniel - paris short stories © Radio France

Paris Short Stories Saison 1 est loin d'être le premier enregistrement du flûtiste Joce Mienniel, mais c'est le premier album sous sous son nom seul et une réussite. Laissant de côté ses talents de compositeur il a choisi d'arranger des standards de notre époque signés Michel Portal, Sébastien Texier, Joni Mitchell, Frank Zappa, Björk, Jaco Pastorius et Lennie Tristano. Pour cette aventure inspirée par les musiques de film les plus originales, entendre ici celles qui se démarquent des conventionnelles violonades hollywoodiennes et des illustrations redondantes, Joce Mienniel a réuni trois trios extrêmement différents. Chaque groupe interprète trois pièces et tous jouent à leur tour une courte version de Box 25/4 Lid de Hugh Hopper et Mike Ratledge qui clôturait le premier disque de Soft Machine. Mienniel sait ainsi magnifiquement marier flûte et flûte basse avec la trompette d'Aymeric Avice et la clarinette de Sylvain Rifflet, avec les claviers de Vincent laffont et d'Antonin Rayon, avec le piano préparé d'Ève Risser et les guitares de Philippe Gordiani. Ici et là les instruments bénéficient de traitements que les nouvelles technologies suscitent. Le résultat est remarquable, surfant sur des mélodies et des rythmes au potentiel populaire tout en en proposant une lecture personnelle et inventive. L'écriture rigoureuse met en valeur la qualité des interprètes et la richesse de l'orchestration déploie un éventail de scènes évocatrices où la musique n'est pas seulement le vecteur de la narration, elle en constitue le récit, enchevêtrant les histoires à la manière d'un film choral.


Philippe Charlier

Daniel Fievet reçoit le médecin légiste, Philippe Chartier pour son livre Les Secrets des grands crimes de l'histoire paru aux éditions la Lirairie Vuibert.

Philippe Chartier - Les secrets des grands crimes de l'histoire
Philippe Chartier - Les secrets des grands crimes de l'histoire © Radio France

Résumé : Les Médicis sont-ils véritablement morts empoisonnés aux « poudres de succession » ? Que révèle le procès verbal d’autopsie de Zola sur les causes mystérieuses de sa mort ? Les circonstances de l’assassinat de Jaurès ou du suicide de Nerval peuvent-elles encore être éclaircies aujourd’hui ? Crime… ou pas crime ? Cette obsédante question surgit inévitablement au lendemain de la mort, violente ou suspecte, des grands personnages qui ont marqué leur temps. Et il n’est pas rare qu’elle reste non élucidée aujourd’hui ! C’est là que la science, avec les techniques modernes, peut intervenir. Qu’a-t-elle à nous apprendre dans le cas de ces crimes célèbres ? Philippe Charlier enfile ses gants et nous propose une relecture scientifico-policière de notre histoire. D’Henri IV à Trotski, de Jean Sans-Peur à Jean Jaurès, de la Brinvilliers à Anne Greene, il fait, avec le talent de conteur que ses apparitions télévisuelles nous ont fait connaître, la chronique de crimes dont l’impact politique a presque toujours fait oublier le détail historique…


Içtima-I Hakiki (alignement parfait des étoiles)

Aurélie Sfez a rencontrée à Istanbul, l’actrice et metteur en scène Emre Koyuncuoglu. A l’occasion du festival de théâtre qui a lieu chaque année à Istanbul avec l’aide de la fondation IKSV qui subventionne plus de la moitié des théâtres d’Istanbul, car la création et le spectacle vivant subissent des coupes budgétaires drastiques.

Içitima Hakiki
Içitima Hakiki © Radio France

Résumé : Se basant sur l’idée qu’il existerait une mimesis du politique au quotidien, IçtimaI Hakiki s’intéresse au concept de l’acteur « pensant » au delà de l’acteur qui crée et performe. Quel genre d’action le réel, qui se forme dans cet « espace » intermédiaire envisagé entre le public et les acteurs, peut-il générer ? Comment cette action peut-elle s’incarner matériellement dans l’arène politique ? Le bouleversement majeur qu’a provoqué le printemps arabe au Moyen Orient sert d’exemple et de base dans leur recherche.

En Arabe, le terme « İçtimai Hakiki » renvoie à un phénomène astronomique : l’alignement parfait des étoiles, à égale distance les unes des autres. La traduction littérale pourrait être « la véritable assemblée ». La leur sera constituée d’intellectuels, de journalistes et d’artistes de différents domaines. Des participants issus des réseaux sociaux débâteront de ces questions ; études et propositions autour du langage du corps, des arts visuels, multimédias et sonores et les aborderont, en première priorité, d’un point de vu pratique, plastique et performatif. L’Istanbul Municipal Theatre Contemporary Performıng Arts Center (Centre de développement pour la réalisation de projets contemporains) mène des activités d’ateliers et de stages éducatifs. Ses missions ont pour objectif de renouveler le contexte du théâtre turc en menant des activités d’innovation et en soutenant des artistes émergeants. Mais aussi, en favorisant le développement du théâtre contemporain en créant des partenariats avec les différentes organisations théâtrales du pays. Elle est à l’initiative d’activités novatrices et interdisciplinaires qui s’accompagnent d’études sur l’interaction entre le traditionnel et le contemporain et du développement de projets en Turquie et à l’étranger en produisant des spectacles, des expositions, des débats publics et des rencontres.


Danièle Arbid

Alexandre Héraud reçoit Danièle Arbid pour son film Beyrouth Hôtel sélectionné au festival de la Rochelle. Frappé par la censure dans son pays d'origine, Beyrouth Hôtel est le troisième long-métrage de la réalisatrice Franco libanaise.

Danièle Arbid - Beyruth Hôtel
Danièle Arbid - Beyruth Hôtel © Radio France

Synopsis : Zoha, une jeune chanteuse libanaise qui tente de s'affranchir de la mainmise de son ex mari, et Mathieu, un avocat français de passage pour affaires qui sera recherché et soupçonné d'espionnage, se rencontrent un soir à Beyrouth. Pendant dix jours, ils vont vivre une histoire d'amour faite de peur, de désir, d'intrigue et de violence.

Bande annonce :


Les liens

Joce Mienniel

Drugstore Malone

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.