Nicolas Maury

nicolas maury
nicolas maury © Radio France / DR

Il suit des études au Conservatoire National de Région de Bordeaux avant d’intégrer le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris en 2001.

A sa sortie, il joue à de nombreuses reprises sous la direction de Robert Cantarella (La Maison des morts , Ça va de Minyana, Hippolyte de Garnier, La jalousie du barbouillé de Molière, Une belle journée de Renaude.), de Florence Giorgetti (Dormez je le veux de Feydeau, Voilà et Les rêves de Margaret de Philippe Minyana), de Philippe Minyana (On ne saurait penser à tout de Musset, Suite de mis en scène par l’auteur). Il joue également avec Frédéric Fisbach dans Les feuillets d’Hypnos de René Char, dans le cadre du festival d’Avignon en 2007.

Puis avec l’auteur Noëlle Renaude, ils créent un binôme Auteur /Acteur pour plusieurs projets (dont l’Enquête un solo de 9 heures).

Il joue avec la chanteuse Camille dans La dame de la mer d’Ibsen mis en scène par Claude Baqué et dans Je peux/oui d’Yves-Noël Genot.

Avec Guillaume Vincent, il joue Lagarce, Histoire d’amour et Nous, les héros , en 2010 L'éveil du Printemps de Wedekind et La nuit tombe… créé pour le Festival d’Avignon en 2012.

Au cinéma, il a été dirigé par Patrice Chéreau, Thierry Binisti, Philippe Garrel, Antonio Hébrard, Emmanuelle Bercot, Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval, Olivier Assayas, Noémie Lvovsky, Mikael Buch, Mehdi Ben Attia, Eva Ionesco, Valeria Bruni-Tedeschi, Vincent Mariette, Manuel Schapira, Yann Gonzalez .

En 2011, il écrit et réalise un premier film,Virginie ou la capitale (54 minutes.)

En 2013 il est invité par la SACD et le Festival d'avignon pour créer Son son , autoportrait chanté, actuellement en tournée.

La pièce "le triomphe de l'amour" de Marivaux s'est jouée au Théâtre Gérard Philippe et sera en tournée prochainement notamment à :

Genève - Théâtre Forum Meyrin, du 29 au 30 octobre 2013Théâtre Vidy-Lausanne, du 5 au 17 novembre 2013Théâtre de Cornouaille - Quimper, du 29 au 30 novembre 2013Le Granit, scène nationale - Belfort du 17 au 18 décembre 2013

Stubborn Heart

stubborn heart
stubborn heart © Radio France / DR

"Il y a des moments, comme ça, où un artiste change de dimension. Déjà radical et libre lorsqu’il se faisait crooner pour les arabesques psychédéliques de Leila, Luca Santucci devient absolument irrésistible aux côtés de Ben Fitzgerald dans Stubborn Heart.

Taillé sur mesure pour des déjantés de leur trempe, ce premier album aussi érudit qu’étourdissant semble capable d’entraîner n’importe qui dans son sillage, de l’adepte des nappes voluptueuses de James Blake au fou furieux des rythmes abyssaux de The xx. Car c’est bien là, entre glissements rythmiques charnels et suggestions mélodiques rêveuses, que se joue cette soul-music fantomatique et pourtant hautement désirable." (Maxime Delcourt-les inrocks)

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.