Musique, autour d'Aurélie Sfez

Murray head - My Back Pages
Murray head - My Back Pages © radio-france

Murray Head

Murray Head est un musicien anglais né en 1946.

Il signe son premier contrat avec EMI à l’âge de 17 ans et démarre ensuite une carrière cinématographique et avec The Family Way de Roy Boulting et Sunday Bloody Sunday de John Schlesinger. Murray Head s’investit en parallèle dans les comédies musicales Hair et Jesus Christ Superstar . Son premier album, Nigel Lived sort en 1972, année où il est à l’affiche du film La Mandarine d’Edouard Molinaro aux côtés d’Annie Girardot et Philipe Noiret. En 1975, il rencontre Paul Samwell-Smith, producteur de Cat Stevens et enregistre avec lui l’album Say it ain’t so, Joe sur le label Islands Records. Le disque devient culte. En 1985, Tim Rice, auteur incontournable de comédies musicales, et Björn Ulvaeus et Benny Andersson, du groupe suédois ABBA, lui demandent d’interpréter le rôle principal dans la comédie musicale "Chess". Murray chante le titre "One Night In Bangkok" qui devient un succès mondial (numéro 1 dans 12 pays, et numéro 3 aux USA). Dans les années 1980, Murray Hea retourne au cinéma sous la direction de Michael Radford ou Charlotte brandstorm. Il compose également des bandes originales pour Diany Kurys et Edouard Molinaro. Il reprend "India Song" de Marguerite Duras en 1995 et d'autres titres emprunts d'harmonies celtes (ses origines) qui se retrouvent sur l'album Pipe Dreams .

Le nouvel album de Murray Head, My Back Pages, est sorti en novembre 2012.

Concerts:

5 Juin, Olympia, Paris21Juin, Pelouse Schweitzer, Lesquin28 Juillet, Festival Cornouaille, Quimper

the popopopops
the popopopops © Radio France

The Popopopops

The Popopopops est un groupe de pop français originaire de Rennes formé par Victor Solf, Simon Carpentier, Vincent Bessy et Guillaume Halbique.

Le groupe se forme en 2007 alors que les quatre garçons sont encore au lycée. Ils sont repérés en 2008 par Jean-Louis Brossard, directeur des Transmusicales de Rennes qui les programme pour l’ouverture du festival. En 2009, The Popopopops remportent le prix CQFD des Inrockuptibles. Ils se construisent une solide réputation en live: ouverture de la Fête de l’Humanité, première partie de Pony Pony Run Run Au Zénith, l’Olympia avec Skip the Use, concerts en Espagne, Russie, Canada, Hollande, République Tchèque ou Allemagne. Ces nombreuse expériences ont permis au groupe de murir et de digérer les multiples influences à l’origine de leur vocation, telles que Frank Zappa, Television, TV On The Radio et The Whitest Boy Alive.

The Popopopops s’affirment avec leur premier album, Swell est sorti le 25 Mars qui contient plusieurs singles déjà présents sur leur prometteur EP A Quick Remedy.

Concerts:

15 Mai, l'Atelier, Luxembourg16 Mai, Halle Ecole d'Archi, Nantes17 Mai, L'Empreinte, Savigny le Temple

La chronique de Daniel Fiévet

Invités: Serge Lemoine et Matthieu Poirier

Serge Lemoine et Matthieu Poirier sont commissaires de l'exposition "Dynamo. un siècle de Lumière et de mouvement dans l'art. 1913-2013" présentée au Grand Palais du 10 Avril au 22 Juillet.

"Sur près de 4000m2, l’exposition montre comment, de Calder à Kapoor, de nombreux artistes ont traité les notions de vision, d’espace, de lumière et de mouvement dans leurs œuvres, en réalisant souvent des installations dans lesquelles le visiteur est partie prenante : les atmosphères chromatiques et changeantes d’Ann Veronica Janssens, les miroirs kaléidoscopiques de Jeppe Hein ou les réalisations in situ de Felice Varini."

DVD L'image mouvementée de Sylvain Roumette, Bix Films.

L'agenda culturel d'Alexandre Héraud

Manila Vice
Manila Vice © radio-france

Invité: Hervé Di Rosa

Hervé Di Rosa est un peintre français née en 1959. Il est l'un des représentant du mouvement de la "Figuration Libre" marquant le renouveau de la peinture dans les anénes 1980 inspiré par la BD, le rock ou le graffiti. Il y a 13 ans, il crée à Sète le Musée International des Arts Modestes (MIAM) avec Bernard Belluc.

Le MIAM présente pour la première fois en France l'exposition Manila Vice qui propose un large panorama de la création contemporaine philippine. Les oeuvres de 23 artistes philippins sont regroupées et mises en scènes par Manuel Ocampo, un artiste mêlant traditions religieuses coloniales, peinture figurative naïve et surréaliste et punk hardcore californien. une exposition monographique de Manuel Ocampo sera présentée au même moment au carré Saint-Anne à Montpellier.

"Manila Vice", jusqu'au 22 septembre au MIAM, à Sète.

Les liens

Murray Head

The Popopopops

Exposition Dynamo au Grand Palais

Musée International des Arts Modestes

"Philippines, Archipel des Echanges" au Musée du Quai Branly

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.