Rosemary Standley + Dom La Nena (LIVE)

Rosemary Standley s'est échappée de Moriarty , le temps de feuilleter un songbook fantasque et gourmand, en compagnie de la violoncelliste Dom La Nena

Birdsonawire
Birdsonawire © Radio France

Elle crée Birds On A Wire en compagnie de Dom La Nena, violoncelliste et chanteuse. Dominique Pinto de son vrai nom a le coeur atlantique, balançant entre Europe et Amérique latine. Cette toute jeune musicienne a amplement démontré l'ampleur de ses dons et de son jeu. Voici deux femmes en liberté qui explorent un répertoire de tous les temps qu'elles livrent avec une irrésistible légèreté. Rien de plus émouvant...

Nouvel album de Birds on a Wire à paraître sur le label Air Rythmo le 31 mars 2014

En concert les 31 mars, 7 et 8 mai à la Maison de la Poésie, Paris

Mani Soleymanlou

"Mais comment peut-on être (ou ne pas être) Persan ?" telle est en fait la question que se pose Mani Soleymanlou dans son spectacle UN… Pas si simple en effet lorsque l’on est, certes, né à Téhéran, que l’on a passé son adolescence à Paris, que l’on est devenu un temps citoyen d’Ottawa puis de Toronto, et que l’on est aujourd’hui comédien à Montréal… de se revendiquer d’un pays que l’on a quitté à l’âge de deux ans.

Avec une belle dose de talent et d’humour, une présence d’acteur exceptionnelle, un accent québécois et une barbe… forcément iranienne, Mani Soleymanlou, assis entre quarante chaises, détricote les mailles d’un joli patchwork culturel, les "tranches de vie" d’un parcours qui mêle la douleur de l’absence, la culpabilité de la distance, la mosaïque des langues, les origines, la mémoire oublieuse, l’image de soi, le regard des autres.

Une performance. Une présence. Une carte d’identité une et plurielle en toutes lettres… persanes.

ManiSoleymanlou
ManiSoleymanlou © Radio France

UN, spectacle présenté jusqu'au 28 mars au Tarmac, La scène internationale francophone - 159 avenue Gambetta - 75020 Paris - Métro Saint-Fargeau.

L’Iran, on me l’a arraché. En France, j’étais Iranien. A Toronto, j’étais pendant quelques temps un Français-Iranien ensuite Canadien that became Canadian. A Ottawa, j’étais un Torontois-Français-Iranian. A Montréal, je suis un Torontois-Arabe-Iranien qui a vécu en France et à Ottawa… Et aujourd’hui, on me dit "eille mon gars t’es Québécois !!!" Je ne sais plus. Mani Soleymanlou

Les liens

La Maison de la poésie

Le Tarmac

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.