Musique, autour de Yasmina Benbekaï

la Chorale Gospel Sankofa Unit

chorale menée par Joby Smith .

en live:

Silent Night + Prayed Up

Medley de chants de Noël + Spiritual

Matthieu Boré

accompagné du guitariste Stan Noubard-Pacha, il jouera en live le titre "Baby I want you so bad"

Matthieu Boré Roots
Matthieu Boré Roots © matthieu boré Bonsaï Music / matthieu boré Bonsaï Music

L'album "Roots" est sorti en octobre dernier (label Bonsaï Music)

« N’importe quelle musique peut être interprétée en jazz, du moment qu’on sait s’y prendre. Ce n’est pas ce que vous jouez qui compte mais la façon dont vous le jouez » . Matthieu Boré aurait pu reprendre à son compte cette citation de Jelly Roll Morton.

Dans son nouvel album – ROOTSMatthieu Boré propose un répertoire varié d’œuvres originales et de standards de pop qu’il a décidé d’interpréter de façon simple et personnelle.

Le titre de l’album fait plus référence au son, que Matthieu Boré souhaitait authentique, qu’au choix du répertoire. On retrouve en effet divers hits des années 80 tels que Wake Me Up Before You Go-Go de George Michael, Girls & Boys de Prince , Sign Your Name de Terence Trent d’Arby ou Yeh Yeh que Matthieu Boré découvrit en écoutant la version de Matt Bianco. Ces titres ont tous été publiés durant sa prime jeunesse, mais à cette époque il s’intéressait plus à des artistes comme Ray Charles ou Otis Redding. L’idée de ROOTS était donc de jouer ces titres des années 80 avec un son très Rhythm’n Blues et Soul des années 60 afin de coller aux chansons que Matthieu Boré avait écrites dans l’esprit des Stax et Atlantic Recordings.

La Chronique d'Arthur Dreyfus:

avec Yves Jeuland , Marie-Thérèse Orain et Pierre Barillet

Il est minuit, Paris s'éveille
Il est minuit, Paris s'éveille © Yves Jeuland / Yves Jeuland

Le film d'Yves Jeuland , "Il est minuit, Paris s'éveille", sur la vie nocturne dans les cabarets parisiens des années 50, est diffusé ce soir sur Arte (rediffusion le 31 décembre à 23h55 et pendant une semaine sur Arte+7).

Marie-Thérèse Orain , chanteuse, est un des témoins du film.

Pierre Barillet a bien connu Charles Trenet.

De Saint-Germain-des-Prés à la place de la Contrescarpe, après-guerre, un esprit souffle sur la rive gauche et Paris connaît des nuits prodigieuses. Il est minuit, Paris s’éveille… Chaque année de nouveaux lieux ouvrent, dans des cafés, des caves, des arrière-salles de brasserie ; des propriétaires de mercerie ou de buvette épicerie transforment leurs commerces en petits théâtres. Une énergie, une éclosion.

Entre 1945 et 1968, plus de deux cents cabarets vont ouvrir à Paris : La Rose rouge, L’Ecluse, L’Echelle de Jacob, Le Cheval d’or… Et c’est sur ces petites scènes de minuit que débuteront Barbara, Brel, Ferré, Mouloudji, Les Frères Jacques, Catherine Sauvage, Cora Vaucaire, Aznavour, Gainsbourg, Anne Sylvestre, Ferrat, Boby Lapointe, Pierre Perret… Ils étaient tous inconnus. Les talents qui sont nés ces années-là sur les avant-scènes des bords de Seine sont encore pour longtemps dans notre imaginaire.

avec les témoignages de : Jean Rochefort, Juliette Gréco, Charles Aznavour, Henri Gougaud, Paul Tourenne (les frères jacques), Pierre Perret, Serge Lama, Marie-Thérèse Orain, Francesca Solleville, Anne Sylvestre

L'agenda culturel d'Alexandre Héraud

avecVincent Eches pour "Depayz'Arts - La Seine et Marne en festival" du 27 au 31 décembre.

Les liens

Depayz'Arts

The Museum of everything

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.