• Les chroniques de Daniel Fiévet , Yasmina Benbekaï et Gwenaëlle Abolivier :

Daniel Fiévet reçoit Jack Thiney et Jacques Vekemans . Jack Thiney est entré au Muséum national d'histoire naturelle en 1967 et y a travaillé comme taxidermiste pendant 43 ans. Le photographe Jacques Vekemans a suivi le travail de taxidermie de Jack Thiney, pendant un an, et expose 20 photographies, du 6 janvier au 21 mars 2012, au Jardin des Plantes.

Yasmina Benbekaï reçoit Julien Malland , dit Seth. Il est illustrateur, graphiste ainsi qu'auteur et présentateur des documentaires "Globe-painter" diffusés sur Canal+.

Gwenaëlle Abolivier s'intéresse au spectacle Arlequin valet de deux maîtres de Carlo Goldoni, mis en scène par Attilio Maggiulli, à la Comédie Italienne (Paris 14).

Arlequin valet de deux maîtres
Arlequin valet de deux maîtres © Radio France / Carlo Gordoni

Pour améliorer son quotidien et pouvoir manger à sa faim, Arlequin se montre rusé et sert deux maîtres à la fois. Seulement les choses se compliquent car les deux maîtres logent dans la même auberge et se révèlent être les deux moitiés d'un couple amoureux, ignorant chacun la présence de l'autre...

  • L'invité de Tania de Montaigne :

Tania de Montaigne reçoit le chanteur italien Raphael Gualazzi qui jouera, en live, Reality and Fantasy et Madness of love . Il sera en concert le 6 mars 2012 à l'espace carpeaux à Courbevoie et le 7 mars 2012 au Palais Baumont à Pau.

  • L'invité d'Alexandre Héraud :

Alexandre Héraud reçoit le journaliste tunisien Ali Amar pour son nouveau livre Paris Marrakech, Luxe, Pouvoir et Réseaux , co-écrit avec Jean-Pierre Tuquoi.

Paris Marrakech Luxe Pouvoir et Réseaux
Paris Marrakech Luxe Pouvoir et Réseaux © Radio France / Ali Amar

Marrakech, le XXIe arrondissement de Paris ? « Le Paris du Sahara », comme le disait Churchill qui venait poser son chevalet de peintre amateur dans les jardins de la Mamounia, le plus célèbre des hôtels de luxe du Maroc. C’est toujours vrai. De Nicolas Sarkozy à Dominique Strauss-Kahn, de Bernard Henri-Lévy à Jean-René Fourtou, le président du conseil de surveillance de Vivendi, les hommes politiques, de droite comme de gauche, les intellectuels de tous bords, les patrons du CAC 40, sans parler des vedettes du show-biz, se retrouvent à Marrakech. Ils y sont chez eux. Et c’est là, dans un riad de la médina, au bord de la piscine d’un palace, ou dans une villa au cœur de la palmeraie, que se nouent des pactes politiques et des alliances industrielles. En arrière-plan se dessine une Marrakech qui, sur fond de misère, offre des plaisirs sexuels interdits en Europe.

L’attentat du café l’Argana qui, au printemps 2011, a coûté la vie de 17 personnes, dont 8 Français, a déjà fait vaciller l’engouement des Français pour Marrakech. L’entrée en force des islamistes au gouvernement va-t-elle définitivement détourner les touristes du royaume ? Et l’arrivée en France de la gauche au pouvoir sonne-t-elle le glas des relations franco-marocaines ?

Dans une enquête fouillée, menée sur place et côté français, les auteurs de ce Paris-Marrakech dévoilent les relations quasi incestueuses et extravagantes qui unissent la France et le Maroc.

Les liens

Site de la Comédie Italienne

Site Officiel de Raphael Gualazzi

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.