• 21h/22h:

les chroniques de Baptiste Etchegaray , Rachid Djaïdani et Stéphane Roszewitch

Baptiste Etchegaray nous parle de la Nuit curieuse du 26 novembre à la Ferme du Buisson qui se met aux couleurs tunisiennes. Il a rencontré Radhouane El Meddeb , chorégraphe tunisien, pour le spectacle "Je danse et je vous en donne à bouffer" qui a été présenté du 22 au 24 novembre. Danse et couscous! Radhouane El Meddeb a une carte blanche (musiquen, danse, lectures, film...) lors de la Nuit curieuse. Samedi 26 novembre, à partir de 22h30.

Rachid Djaïdani reçoitAïcha Belaidi, créatrice du festival Les Pépites du Cinéma, festival né à La Courneuve en 2007 et dont la 5ème édition a lieu du 2 au 10 décembre, sur le .thème "La rue tourne" :

du 2 au 4 décembre au Cinéma L'Etoile - La Courneuve

du 7 au 9 décembre à Commune Image - Saint Ouen

le 10 décembre à l'Auditorium Saint Germain - Paris

Et en live: Bastien Lallemant qui propose desSiestes acoustiques à La Loge, 77 rue de Charonne - Paris 11°

Les derniers dimanche de chaque mois, à 15h. La prochaine Sieste acoustique est donc ce dimanche, 27 novembre!

BAstien Lallemant sera également en concert demain soir, samedi 26 novembre, à La Loge.

Stéphane Roszewitch est venu avecPierre Méhu-Didier, pour son émission "Hello Goodbye" le samedi 14h40 sur France 2.

Tous les samedi, Pierre Méhu-Didier donne rendez-vous aux téléspectateurs de France 2: il recueille les histoires d'amour, de famille, d'amitié, de séparation... de voyageurs dans un aéroport. Derrière chaque départ, chaque arrivée, se cache une histoire unique!

  • 22h/23h:

Rencontre avec Boubacar Traore .

Mali Dehnou
Mali Dehnou © Lusafrica / Sony / Lusafrica / Sony

Venu avec son harmoniciste, Vincent Bucher .

Ils nous interprètent en live le titre "M'Badeou", extrait de l'album Mali Denhou.

Chanteur renommé, guitariste et compositeur de chansons, Boubacar Traore est surnommé "Kar Kar" ("casser-casser"), en référence au dribble du football qu'il a pratiqué assidûment pendant sa jeunesse.

Il était une vedette au Mali dès les années 60, et un symbole du pays nouvellement indépendant . Ses chansons, très populaires, chantent l'avènement du Mali indépendant et de son président, Modibo Keita. Il n'existait cependant aucun enregistrement.

Un producteur britannique découvre une bande de ses enregistrements radio à Bamako, se met à la recherche de Boubacar Traore, qui avait émigré en France. Son premier album, Mariama , sort en 1990. Depuis lors, il connait une popularité internationale, voyageant de l'Europe à l'Afrique et en Amérique du Nord.

Le film je chanterai pour toi de Jacques Sarasin, sorti en DVD en 2005, lui est consacré. Ainsi que le livre Mali Blues de Lieve Joris, paru aux éditions Actes Sud.

Son album Malhi Denhou est paru en 2011 chez Lusafrica / Sony et a reçu hier jeudi 24 novembre le Grand Prix de l’Académie Charles Cros, dans la catégorie « Musiques du Monde ».

Il sera demain samedi 26 novembre au Festival Africolor : 20h30 / ESPACES V - ROGER LEFORT Avenue Jean Fourgeaud 93420 VILLEPINTE Puis en tournée en France en mars 2012: -06 mars à St Barthelemy d'Anjou (Angers) Centre culturel-15 mars à Rouen (Hangar 23) -16 mars à Besançon (Théâtre Municipal)-17 mars à Aulnay sous bois Le Cap (Seine St Denis) -18 mars à Rezé (Nantes) L'Arc-22 mars à Touars Théâtre-23 mars à Portes les Valences au Festival les Déferlantes-25 mars à Langueux (Saint brieuc) Espace culturel le Grand Pré-27 mars à Chatenay-Malabry-29 mars 2012 à PARIS-La CIGALE (avec Tcheka)-30 mars à Montataire (Creil) -La Palace - 31 mars à Fontevraud-Abbaye de Fontevraud

Les liens

La Ferme du Buisson

Les pépites du cinéma

La Loge

Le festival Africolor MIGRANCES En 1989, Africolor naissait d’une évidence et surfait sur la « vague » des musiques africaines. Notre souhait : partager les richesses de ces musiques et partir à la découverte d’artistes essentiels, comme Ray Lema, Nahawa Doumbia, Femi Kuti ou Tony Allen qui éclairaient la première édition. Deux décennies plus tard, prendre un simple rendez-vous dans un consulat pour obtenir un visa est devenu une gageure ! Il est donc temps de passer le flambeau à une génération de musiciens désireux d’affirmer à leur tour l’exigence de la rencontre indispensable avec les artistes du continent africain. C’est le sens de cette 23ème édition. La création de nouveaux répertoires et les croisements musicaux s’imposent comme la nouvelle évidence face à ceux qui veulent nous enfermer toujours plus dans les frontières. Le Surnatural Orchestra, Outhouse Ruhabi, Imperial Tiger Orchestra, L’Ensemble Sequenza 9.3, Théo Girard ou l’Ensemble Zellig en seront les acteurs, sous l’œil de Femi Kuti, Neba Solo, Mah Damba, Zao ou Boubacar Traoré, témoins précieux de ces migrations.   Philippe Conrath

Les références

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.