YOM

Clarinettiste virtuose et compositeur inspiré, Yom a conçu "Le Silence de l'Exode" comme un voyage en double miroir, entre puissante ancestralité et étonnante modernité.Partant de l'épisode historique et fondateur de la sortie d'Egypte du peuple juif et de ses longues années d'errance dans le désert du Sinaï, Yom se plonge dans la confrontation universelle de l'humain avec sa solitude existentielle, au travers de tous les exodes, quels que soient leur point de départ et leur destination. Entouré des non moins inspirés contrebassiste d'origine arménienne Claude Tchamitchian, violoncelliste oriental Farid D. et percussionniste iranien Bijan Chémirani, Yom livre une traversée hypnotique d'un ailleurs mystique, à la croisée des musiques juives, orientales et moyen-orientales.

LA MVERTE

Vous l'aurez compris, ça se prononce "muerte", mais il n'est pas vraiment question de mort chez ce producteur qui semble pourtant trimballer avec lui une aura de macchabée disco pourtant bien mouvant. Dur d'en savoir plus sur lui, seules quelques mélodies space-glam nous sont arrivées jusqu'aux oreilles pour l'instant, toutes très bien troussées. Vous vous rappelez de ce remix de "Forty Eight Hours" de Yan Wagner, ou encore de celui du déjà excellent "No More White Horses" de David Shaw and the Beat, tous deux apparus l'année dernière ? Ouais, il était là, tranquillou, sur le canapé du fond, à attendre que son heure vienne. Maintenant que le parquet est lustré, La Mverte débarque avec son premier EP, Through The Circles, à sortir le 17 février sur l'incontournable label Her Majesty's Ship. À ce qu'on a pu entendre (des extraits sont déjà disponibles sur le SoundCloud du label), il y a moyen de se taper de bonnes sueurs froides sur le dancefloor, sentiment confirmé par la présence d'un remix d'Acid Washed au tracklisting.

le 27 juin à Toulouse pour Les Siestes Off - avec Yan Wagner en Live.

le 4 juillet Chez Moune pour ma résidence Opera de Nuit - avec Loic Minel

le 13 juillet à Marseille pour les Open air du Pointu Disco Bar

le 19 juillet à la Java pour la House of Moda - avec Crame, Reno et Hardrock Striker

le 23 juillet au Nuba pour la résidence HMS - avec Massimiliano Pagliara, David Shaw, The Access et Charlotte Decroix

Nicolas Maury et Julien Ribot, Son son

"Au plateau, sur le chemin en allant vers soi, je me retrouve souvent en présence de fantômes, ces êtres plus vastes, plus savants que nous. Il faut les accueillir, les écouter, les laisser fuir. Je leur chante aussi ces chansons."

Nicolas Maury De temps en temps, le rouleau peut aussi sortir de ses encoches, et se désolidariser de la musique. Pourquoi pas ? Le piano peut sonner parfois comme une voix, et la voix comme un piano.Les rôles peuvent s’inverser un court instant. La musique peut disparaître, ou bien recou­vrir la voix de Nicolas.Le piano peut mâcher sa voix. Et Nicolas peut mâcher le son du piano."Julien Ribot

"Je m’imagine comme un joueur d’orgue de Barbarie, je tourne la manivelle dont le rouleau serait Nicolas Maury.

28 juin

Nicolas Maury et Julien Ribot
Nicolas Maury et Julien Ribot © Radio France

Les liens

Le site de YOM

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.